Agoraphobie ou phobie sociale ?

Tous deux sont des troubles anxieux.

Des phobies sévères et spécifiques.

Que l’on a souvent tendance à confondre.

Mais quelle est la différence ?

Et pouvons-nous souffrir des deux ?

L’agoraphobie est la peur du monde extérieur.

Est-ce que la phobie sociale…

L’est aussi ?

Ce n’est pas toujours clair.

Il serait utile de mieux comprendre ces troubles.

Découvrez justement dans cet article : 

  • Qu’est-ce que l’agoraphobie
  • Qu’est-ce que la phobie sociale
  • Les 4 grandes différences entre les deux

Agoraphobie ou phobie sociale ?

Souffrez-vous d’agoraphobie ou de phobie sociale ?

Est-ce qu’il est possible de souffrir des deux.

Beaucoup de questions se posent !

C’est pour cela qu’il faut remettre les choses à plat.

Se poser et essayer de mieux les comprendre.

En cela, vous verrez qu’ils sont différents.

Même s’ils ont évidemment des points communs.

Loin de moi l’idée de vous diagnostiquer à distance !

Pour cela, une psychologue spécialisée vous y aidera.

Je suis là pour vous aiguiller et vous aider.

Pour vous apporter des connaissances et éclairages.

Ensuite, vous pourrez vous diriger vers le bon chemin.

Et amorcer votre amélioration pour le meilleur.

Mais qu’est-ce que donc que l’agoraphobie ?

Et qu’est-ce que la phobie sociale ?

Découvrons tout cela à travers leurs caractéristiques.

Qu’est-ce que la phobie sociale

La phobie sociale est un trouble anxieux assez courant.

De nombreuses personnes en souffrent.

Elle a tendance à se développer chez les jeunes.

Mais elle peut aussi toucher les personnes adultes.

Avez-vous déjà entendu parler de la…

“Peur des autres” ?

C’est le titre d’un livre de Christophe Ancré en effet !

Mais c’est aussi l’une des grandes idées.

Quand on souffre de phobie sociale :

On a peur d’être jugé par les autres.

On a peur d’être le centre de l’attention.

La crainte de certaines situations est intense.

Si bien qu’elle nous handicape et nous bloque.

Et nous conduit à éviter ces situations.

C’est une réelle phobie très difficile à vivre.

Qui se centre donc sur la peur aiguë de l’évaluation des autres.

Qu’est-ce que l’agoraphobie

L’agoraphobie est un trouble anxieux un peu moins courant.

Bien qu’elle touche sévèrement beaucoup de personnes.

Sans pourtant trouver de réelle solution.

Elle a tendance à se développer plus chez les adultes.

Avez-vous déjà eu la…

“Peur de paniquer en public”?

C’est en effet l’une des peurs centrales ici.

Quand on souffre d’agoraphobie :

On a peur de sortir de chez soi.

On a peur de faire une attaque de panique à l’extérieur.

Les grands lieux ouverts ou bondés nous paralysent.

agoraphobie-foule

Ne pas pouvoir fuir est notre hantise.

Et cela nous bloque, nous handicape.

Et nous conduit à éviter ces situations.

Pour préférer rester chez soi dans un “confort” apparent.

Deux phobies sont assez différentes !

Bien qu’on tend tout de même à les confondre…

Pourquoi on a tendance à les confondre

On peut confondre agoraphobie et phobie sociale.

Au premier abord, les deux peuvent sembler similaires.

Mais ce n’est qu’au premier abord !

En regardant les détails de chacun…

Notre prisme change et nous repérons des différences.

On confond aussi souvent phobie sociale et timidité.

On confond crises d’angoisses et trouble panique.

Beaucoup de troubles anxieux peuvent se recouper.

Mais il nous fait faire la différence entre chacun.

Sinon, nous penserons tous les avoir !

Et je vous garantis que cela n’arrive jamais.

Mais certains éléments peuvent nous faire douter :

Est-ce de l’agoraphobie ou une phobie sociale ?

