Comment chasser les pensées négatives ?

Est-ce même possible ?

On a tous et toutes des pensées parfois négatives…

Qui arrivent souvent prévenir et :

Qui nous empêchent d’avancer.

On ressent soudainement un blocage.

Ou nos émotions commencent à changer.

Et ce n’est pas toujours facile.

Surtout lorsque l’anxiété survient.

Alors comment donc gérer ces pensées ?

Découvrez justement dans cet article : 

  • Qu’est-ce que les pensées automatiques
  • Deux erreurs que l’on a tendance à faire
  • 4 étapes à suivre pour chasser les pensées négatives 

Comment chasser les pensées négatives

Souffrez-vous parfois de pensées négatives ?

Et oui, vous êtes humain.

En fait, nous en avons tous.

Même les personnes qui se disent positives.

Elles ont aussi des pensées négatives parfois mais…

Elles décident de ne prendre en compte que le positif.

Mais comment arriver à cela ?

Finalement, ce n’est pas si facile que ça !

D’autant plus que les pensées négatives :

Conduisent aussi à des émotions négatives…

Et ce n’est pas forcément facile à gérer.

Peur, anxiété, colère, frustration, tristesse…

Ce sont toutes des émotions que l’on peut ressentir.

Et qui peuvent être liées à nos pensées.

Il suffit d’ailleurs de souffrir d’un trouble anxieux pour que…

Toute notre anxiété et nos inquiétudes se réveillent.

Tout cela n’est pas facile, en effet ! 

Quand on souffre d’anxiété…

Cela nous impacte d’autant plus quand on a de l’anxiété.

Peu importe le trouble anxieux dont vous souffrez d’ailleurs.

Que vous souffriez de crises de panique, d’angoisses.

Ou alors d’anxiété sociale, d’agoraphobie, de phobies spécifiques.

Le dénominateur commun reste toujours l’anxiété.

Et l’anxiété se déclenche souvent dû à des pensées.

C’est pour cela qu’il est important d’y jeter un œil.

Lorsque vous ressentez de l’anxiété…

Quels types de pensées avez-vous ?

Des pensées souvent négatives, catastrophistes.

La perception d’un danger, souvent anticipé.

Tout cela se passe dans notre tête et :

On ne sait pas toujours comment gérer.

Mais c’est l’un des problèmes avec les troubles anxieux.

J’ai moi-même mis du temps à comprendre comment gérer !

Désormais, je me suis améliorée et :

Je vais vous donner les clés qui m’ont aidées. 

C’est quoi, les pensées automatiques ? 

Lorsque l’on souffre d’un trouble anxieux…

On peut souffrir de ce qu’on appelle des pensées automatiques.

Mais qu’est-ce que c’est ?

Ce sont des pensées négatives qui vont s’activer.

Lorsque vous rencontrerez l’objet de votre peur.

Par exemple, si vous êtes agoraphobe :

C’est lorsque vous sortirez que vous les aurez.

Soudainement, vos pensées négatives s’activeront.

Et vos peurs aussi par la même occasion.

Vous ressentirez de l’anxiété et aurez envie de fuir.

Pareil si vous souffrez de phobie sociale :

Quand vous serez entourés des autres, vous les aurez.

Vos pensées s’activeront et vous aurez peur.

Vous vous direz “est-ce qu’ils me jugent ? me remarquent ?”.

Dès que l’objet de notre peur est présent :

Cela va activer certaines réactions en nous.

Dont notamment les pensées assez automatiques.

Parce que nous avons du mal à les contrôler.

C’est pour cela qu’on dit qu’elles sont automatiques.

Mais vous verrez qu’il y a des techniques pour les réduire. 

Comment réagir aux pensées négatives

Quand vos pensées négatives s’affolent…

Comment réagissez-vous ?

Il n’est pas forcément facile de savoir comment réagir.

Faut-il combattre ces pensées ?

Les laisser prendre le pas ?

Que faut-il faire quand elles surviennent ?

Déjà, il est important de comprendre qu’elles sont naturelles.

Il est normal d’avoir des pensées négatives parfois.

Mais tout est une question de mesure évidemment.

Si vous en avez trop, vous êtes déprimé.

Si vous en avez peu, vous êtes plus heureux.

Mais vous en aurez toujours, cela est sûr.

La question est comment allez-vous les gérer ?

Mais c’est un apprentissage évidemment.

Cela se fait progressivement, donc ne vous inquiétez pas.

Il faut aussi se laisser du temps.

Mais souvent, nous avons tendance à faire 2 erreurs.  

Erreur n°1 : résister et combattre ses pensées

La première erreur est de combattre ses pensées.

D’essayer de les faire partir à tout prix.

Evidemment, cela ne fonctionne pas.

Chassez les pensées négatives et…

Elles reviennent de plus belle, et oui.

Pourtant, nous essayons à tout prix de le faire.

comment-chasser-pensees-negatives

De les mettre dans un côté de notre tête.

Pour qu’elles cessent de prendre toute la place.

Le seul souci est que, plus vous les évitez et…

Plus elles prendront en force et reviendront.

Elles ont un message, il faut les écouter.

