Comment dire à un ami que l’on souffre d’un trouble anxieux ? Nos relations ne sont pas toujours faciles lorsqu’on souffre d’anxiété !

Il est donc difficile voire impossible de cacher une anxiété qui nous impacte quotidiennement… Faut-il le dire ? Découvrez justement dans cet article :

  • Comment dire à un ami que vous avez de l’anxiété
  • Qu’est-ce que ces personnes vont comprendre
  • Pourquoi et quand le dire à un ou une ami-e

Comment dire à un ami que l’on a de l’anxiété

Souffrir d’un trouble anxieux n’est pas facile… Que ce soit souffrir d’anxiété généralisée, de phobie sociale, de crises d’angoisses ou encore de phobies.

Ces troubles anxieux impactent notre quotidien et il est difficile de ne pas les partager avec ceux qui nous entourent. Pourtant ce n’est pas si simple !

Dire à nos proches ou notre famille que l’on est en difficulté, cela est plutôt naturel. Mais imaginez rencontrer de nouvelles personnes, ce qui arrivera.

La tâche n’est pas aussi simple ! Notre trouble anxieux fait parti de notre vie et nous pose problème, nous n’avons pas forcément envie de le partager.

Mais il est aussi impossible de les cacher ! Il faut donc faire un choix et viendra un moment où il faudra partager avec les autres ce « détail ».

Pourquoi on a peur de le dire

Il y a beaucoup de raisons pour lesquelles on peut avoir peur de le dire. Tout est toujours une question de peurs finalement, et d’appréhension.

Finalement, notre trouble anxieux est comme un poids qui nous est tombé sur la tête. On ne s’y attendait pas, et hop ! Il est arrivé pour nous embêter.

Il nous a poussé dans nos retranchements, nous a fait souffrir, et nous avons eu du mal à le dépasser, d’ailleurs nous essayons encore.

On peut parfois le voir comme une faiblesse, mais il est bien plus une force. Vous vous êtes poussé à évoluer beaucoup plus depuis qu’il est là.

Donc peu importe votre trouble anxieux, il est normal d’appréhender de le partager. Vous n’êtes pas le/la seul-e ! Certaines peurs reviennent souvent :

comment-dire-souffre-anxiete

Peur d’être jugé

On a souvent peur d’être jugé ou évalué négativement par la personne à laquelle on partage notre trouble. C’est la peur du regard des autres.

La réalité est que les personnes sont plus bienveillantes que l’on ne le croît ! Personne ne passe sa vie à juger les autres et les évaluer, ça n’existe pas.

Pourtant, nos peurs peuvent tout de même persister, et ce n’est pas simple. Souvenez-vous juste qu’il n’y a pas pire juge que vous-même.

Si vous parlez à quelqu’un de prévenant, cette personne vous écoutera sans vous juger. Et vos peurs ne seront qu’un bien lointain souvenir !

Peur de ne pas être compris

On peut aussi avoir peur qu’ils ne comprennent pas tout ça. En effet, tout le monde n’est pas sensibilisé aux troubles anxieux ni à l’anxiété.

Vous-même vous ne connaissiez pas ces troubles, avant d’en souffrir ! Et moi-même j’étais dans la même situation il y a quelques années également.

Peut-être qu’ils ne comprendront pas tout, mais ils comprendront bien plus que ce que vous pensez. Ne inquiétez donc pas de tout ça, ça ira !

Et s’ils ne comprennent pas, vous pourrez toujours réexpliquer ! Il comprendrons d’ailleurs beaucoup plus de choses que ce que vous pensez.

Ce qu’ils comprendrons assurément

Quand vous aborderez votre trouble anxieux, votre courage sera aussi récompensé. Votre ami-e comprendra finalement bien plus de choses !

Tout sera beaucoup plus clair, et votre amitié en bénéficiera. Rien ne sert de cacher un élément qui est important pour vous et vous affecte au quotidien.

