Comme les vagues de l’océan, l’anxiété peut quitter la berge et au moment opportun, revenir. Une anxiété qui part et qui revient.. Sacré phénomène.

L’anxiété s’exprime de diverses façons chez les personnes. Or dans certains cas, l’anxiété part pour mieux revenir.

Nous aimerions mieux éviter cela, néanmoins c’est un aspect à accepter pour ensuite l’appréhender.

Si vous vivez actuellement une anxiété qui a fait son retour, vous allez apprendre à la gérer mais aussi à la comprendre grâce à cet article.

1 – L’anxiété part…

La première étape de ce phénomène est le départ de l’anxiété. Comme un départ en vacances, l’anxiété laisse nos valises légères : l’anxiété est enfin finie ! C’est l’heure de profiter.

Est-ce un signe de progrès ? C’est une question que l’on peut se poser. Le sentiment d’amélioration nous fait penser que l’anxiété est partie. La vie commence-t’elle enfin ?

Nous pouvons accomplir les choses que nous ne pouvions pas faire avant : l’anxiété nous laisse un peu tranquille. Du moins pendant :

  • Quelques temps,
  • Quelques semaines,
  • Mois.

Alors on se dit qu’elle ne reviendra pas et on profite.

Et oui ! Notre pire ennemi nous laisse du répit et nous en sommes fort aise. Il faut toujours faire attention au retour de bâton mais cette fois, nous pouvons peut-être baisser la garde… Et célébrer une vie sans anxiété.

L’anxiété nous gâche la vie souvent pendant plusieurs années. Pour moi, ce fut toutes mes années lycées et mon adolescence. Pour d’autres, ce sera peut-être l’entrée dans l’âge adulte et la vie active.

Dans les deux cas, nous avons tous hâte qu’elle nous laisse tranquille. Néanmoins, ce n’est pas toujours aussi facile.

Pendant quelques semaines, quelques mois, quelques années parfois, l’anxiété peut vous laisser tranquille. Quelques temps. Et diminuer.

Elle ne disparaît pas, mais diminue, assez pour que vous n’y fassiez plus vraiment attention. Nous nous demandons alors : est-ce un signe de progrès ? Est-ce que nous nous sommes améliorés ? Si l’anxiété ne revient pas, peut-être que… l’on s’est amélioré finalement ?

Et puis, nombreuses sont les choses que l’on peut faire comparé à avant :

  • Sortir
  • Passer de bonne journée
  • Parler à ses collègues
  • Aller dans les magasins
  • Au restaurant
  • Faire des activités
  • Entretenir ses amitiés proches
  • Vivre votre vie

Alors on apprécie cette nouvelle vie libérée de l’anxiété, et on se dit finalement que peut-être, elle ne reviendra pas. Et on se dit que nos efforts ont dû payer.

Si vous saviez le bien que cela fait de se dire que l’anxiété est partie ! Même temporairement. A l’époque, je n’aurais pas pu rêver mieux. Un souffle d’air et un moment d’expiration dans une vie où notre tête va parfois trop vite.

Fini les craintes, les inquiétudes, je pars en vacances ! Je pose mes valises et je ne quitte plus le large. Enfin.. C’était sans compter le retour d’un vieil ami perdu de vue…

L’anxiété.

Le départ de l’anxiété pouvait pourtant faire penser à un progrès. Si l’anxiété est partie, c’est bien que quelque chose avait changé. Vous aviez changé. Vous aviez évolué.

Et cela va continuer.

2 – L’anxiété revient…

La seconde phase de ce phénomène est le retour de l’anxiété dans votre vie. Comme un retour à la vie normale, le cœur se fait plus lourd. On aurait préférer rester en vacances ! Et pourtant.

La respiration est redevenue difficile, nos journées ne sont plus les mêmes. Le poids est différent. Les inquiétudes qui taraudaient sont revenues, parfois (ou souvent) brutalement. Et nous nous demandons ce que cela veut dire.

Ai-je raté un épisode ? Et bien, si oui, j’ai dû raté la saga entière. La veille au soir, tout allait bien, mes émotions était normales, ma vie était bien. Et… Aujourd’hui, ce n’est plus la même chose. Les craintes sont revenues. Il va falloir s’adapter.

Le retour de l’anxiété après une période d’amélioration, est une période difficile pour de nombreuses personnes. L’amélioration nous faisait penser à un progrès. Le retour de l’anxiété nous fait alors penser à un échec.