Même si on n’a pas toujours envie de le faire !

Parfois, il faut aussi se demander :

Pourquoi cette pensée revient sous arrêt ?

Il y a une raison qu’il faut en fait découvrir. 

Erreur n°2 : abandonner et les laisser prendre le pas

La seconde erreur est d’abandonner face à elles.

De les laisser prendre le pas.

Parce qu’on ne sait pas comment réagir.

Certes, combattre à tout prix n’est pas la solution, mais…

Baisser les armes ne l’est pas non plus.

Il est nécessaire de trouver un juste milieu.

Même si je sais que ce n’est pas facile.

Parfois, il y a beaucoup de pensées d’un coup.

Et on se sent submergé, perdu, déboussolé.

Il faut parfois faire une pause, prendre du recul.

Et se dire que vous pouvez tout de même agir.

Au moins pour diminuer leur effet.

Pas forcément pour les arrêter, mais au moins les apaiser.

Cela demande du temps, mais vous en êtes capables.

Voici juste le guide en 4 étapes pour y arriver. 

1 – Repérer le(s) déclencheur(s)

La première étape pour chasser les pensées négatives est…

De repérer quels sont vos déclencheurs.

Et oui, si vous avez des pensées négatives, c’est…

Que quelque chose les a déclenchées.

Une situation, un contexte, une sensation, une impression…

Et vos pensées et inquiétudes se réveillent.

Il est important de repérer ce qui a déclenché cela pour vous.

Par exemple, peut-être que vous étiez au travail.

Et votre employeur vous donne soudainement beaucoup de travail.

Vous pouvez avoir des pensées négatives qui surviennent.

Pourquoi ? Et bien, parce que cela dépasse vos capacités.

Que vous avez l’impression que c’est trop.

Ou que vous ne finirez jamais à temps.

Ici, le déclencheur est la demande d’une autre personne.

Une situation qui vous met la pression.

Il est important de repérer ce type de déclencheurs. 

Quand vous rencontrez l’objet de votre peur

Souvent, quand on souffre de phobies par exemple :

Les pensées surviennent quand on rencontre l’objet de notre peur.

Si vous avez peur des araignées…

La vue d’une araignée déclenchera vos inquiétudes.

Vous aurez l’impression d’un danger imminent.

Et vos pensées automatiques prendront le relais :

“N’y va pas !”. “Il faut que tu partes le plus vite possible !”

Et toutes les grappes de pensées diverses et variées.

Les situations de ce type déclenchent la peur.

Il est aussi important de les repérer.

Si vous avez une phobie spécifique, cela est plutôt simple.

Si votre anxiété est plus diffuse, comme dans l’anxiété généralisée :

Il faudra peut-être y prêter plus attention.

Situations inconnues ou reliées au passé

D’autres situations peuvent aussi agir comme déclencheurs.

Par exemple, les situations nouvelles et inconnues.

Que vous n’avez jamais rencontré avant.

Elles peuvent créer plus d’anxiété et d’appréhension.

Par exemple, si vous rencontrez de nouvelles personnes.

Vous aurez plus de peur que si les personnes sont connues.

Parfois, cela peut conduire à des appréhensions, des inquiétudes.

Car vous n’avez jamais rencontré cette situation.

Il y a aussi les situations déjà rencontrées.

Qui ne se sont pas bien passées par exemple.

Si vous avez eu une crise d’angoisse dans un bus…

Souvent, vous aurez très peur d’y revenir.

Cela pourra alors agir comme un déclencheur.

Prêtez donc attention à ces situations. 

2 – Décoder l’émotion ressentie 

La deuxième étape pour chasser les pensées négatives est…

De décoder l’émotion ressentie.

Car ces pensées conduisent à des émotions.

Il est impossible d’avoir des pensées négatives :

Sans ressentir l’émotion correspondante.

Par exemple, si vous pensez que vous courez un danger :

Vous aurez peur ou ressentirez de l’anxiété.

Si vous pensez que vous ne méritez pas un mauvais traitement :

Vous serez déçu ou ressentirez de la tristesse.

Chaque pensée conduit souvent à une émotion.

Et pour la gérer, il faut d’abord la définir.

Car les pensées agissent souvent en cascade.

On pense une chose, puis on ressent une émotion…

Puis on adopte un comportement, et tout est automatique.

Le but est de repérer ce mécanisme pour le désactiver.

Peur, anxiété, appréhension…

L’anxiété est plus simple à repérer.

Surtout si l’on souffre déjà de troubles anxieux.

On devient habitué malgré nous à cette sensation.

anxiete-pensees-negatives

Même si on aimerait ne pas la connaître autant…

Certaines pensées provoquent de l’appréhension.

Quand on se demande comment les choses vont se passer.

Quand on pense à des issues défavorables aussi.

Ces pensées conduisent souvent à de l’anxiété.

Plus ou moins importante selon l’enjeu de la situation.

Un enjeu perçu plus que réel, car nous l’évaluons comme tel.

Il est important de détecter l’émotion que vous ressentez :

Si vous voulez vous défaire de son emprise. 

Déception, frustration, colère…

D’autres émotions peuvent également survenir dû à nos pensées.