Phobies spécifiques

En y regardant de plus près…

Les deux sont des phobies spécifiques.

C’est-à-dire des phobies qui portent sur des objets précis.

Assez délimités et définis.

Contrairement à l’anxiété généralisée par exemple.

Où on a des inquiétudes pour tout, tout le temps.

Ici, nos peurs sont un domaine spécifique.

On a peur de certains lieux qu’on évite.

Ou on a peur de certaines situations qu’on évite.

D’où l’idée qu’ils pourraient être similaires.

Mais ce sont des phobies différentes, et nous le verrons.

Nos peurs ne sont pas les mêmes.

Et les raisons de nos évitements non plus.

Les différences sont fines mais elles existent !

Peur d’être autour d’autres personnes

On les confond aussi parce qu’elles nous semblent :

Toutes les deux liées à la peur d’être entourée.

Quand on souffre d’agoraphobie :

On a souvent peur des places publiques.

Peur d’être coincé dans un bus.

D’aller dans un concert ou une manifestation.

agoraphobie-ou-phobie-sociale

D’être dans des endroits bondés.

Quand on souffre de phobie sociale aussi :

On peut avoir peur de ses lieux aussi.

Sauf que ce ne sera pas pour les mêmes raisons.

Mais au premier abord, on peut penser qu’ils sont pareils.

Qu’agoraphobie et phobie sociale se ressemblent.

D’une certaine façon oui, mais…

Les peurs en causes sont, on le verra, bien différentes. 

On peut parfois souffrir des deux

Une chose que l’on oublie souvent de dire est…

Que parfois, dans certains cas :

On peut souffrir des deux.

On peut souffrir d’agoraphobie, de la peur de sortir.

Et de phobie sociale, de la peur des autres.

Evidemment, c’est rare, cela n’arrive pas souvent.

Mais c’est parfois possible.

Les troubles anxieux peuvent se développer vite.

Si bien que l’on développe plusieurs troubles.

Souvent l’anxiété est aussi liée à la dépression.

Ou à défaut, à des périodes de déprime passagère.

Et c’est normal, ce n’est pas toujours facile.

Il faut accepter une émotion que l’on ne comprend pas.

Du moins au début, puis on apprend à l’apprivoiser.

Mais quelle est la différence entre les deux ?

Souffrez-vous d’agoraphobie ou de phobie sociale ?

Voici les 4 grandes différences. 

1 – Peur du monde vs peur des autres

La première différence est liée à la nature de la peur.

Quand on est agoraphobe :

On n’a pas peur de la même chose.

Que lorsqu’on est phobique sociale.

Les peurs sont assez différentes.

Même si on peut parfois les confondre.

Dans l’agoraphobie, il y a le mot “agora”.

Qui fait référence à la place publique en latin.

C’est la peur de paniquer en public.

Dans la phobie sociale par contre, il y a le mot “social”.

C’est la peur des interactions sociales.

Même s’il y a l’idée de personnes :

Ce n’est en fait pas la même peur en jeu. 

Peur du monde extérieur

Commençons d’abord par l’agoraphobie.

La peur principale dans ce trouble est :

La peur du monde extérieur.

De sortir de chez soi.

De se rendre dans certaines types d’endroits.

Comme les places publiques, les endroits ouverts.

Ou alors les endroits fermés, les endroits bondés.

Parfois les deux peurs peuvent coexister.

On peut avoir peur des endroits ouverts et fermés.

C’est-à-dire qu’on peut aussi être claustrophobe.

Et avoir peur des ascenseurs et des petits endroits.

Parce qu’on ne pourra pas s’enfuir facilement.

Du moins c’est une perception des choses.

On a peur du monde extérieur.

Et c’est pour cela que souvent, on reste chez soi.

Même si cela renforce évidemment toutes nos peurs.

Peur des autres

Dans le cas de la phobie sociale, par contre…

La peur principale n’est pas la même c’est :

La peur d’être évalué négativement par les autres.

D’être observé, regardé.

D’être remarqué, d’être au centre de l’attention.