Est-ce synonyme d’échec ? Si l’anxiété revient, c’est que… quelque chose a changé… ? Ce n’est pas toujours le cas. Il arrive des fois où l’anxiété revient, mais elle repartira. Elle a posé ses valises, un jour elle les reprendra. J’y crois à mille pour cents.

gerer-anxiete-part-revient

Et puis les périodes faciles ne sont que temporaires. Les périodes difficiles le seront aussi. Vous allez y arriver. Si la vie était toujours toute rose, cela se saurait. Si je laisse la vague passer, alors la mer se calmera. Comme un paysage après un tempête. Tout revient à la normale.

Qu’est-ce que l’échec ? L’échec, c’est ne pas apprendre des événements. Oublier les leçons et passer à autre chose. Comprendre, accepter le changement même inattendu, ce n’est pas échouer. C’est faire preuve de sagesse par rapport à la vie.

Une anxiété qui part et qui revient est une difficulté, et vous allez la surmonter.

Toutes les actions que vous avez faites, elles ont eu un impact. Chaque :

  • Respiration.
  • Pensée positive.
  • Ecriture encourageante.
  • Citation motivante.
  • Exercice appliqué.

Chacun des pas que vous avez fait est une victoire. L’anxiété revient pour des raisons variées, la chose restant stable sont vos actions. Alors ne vous tapez pas sur les doigts, vous faites les choses bien.

Nous avons parfois tendance à nous culpabiliser : si quelque chose arrive, alors c’est de notre fait. Or la réalité est autre. Certaines choses sont hors de notre contrôle. Hors de notre volonté. Vous culpabiliser ne changera pas le résultat actuel. Etre compréhensif(ve) envers vous-même, par contre, vous aidera.

Se défaire de votre anxiété prendra du temps. D’autant plus si elle revient, par un retour en force. C’est possible. Chaque fois que l’anxiété est revenue dans ma vie, elle est repartie. Je crois fermement que cela est possible pour vous aussi dans votre situation actuelle.

Patience et persévérance changeront la donne.

Pourquoi ?

Le phénomène de l’anxiété qui part pour revenir en force, est un phénomène fréquent chez les personnes anxieuses. Certaines périodes sont apaisantes. D’autres le sont moins.

Pourquoi vivons-nous ce phénomène ? La réponse est…

…. simple et compliquée à la fois. Les causes sont multiples. L’anxiété se manifeste différemment selon les personnes. Cependant, certains éléments tendent à causer le retour d’une anxiété renforcée.

Parmi eux, des événements comme :

  • Rupture brutale.
  • Changement de vie.
  • Evènement stressant,
  • Traumatisant.
  • Perte de quelqu’un.
  • Période spécifique de vie.
  • Et tout autre changement brutal, inattendu, imprévisible.

Ces éléments peuvent favoriser le retour de l’anxiété. Au centre de la scène, elle fait son grand « come back »… Pourtant, ce ne sont pas les seules raisons pour lesquelles l’anxiété revient après s’en être allée…

Si l’anxiété part du jour au lendemain sans raison, elle peut aussi revenir sans raison spécifique. Et oui, tout ne s’explique pas. L’anxiété opère des vagues aussi imprévisibles que celles de l’océan.

Un jour calme… Le suivant agité. Comme nos émotions. Notre tolérance émotionnelle peut s’être dégradée temporairement. Ou ce ne sont peut-être juste que les changements d’intensité de l’anxiété.

Ne vous inquiétez pas. Peu importe la raison de votre anxiété, vous allez réussir à la diminuer. Prenez d’abord le temps de la comprendre. Et si vous ne la comprenez pas, de l’accepter. Ensuite, vous pourrez apprendre à la canaliser.

A dompter cette anxiété récalcitrante.

1 – Bienveillance envers soi-même.

La première étape pour appréhender ce type d’anxiété est de vous apporter le soutien dont vous avez besoin.

En période difficile, ne sous-estimez jamais l’impact de la bienveillance sur vos émotions. Apportez-vous un peu de soutien, de compréhension. Quelques phrases positives suffisent à vous remonter le moral.

Voici quelques exemples :

  • Je crois en moi.
  • Je comprends que cette période soit difficile.
  • Cette période est temporaire, elle passera.
  • Nous allons y arriver.
  • J’ai les ressources pour faire face.
  • Mes émotions sont normales.
  • Ça va aller, tout va s’améliorer.

Répétez-vous quelques-unes de ces phrases quand l’envie vous prend. Elles vous aideront à vous comprendre. Et à faire face à la situation. Grâce à la force d’un état d’esprit positif et prêt.

