Comment calmer ses angoisses ? Si l’angoisse est un sentiment diffus qui impacte durement notre vie de tous les jours, elle a cependant des causes et des racines dont il faut prendre conscience.

Certaines personnes se disent angoissées comme une partie de leur personnalité, d’autres comme un état leur arrivant à certaines occasions ou périodes de vie.

Dans les deux cas, calmer ses angoisses devient l’objectif numéro un lorsque l’angoisse retentit sur notre vie de tous les jours. Découvrez le plan en 6 étapes pour calmer vos angoisses et mieux les canaliser.

Définition de l’angoisse

Qu’est-ce qu’une angoisse ? Pourquoi apparaît-elle dans notre vie ? Commençons d’abord par définir ce qu’est une angoisse. Puisqu’une angoisse, c’est un :

Sentiment pesant d’inquiétude, de malaise profond, accompagné d’un sentiment de menace imminente sans pour autant avoir de cause spécifique. C’est un sentiment d’alerte face à un danger vague mais pourtant perçu.

Ce qui caractérise l’angoisse, c’est la présence d’un :

  • Sentiment de danger imminent
  • Menace indéterminée
  • Sensation de malaise vague
  • Sans pouvoir en déterminer la cause

C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles l’angoisse est aussi difficile à appréhender, puisque l’on a peur, mais on ne sait pas pourquoi. Et c’est sur ce sentiment d’incompréhension que l’angoisse :

  • Augmente
  • Se développe
  • Peut devenir pathologique
  • Parfois même quotidienne

D’autant plus que les thèmes sur lesquelles portent les angoisses, se recoupent souvent en certains thèmes spécifiques. Elles portent la plupart du temps sur :

  • Mort de nous-même ou d’autres personnelles
  • Menaces directes à notre survie
  • Perte de quelque chose ou de quelqu’un

Ces thèmes pouvant nous apparaître au moment de notre angoisse, comme des flashbacks et images soudaines. Néanmoins ne vous y méprenez pas, puisque votre cerveau aussi vous joue des tours… Découvrez cela.

Angoisse : quand le cerveau nous joue des tours

Tout sentiment d’angoisse, s’inscrit dans un perception altérée de la réalité, une impression de danger que l’on a dû mal à réguler consciemment. On se réveille, et on a l’impression d’:

  • Étouffer ou de manquer d’air pour bien respirer
  • Sortir d’un cauchemar dans lequel nous mourrions
  • Avoir une menace à notre survie actuelle

Mais à quel point cela est réel ?

L’angoisse s’appuie sur notre cerveau pour créer cette perception-là si ancrée, et s’en sert pour nous jouer des tours, et nous convaincre d’une menace directe, bel et bien existante, bien que vague. Deux types d’événements peuvent alors advenir :

  1. Une crise d’angoisse soudaine
  2. Une angoisse permanente souvent diffuse

Face à cette émotion, nous ne savons plus comment réagir, car nous ne comprenons pas la source de ce sentiment. Laissez-moi vous donner quelques détails sur ces troubles :

1 – Une crise d’angoisse soudaine : c’est-à-dire ?

La crise d’angoisse, c’est donc ce qu’on appelle aussi l’attaque de panique. C’est une angoisse qui survient brutalement de façon épisodique, et qui repart après un laps de temps variable. Elle est souvent accompagnée de :

  • Palpitations
  • Tremblements
  • Sueurs
  • Respiration difficile
  • Tensions musculaires
  • Sensation de mort imminente parfois

Tous ces symptômes peuvent ou non arriver durant une crise d’angoisse, d’autant plus que souffrir de crises d’angoisses peut arriver aux personnes angoissées, comme aux personnes lambda.

2 – Une angoisse permanente soudaine : c’est-à-dire ?

L’angoisse permanente est un autre type de trouble, plus diffus dans la vie des personnes. C’est le fait de ressentir un sentiment d’angoisse latent, en sorte d’arrière-plan, une sorte d’angoisse qui handicape lourdement la vie de la personne qui en ont.

Après avoir compris cela, il est temps d’adopter le plan en 6 étapes pour qui permettra de calmer vos angoisses ! Car il ne tient qu’à vous d’agir pour les apaiser tout de même. Voici ces étapes.