Sentiment de frustration, de colère face à une situation…

Par exemple, si vous vous dites que vous avez échoué.

Vous ressentirez peut-être de la frustration.

Ou de la colère si vous pensez que ce n’est pas justifié.

Vous pouvez aussi ressentir de la déception, de la tristesse.

Par exemple, si vous espériez quelque chose sans l’obtenir.

Vous pouvez vous sentir triste ou déprimé.

Nos pensées viennent souvent avec des émotions et…

C’est en comprenant l’émotion ressentie que vous pourrez la dépasser. 

3 – Exprimer son ressenti

La troisième étape pour chasser les pensées négatives est…

D’exprimer ce que vous ressentez.

Et maintenant que vous connaissez vos déclencheurs…

Mais aussi les émotions qui y sont reliées :

Il est temps de passer à l’action.

D’agir pour réduire vos émotions négatives.

L’une des solutions qui fonctionne le mieux est de s’exprimer.

De sortir ses émotions une bonne fois pour toutes.

A la suite de cela, vous vous sentirez mieux.

Et vos pensées négatives n’auront plus le même impact.

Vous les aurez naturellement dépassées.

Exprimer son ressenti vous aidera à le dépasser.

C’est pour cela que je vous le conseille.  

Parler à quelqu’un de ce que l’on traverse

L‘une des choses que vous pouvez faire est :

D’en parler à quelqu’un de proche de vous.

Un ou une ami(e), un membre de votre famille.

Une personne bienveillante et prête à vous écouter.

Qui saura aussi vous conseiller.

S’exprimer à voix haute aide aussi à clarifier les choses.

On reformule les choses, on se comprend mieux.

parler-a-quelquun

Finalement, tout devient plus clair.

Et à la fin, nos émotions négatives ont diminué.

Parce qu’on a partagé nos difficultés avec quelqu’un.

Qu’en retour on a reçu de l’empathie et qu’on s’est senti écouté.

Ce sont de petites choses qui pourtant sont importantes. 

Mettre à l’écrit ce que l’on ressent 

Une autre chose que vous pouvez faire est :

De mettre votre ressenti par écrit.

Et oui parfois, personne n’est disponible.

Ou vous avez du mal à en parler.

Dans ce cas-là, vous avez aussi d’autres outils.

Vous pouvez mettre votre ressenti par écrit.

Prendre une feuille, un stylo et…

Juste écrire tout ce qui vous passe par la tête.

Vos émotions, vos pensées, tout.

Parfois, même juste 15 minutes d’écriture suffisent.

Et c’est un exercice que vous pouvez répéter.

Que vous pouvez faire aussi quand vous voulez.

Finalement, c’est l’un des exercices les plus simples.

Essayez un peu ce petit exercice ! 

4 – Prendre du temps pour soi

La quatrième étape pour chasser les pensées négatives est…

De prendre aussi du temps pour soi.

Et oui, après une situation comme cela…

Vous aurez peut-être bien besoin d’une pause.

Vous avez mieux compris vos pensées.

Mieux décodé aussi vos émotions.

Et vous avez exprimé votre ressenti.

Maintenant, normalement, vous allez mieux.

Il faut donc prendre du temps pour vous.

Vous chouchouter, comme on dit.

Vous méritez aussi d’avoir des moments de pause.

Surtout après ce moment pas très agréable.

Après ce processus de gestion de vos pensées.

Prenez un peu de temps pour vous poser :

C’est très important. 

Prendre du recul sur ses réactions

Parfois, il faut aussi prendre du recul.

Souvent, on voit la situation de trop près :

Ce qui est normal, puisqu’on la vit de l’intérieur.

Nos réactions peuvent être démesurées.

Mais on ne s’en rend pas compte.

Après une situation, il peut donc être utile de :

Prendre un peu de recul et réfléchir.

Se demander peut-être :

Comment voir la situation différemment ?

Quelle autre réaction aurais-je pu avoir ?

Evidemment, que ce n’est pas toujours simple.

Mais cela vous aidera aussi pour le futur.

Pour les situations que vous rencontrerez alors.

Cela vous aidera à vous comprendre. 

Faire une pause et prendre soin de soi

Il est aussi important de prendre soin de soi.

Lisez un livre.

Regardez un programme que vous aimez.

Faites quelque chose qui vous plaît.

Peu importe, tant que cela vous ressource.

Car cette situation vous a demandé de l’énergie.

Vous avez eu des pensées négatives.

Mais aussi des émotions désagréables.

Et vous avez fait preuve de courage pour les exprimer.

Vous méritez une pause salutaire.

En effet, vous avez bien travaillé !

Alors continuez comme cela.

Reposez-vous, faites une pause et…

Cela vous aidera à repartir de plus belle.

A vous de jouer désormais.

prendre-soin-de-soi

Comment chasser les pensées négatives ?

Nous avons tendance à résister.

Ou alors à abandonner toute action face à elles.

Il est important de comprendre ce qui les déclenche.

Les émotions qui se créent également.

Pour ensuite mettre en place des actions.

Voici un guide offert pour vous aider, juste ici