Certains éléments seront donc beaucoup plus clairs pour eux, et cela vous libérera d’un poids. Votre ami-e sera sûrement compréhensif en plus !

trouble-anxieux

Aucune peur à avoir, à moins que vous tombiez sur une personne totalement à l’ouest. Rassurez-vous, ça n’arrive pas tous les jours !

Certaines choses seront donc plus faciles à comprendre que d’autres, et cela vous aidera aussi à vous sentir compris-e. Ils comprendront souvent :

L’obstacle que sont les peurs sévères

Il est assez facile de comprendre l’impact qu’ont les peurs sur nous, dans la mesure où nous en avons tous. Evidemment, à divers degrés.

Certaines personnes auront des peurs sévères, quand d’autres auront des peurs légères à modérées. Cela dépend aussi de la nature de la peur.

Votre ami-e comprendra donc sûrement la difficulté que vous rencontrez. On a tous des peurs inavouées, lui ou elle aussi ne vous inquiétez pas.

Tout le monde a des peurs ou des pensées limitantes qui les bloquent. Il est donc facile de comprendre à quel point les peurs peuvent être un obstacle.

Si vous souffrez de phobies, vous avez des peurs sévères par exemple et c’est difficile pour vous. Vous trouverez une épaule pour vous soutenir.

La difficulté que vous rencontrez

Naturellement, en comprenant l’impact de vos peurs sur vous, votre ami-e comprendra aussi la difficulté que vous rencontrez. Ce n’est pas facile.

Souffrir d’un trouble anxieux n’est pas facile. Par exemple, dans le cas de l’anxiété généralisée, la difficulté est constante et quotidienne.

Les inquiétudes sont présentes, avec et sans raison, en continu. Ce qui provoque alors fatigue et épuisement moral et physique. Et oui !

Comme on rencontre tous des obstacles à un moment donné de notre vie, il est plus facile de comprendre la difficulté d’une autre personne.

Tout cela sera donc plus facile à comprendre que ce que vous pensez ! Enfin, vous ne le découvrirez qu’en vous lançant et en abordant le sujet.:)

Ce qu’ils ne comprendrons peut-être pas

Quand vous aborderez votre trouble anxieux, il y aura peut-être aussi des choses plus difficiles à comprendre, même si la personne essayera.

Il n’est pas toujours facile de se mettre dans les chaussures de l’autre, quand on ne vit pas de trouble anxieux, ou d’anxiété sévère par exemple.

Car tout le monde ne vit pas forcément d’anxiété ! Tout le monde a déjà expérimenté des périodes de stress, ça oui, lié à un événement particulier.

Mais les troubles anxieux importants, qui durent et handicapent notre vie pendant des années, tout le monde n’a pas ça, d’où parfois l’incompréhension.

Soyez patient, et réexpliquez. Si la personne ne comprend pas ce n’est pas grave, vous aurez essayé. Mais voici quelques points pour vous aider :

La difficulté à le dire

Certaines personnes ne comprendront pas toujours la difficulté à le dire. Les troubles anxieux sont pourtant tabous dans de nombreuses sphères !

Dans le milieu du travail par exemple, il est difficile de dire à un employeur que l’on souffre d’un trouble anxieux ou d’un trouble dépressif.

Mais d’un autre côté, cela peut aussi sembler anodin. Ce n’est pas parce que vous dites que vous avez de l’anxiété, que vous allez être blacklisté de tout.

inquietudes-anxiete

Parfois, cela passera alors comme une petite annonce anodine. Le plus important est le fait que cela soit important pour vous, et non les autres.

Cela vous libérera d’un poids, peu importe ce que les gens en penseront. Le point positif est qu’ils n’en feront pas toute une histoire ! Et ça c’est bien.

La difficulté à nouer des relations

Parfois, il sera aussi plus compliqué de comprendre cette difficulté. Si nous n’avons pas de trouble anxieux, on peut ignorer l’impact sur nos relations.