1 – Réaliser l’angoisse que l’on ressent

La première étape pour calmer ses angoisses, est de réaliser l’angoisse que l’on ressent. En effet, reconnaître que l’on est en train de vivre une angoisse et que le cerveau se joue de nous, est le premier pas à faire pour s’en défaire.

D’autant plus que l’angoisse peut nous faire croire à énormément de choses, qui ne sont pas réelles lorsque l’on y réfléchit. Elle peut nous faire croire que nous avons :

  • Une crise cardiaque
  • Alors que c’est…
  • Une attaque de panique

On a pourtant bel et bien l’impression que c’est la même chose, tant les symptômes sont intenses ! Néanmoins, c’est le cerveau qui nous joue des tours. Parfois il faut juste se rassurer, et se rendre compte que :

  • Tout va bien aller
  • On ne va pas mourir
  • La crise va passer
  • C’est notre cerveau qui nous joue des tours

Cela aide aussi à calmer ses angoisses, autant que cela aide à enlever les émotions négatives que l’on a, attachées à nos angoisses. On peut parfois :

  • Avoir honte de demander un soutien
  • Se sentir embarrassé face aux autres
  • Porter un jugement dur envers nous-même
calmer-ses-angoisses

Reconnaître que vous ressentez de l’angoisse et que votre cerveau vous joue des tours, est le premier pas pour aller chercher le soutien dont vous avez besoin.

2 – Prêter attention à son rythme de vie

La deuxième étape pour calmer ses angoisses, est de prêter attention à son rythme de vie quotidien. En effet, ressentir des angoisses peut aussi être lié à un mode de vie déréglé.

Ressentir des angoisses, c’est comme souffrir de dépression : c’est une accumulation de petites choses dans le temps qui ont conduit à la construction d’un grand trouble au final. Une accumulation de :

  • Mauvaises habitudes quotidiennes
  • Rythme de vie trop soutenu
  • Frustrations répétées
  • Manque de sommeil sur la durée
  • Ou de sommeil de mauvaise qualité
  • Hauts niveaux de stress
  • Mauvaise alimentation
  • Manque de sport de d’activité physique
  • Hygiène de vie déréglée

Et j’en passe ! Tout cela pouvant conduire un à un mal-être général et global, qui s’est en fait construit avec le temps.

Souffrir d’angoisses n’est pas un phénomène qui vous arrive du jour au lendemain. Sans le vouloir, vous avez peut-être construit votre chemin vers l’angoisse par le dérèglement de votre rythme de vie. D’où l’intérêt de :

  • Manger sainement
  • Mieux dormir et plus
  • Faire du sport plus régulièrement
  • Prendre soin de sa santé
  • Faire les choses différemment
  • Ralentir son rythme de vie

Faire attention à votre rythme de vie vous permettra de diminuer les possibles causes cachées de vos angoisses, tout en améliorant votre bien-être général.

3 – Utiliser des mantras pour s’apaiser

La troisième étape pour calmer ses angoisses, est d’utiliser des mantras pour se canaliser. En effet, lors d’angoisses, nos pensées semblent rouler en automatique de façon assez incontrôlable, il faut alors remettre nos pensées au rang du conscient.

Les pensées à la base de l’angoisse sont parfois tellement inscrite dans notre expérience que l’on peut avoir du mal à les repérer. On ressent l’angoisse, sans savoir comment y réagir, et cela est dû à nos pensées, qui sont parfois :

  • Automatiques
  • Bien trop ancrées
  • Transformées en croyances
  • Trop facilement déclenchables

Quand l’angoisse se déclenche, c’est aussi tout un mécanisme sous-tendant cette angoisse qui s’active. Un mécanisme fait de :

  • Pensées
  • Croyances
  • Créant des émotions
  • Et réactions comportementales

Or, pour les contrer, il est nécessaire d’agir sur ses pensées pour générer de nouvelles croyances et comportements avec le temps. Et cela se fait à travers l’usage de mantras, c’est-à-dire de répétition de phrases dans votre tête. Des phrases positives et encourageantes, comme :

  • « J’en suis capable »
  • « Je peux le faire »
  • « Tout va bien »
  • « Je me sens bien et apaisée »
  • « J’ai toutes les capacités pour y arriver »

Faites usage de ces phrases pour calmer vos angoisses et les apaiser. Cela vous aidera à réduire leur impact, tout en travaillant consciemment et activement sur le renversement de leur effet. Essayez un peu !