Elle ne porte pas sur le monde en soi.

Mais sur les personnes qui la composent.

En fait, c’est une peur plus spécifique.

Ce n’est pas la peur de paniquer mais…

La peur d’être jugé par une tierce personne.

peur-du-jugement-des-autres

La peur n’est donc pas la même.

Mais on peut aussi avoir peur de sortir dehors.

Pas parce qu’on a peur du monde, mais…

Parce qu’on a peur d’être jugé par les autres.

La raison est un peu différente.

Si vous ne voyez pas encore la différence, continuons.  

2 – Évitement des lieux vs des personnes

La seconde différence est liée aux situations évitées.

Comme la peur est différente, les évitements le sont aussi.

Dans toute phobie, vient des situations d’évitement.

On évite les situations qui nous font peur.

Et que l’on n’arrive pas à gérer.

Où on n’arrive pas à réduire les niveaux de peur.

Tous nos symptômes s’activent et ce n’est pas simple.

On a peur, notre cœur bat, on ne comprend pas….

Et nos pensées vont dans le sens négatif.

Le pire, c’est que c’est presque automatique !

Mais cela donne lieu à deux évitements différents. 

Évitement des lieux publics

Quand on souffre d’agoraphobie, on aura plus tendance à éviter :

Les lieux publics souvent ouverts.

Et les lieux ou endroits fermés.

Ce sont les deux types de lieux qui concentrent la peur.

Parce qu’on a peur du monde extérieur.

Mais aussi peur de sortir.

Et peur de paniquer dans des endroits publics.

Sans pouvoir fuir ou recevoir de l’aide.

C’est le syndrome de “se sentir seul dans la foule”.

On se dit que si on panique, qui nous aidera ?

Pourtant dans la réalité, on vous aidera.

Personne ne laisse quelqu’un seul.

Il y aura toujours quelqu’un pour vous aider.

Même si vous avez peur que cela ne soit pas le cas.

Cela conduit donc souvent à fuir ce type de situations.

Différemment de celles du phobique social.

Evitement des interactions sociales

Quand on souffre de phobie sociale, on aura plus tendance à éviter :

Les situations d’interaction sociale.

Et les situations de performance ou d’évaluation.

Mais aussi et surtout les interactions de groupe.

Ce ne sera pas relié au lieu spécifiquement.

Contrairement au cas de l’agoraphobie.

Mais ce sera lié aux personnes qui se trouvent dans ce lieu.

On aura peur de parler aux gens, donc on les évitera.

On peur d’être évalué, donc on évitera de :

Se mettre dans des situations d’évaluation.

Examens, bilans de compétences, entretiens…

Panique totale et anxiété à la clé !

Et interventions en public n’en parlons pas.

Alors on évitera de se mettre dans ces situations-là.

Et cela renforcera nos peurs un peu plus chaque jour. 

3 – Présence ou non d’attaques de panique

La troisième différence est liée aux attaques de panique.

Souffrez-vous d’attaques de panique ?

Ces moments soudain d’angoisse ?

Où vous avez l’impression de perdre le contrôle ?

Ces moments peuvent survenir.

Mais ils sont beaucoup plus fréquents dans l’agoraphobie.

Que dans la phobie sociale.

Même si vous pouvez aussi en avoir.

On peut avoir une agoraphobie avec un trouble panique.

Deux troubles anxieux en même temps et oui.

Cela arrive plus fréquemment qu’une phobie sociale avec trouble panique.

Même si vous pouvez avoir des crises d’angoisses.

Il y a donc une différence entre les deux.

Trouble panique installé

Quand on parle d’agoraphobie, on parle aussi très souvent :

De la présence d’un trouble panique.

Un trouble panique c’est quoi ?

Et bien, c’est le fait d’avoir des crises d’angoisses répétitives.

attaque-panique

Pas toujours reliées à un contexte anxiogène.

Elles peuvent survenir de façon anarchique.

Même si vous êtes dans un endroit calme.

Et elles sont violentes, traumatisantes, et répétitives.