2 – Exercices de respiration.

La seconde étape pour appréhender ce type d’anxiété est d’enfin adopter les exercices de respiration conseillés.

En période difficile, nous oublions parfois la puissance d’actions simples. Ce qui est simple est souvent efficace. Alors n’oubliez pas de respirer, de rester oxygéné.

Cela vous aidera à :

  • Vous recentrer.
  • Reprendre le contrôle.
  • Ré-oxygéner votre cerveau.
  • Apaiser vos émotions.
  • Diminuer votre anxiété.
  • Gagner en clarté.
  • Faire une pause.
  • Vous détendre.

Réguler votre respiration vous aidera à reprendre le contrôle sur vos émotions. L’anxiété revient, oui, ce n’est pas pour autant une raison de la laisser nous bouleverser. Mieux respirer est la clés pour réguler l’anxiété.

3 – Faire une pause.

La troisième étape pour appréhender ce type d’anxiété est de prendre des pauses plus fréquemment que d’habitude.

Accordez-vous un moment de break. Prenez du temps pour vous. En période difficile, il est toujours nécessaire de faire quelques pas en arrière pour mieux retomber. Cela vous permettra de :

  • Prendre du recul.
  • Vous ressourcer.
  • Vous reposer.
  • Comprendre la situation.
  • Ne pas réagir de tristesse.
  • Eviter de voir en le retour de l’anxiété un échec.
  • Recharger vos batteries.

Prendre du recul est nécessaire pour analyser les situations et adopter ainsi le meilleur état d’esprit possible. Un esprit éreinté psychologiquement ne vous aidera. Un esprit clair et reposé lui, vous permettra de gérer la situation. Conservez les meilleures ressources pour gérer cette anxiété ! Et puis reposez-vous ! Vous l’avez bien mérité.

4 – Activité physique.

La quatrième étape pour appréhender une anxiété qui part et qui revient est de conserver une bonne routine sportive.

Il est important de transformer cette nouvelle énergie en quelque chose de plus productif. Certes, le retour de l’anxiété constitue un obstacle. Et pourtant, la transformer en carburant pour une activité physique vous permettra :

  • D’évacuer l’émotion négative.
  • De la canaliser,
  • La diminuer.
  • Repartir plus apaisé.
  • Améliorer votre santé.
  • Détruire vos croyances négatives.
  • Reprendre confiance en vous.

Vous voyez ? En plus d’améliorer votre santé, cela va aider votre mental. Utilisez l’anxiété comme fuel pour votre dépassement sportif. Vous ressortirez de votre séance bien mieux. Et avec une anxiété largement diminuée. Il y a des choses que vous pouvez faire, et le sport est l’un d’entre eux.

Tout n’est pas hors de votre portée.

On a tendance à croire à tord que lorsque l’anxiété revient, nous ne pouvons rien faire du tout. C’est faux. Certaines choses nous sont difficiles, en effet, mais d’autres restent possibles. Même si votre anxiété n’est pas encore régulée, il reste des choses que vous pouvez faire.

Vous pouvez agir dès aujourd’hui.

5 – Apprendre à mieux penser.

La cinquième étape pour appréhender une anxiété qui part et qui revient est d’apprendre à mieux penser.

En période difficile, il nous est parfois difficile de voir le positif en toutes circonstances. Pourtant, se diriger progressivement vers une façon plus positive de voir la situation est le seul moyen.

Voyez votre anxiété comme :

  • Un tremplin.
  • Un challenge.
  • Une opportunité de grandir.
  • Une façon de prouver qui vous êtes,
  • D’affirmer votre volonté.
  • De prouver votre patience,
  • Votre persévérance.

Tout est une question de perception.

Si vous voyez le retour de l’anxiété comme une occasion d’apprendre, cela ne vous affectera pas autant. Si vous le voyez comme le coup fatal, alors malheureusement, cela le sera. A vous de décider.

Vos pensées détermineront vos émotions.


Finalement, le phénomène de l’anxiété qui part pour revenir est une métaphore de la vie. Quand elle part, nous profitons à fond de ces moments. Quand elle revient, nous devons apprendre à accepter les vagues et les négocier. Nous devenons de fins négociateurs, mais avec nos émotions.

Bienveillance. Respiration. Pause. Activité. Pensées positives. Et l’anxiété reprendra ses valises avant même que vous ne vous en rendiez compte ! En attendant ce moment, continuez à avancer ! Un bel avenir se profil à l’horizon…

Bien à vous,

Ambre.