4 – Ecrire pour mettre des mots sur son angoisse

La quatrième étape pour calmer ses angoisses, est d’écrire pour mettre des mots sur votre angoisse. En effet, pour surmonter le sentiment d’angoisse, il faut aussi parvenir à la nommer pour l’appréhender.

Car le problème souvent avec l’angoisse, est le fait qu’elle n’a pas forcément de cause, ou de source évidente. C’est pour cela qu’il est encore plus nécessaire de d’exprimer ses émotions à travers l’écriture pour en saisir les détails. Ecrire pour :

  • Comprendre son angoisse
  • Extérioriser ses émotions,
  • Ses peurs et appréhensions
  • Clarifier les raisons de son angoisse
  • Sortir du flou de l’angoisse

Vous pouvez également extérioriser vos émotions grâce au sport, qui pourra vous aider à surmonter les émotions négatives tout en activant un sentiment de bien-être bien plus élevé. Ce sont les bienfaits du sport ! Mais revenons à l’écriture.

Après une crise d’angoisse ou un moment difficile, vous pouvez être affecté et avoir du mal à tout clarifier dans votre tête. Ecrire peut vous aider à y voir plus clair dans tout ce fouillis ambiant ! Quelques règles cependant pour l’écriture :

  • Ecrivez librement vos pensées
  • Vous n’êtes pas obligés de terminer vos phrases
  • Ni d’y ajouter aucune ponctuation
  • Faites sortir les pensées négatives de votre tête !

Cela vous aidera à clarifier vos pensées et vos angoisses, tout en extériorisant l’impact qu’elles ont eu sur vous. Car vivre des angoisses n’est pas de tout repos ! J’en sais quelque chose, et je sais que vous aussi. Essayez ! Vous n’avez rien à perdre.

5 – Se balader à l’extérieur

La cinquième étape pour calmer ses angoisses, est de sortir à l’extérieur pour respirer. En effet, après un moment d’angoisse, se rendre dans la nature peut aussi vous aider à vous ressourcer après cet épuisement mental.

On sous-estime souvent l’impact extraordinaire de la nature et l’environnement extérieur sur le mental général. Un effet souvent inconscient mais bel et bien réel ! Car passer du temps dans la nature a un impact très positif sur l’ :

  • Anxiété
  • Stress
  • Dépression

Faire une balade à l’extérieur dans un environnement naturel, a plus de bénéfices que l’on ne le pense ! Car bien évidemment que vous balader au milieu des :

  • Buildings
  • Centre-ville
  • Embouteillages
  • Voitures
  • Et pollution

Aura un effet bien différent ! D’autant plus que cela sera aussi mauvais pour votre santé, et que cela n’aura aucun impact positif sur votre anxiété ou vos angoisses, contrairement à la nature. Evoluer dans un bon environnement est également un point important. Essayez plutôt de vivre vers la :

  • Périphérie
  • Espaces verts
  • Parcs fleuris
  • Campagne

Et autres espaces, et vous commencerez très tôt à en observer les bénéfices ! Et je me souviens moi-même de moments où j’ai pu en voir. Il y a quelques moi de cela, j’étais allée me balader dans un parc près de la ville dans laquelle je vis.

Rempli d’arbres en fleurs, la balade a été tellement apaisante que j’en ai été surprise ! Finalement, mon anxiété pouvait aussi s’apaiser grâce à cela et ce fut une grande découverte pour moi. Essayez vous aussi de :

  • Fuir un peu la ville pour
  • Aller dans des espaces plus verts

Je vous garantis que vous serez surpris (et surprises) du résultat ! Passer du temps dans la nature vous aidera aussi à calmer vos angoisses en vous recentrant sur ce qu’il y a de plus réel : l’environnement naturel.


Finalement, il est possible de calmer ses angoisses, si l’on en comprend les spécificités. Même si elles paraissent parfois inexplicables, elles ont des raisons, et on peut en réduire l’impact.

Identifier que l’angoisse existe. Faire attention à son rythme de vie. Utiliser des mantras pour se calmer. Ecrire pour comprendre et nommer son angoisse. Faire un tour à l’extérieur.

Des étapes que vous pouvez suivre pour calmer vos angoisses et réduire ce malaise qui vous atteint au quotidien.

Bien à vous,

Ambre.