Et quand on est agoraphobe, on a souvent peur :

De faire une attaque de panique dans un lieu public.

Parce qu’on fait déjà des attaques de panique.

Et on a peur des lieux publics.

Donc on a peur de paniquer dans des lieux publics.

Ou au milieu de la foule sans pouvoir être aidé.

Cela ne se retrouve pas dans la phobie sociale. 

Crises d’angoisses rares ou occasionnelles

Quand on parle de phobie sociale, on peut parfois parler de :

Crises d’angoisses rares ou occasionnelles.

Dans la majorité des cas, cela reste rare.

Certaines personnes n’en ont pas forcément.

D’autres peuvent en avoir selon les situations rencontrées.

Cela se transforme moins en trouble panique en général.

Même si cela peut arriver dans quelques cas.

Personnellement, j’en ai peu fait.

J’ai fait une crise d’angoisse au pic de ma phobie sociale.

Mais cela ne s’est pas répété énormément à l’avenir.

En fait, l’agoraphobie et la phobie sociale sont très différentes.

Sur ce point, les attaques de panique sont beaucoup plus fréquentes…

Quand on souffre d’agoraphobie. 

4 – Ne pas pouvoir s’échapper vs être observé

La quatrième différence est liée à la peur la plus centrale.

En effet, les peurs les plus importantes peuvent différer.

Ici, il y a la peur de ne pas pouvoir s’échapper.

Elle est très typique de l’agoraphobie.

D’un autre côté, il y a la peur d’être observé ou remarqué.

Elle est très typique de la phobie sociale.

Ce sont deux peurs différentes mais centrales dans chaque trouble.

Elles motivent très souvent l‘évitement.

Et entretiennent la peur sévère que nous avons.

Souffrez-vous d’agoraphobie ou de phobie sociale ?

Cela dépend de vos peurs clés. 

Ne pas pouvoir fuir ou être aidé

L’une des peurs les plus centrales dans l’agoraphobie est :

La hantise de ne pas pouvoir s’échapper d’une situation.

Ou de ne pas être aidé si vous paniquez.

Ces deux peurs sont très centrales.

L’agoraphobie est encore une fois liée aux attaques de panique.

Sauf qu’on les lie aussi aux lieux.

C’est-à-dire qu’on aura plus peur d’aller dans un lieu :

Où on a déjà vécu une attaque de panique.

Du coup, on l’évitera encore plus facilement.

Mais on a peur de paniquer dans un lieu ouvert sans aide.

Ou dans un lieu fermé sans pouvoir s’échapper.

Si vous avez l’une de ses deux peurs…

Et un évitement persistant des situations :

Vous souffrez peut-être d’agoraphobie

Être observé ou remarqué

L’une des peurs les plus centrales dans la phobie sociale est :

La peur d’être le centre de l’attention, d’être remarqué.

Mais surtout, la peur d’être observé.

Par exemple, être observé en train de manger, d’écrire.

Ou de faire une quelconque activité.

peur-phobie-sociale

Ces situations peuvent être très anxiogènes.

Et en conséquence, être constamment évitées.

Cela ne se retrouve évidemment pas dans l’agoraphobie.

Il n’y a pas la peur du regard des autres dans l’agoraphobie.

Juste la peur de paniquer sans être aidé.

Et sans pouvoir s’échapper facilement.

On a peur d’être évalué négativement, d’être jugé.

Que les personnes remarquent nos faiblesses, nos failles.

Mais surtout notre anxiété face à eux.

Et cela peut être très difficile à gérer.

Donc j’espère que vous aurez mieux compris tout ça.


Est-ce de l’agoraphobie ou une phobie sociale ?

Quelle est la différence entre les deux ?

On a tendance à les confondre.

Pourtant ils sont très différents.

Que ce soit la nature de la peur, les situations évitées.

Ou encore la présence d’un trouble panique, ou la peur panique.

Vous avez déjà repéré de nombreux signes.

Si vous voulez dépasser vos attaques de panique :

Voici une vidéo de formation offerte pour vous y aider, juste ici