Si vous souffrez de phobie sociale par exemple, vos relations seront inévitablement impactées. Vous aurez du mal à recréer des amitiés.

Mais on ne connait pas toujours ce trouble non plus, il peut être difficile de le comprendre. Mais cette incompréhension ne sera que passagère !

Parfois il faut juste réexpliquer, ce n’est pas si grave. Tout sera beaucoup plus clair après, ce qui sera aussi bénéfique à votre amitié actuelle.

Dans le cas d’un autre trouble, la difficulté peut aussi exister. Difficile de nouer des relations avec des personnes sans aborder l’anxiété que l’on vit.

La variation de vos émotions

Quand on vit de l’anxiété, nos émotions vont souvent des vagues. L’anxiété n’est pas un long fleuve tranquille, tout comme la peur, la frustration, etc…

emotions-anxiete

Et oui, personnellement, la variation de mes émotions est encore quelque chose que j’essaie de comprendre ! Certains jours, tout va plutôt bien.

Mon anxiété est plus basse, et ma journée se passe très bien. Je me demande même pourquoi ma journée se passe aussi bien ! Alors je profite.

Certains autres jours, les choses sont différentes. L’anxiété est plus élevée, mes émotions sont plus présentes, sans forcément de raison apparente.

Il est impossible de prévoir les variations de l’anxiété, l’expliquer peut donc en effet être complexe. Faites donc preuve de patience, encore et toujours !

Les efforts quotidiens et énergivores

Un autre point reste les efforts que l’anxiété vous demande au quotidien. Souffrir d’un trouble anxieux n’est en effet pas facile tous les jours !

Il est normal de ne pas tout comprendre dès le début ! Ce que l’on ne vit pas peut être complexe à appréhender, et cela pour tout le monde, moi aussi.

Parfois, l’anxiété est tellement cachée que l’on ne se douterait même pas que les gens en souffrent. On m’a moi-même dit que je paraissais calme !

fatigue-psychologique-anxiete

Alors qu’à l’intérieur de ma tête, plus rien n’avait de sens, je peux vous le dire. L’énergie que vous dépendez ne sera peut-être pas apparente…

Du moins pas aux yeux de tous. Mais vous savez les efforts que cela vous demande et le courage dont vous faites preuve, et c’est le plus important.

Pourquoi faut-il le dire

Maintenant que vous avez compris ce qui risque de se passe lorsque vous le direz, la question reste encore… Pourquoi le dire ? Pour quelles raisons ?

Il semble d’avoir que cela soit une preuve d’honnêteté. Cependant, au delà de ça, vous le faites pour vous et pour faire avancer vos relations.

Imaginez cacher pendant des semaines ou des mois à des amis que vous souffrez d’anxiété. Voire même cacher cela pendant des années !

C’est impossible et cela peut aussi devenir invivable. En plus, cela ajoutera de l’anxiété, ce qui n’est pas forcément le bon plan. Libérez-vous de cela !

Parfois, il vaut mieux une bonne dose de sincérité pour clarifier un tas de non-dits. Cela demande du courage, et je vous garantis que vous en avez.

Ne rien avoir à cacher

Le premier gain sera le sentiment de liberté que vous aurez. Rien ne sert de cacher quelque chose qui fait parti de votre quotidien finalement !

Comment allez-vous construire des amitiés durables et fortes, si vous omettez de dire un détail tout de même assez important ?

Je sais que ce n’est pas facile. Croyez-moi je suis passée par là ! J’ai longtemps voulu cacher que je souffrais d’anxiété mais cela ne m’a pas aidé.

C’est quand j’ai décidé de faire les choses différemment, que je me suis rendue compte que c’était bien moins de stress au quotidien.

pourquoi-cacher-anxiete

Même si cela demande beaucoup de courage et qu’on s’en fait souvent une montagne, je peux vous garantir que cela en vaut largement la peine.

Enlever une pression inutile

Ne vous rajouter en effet pas une pression supplémentaire sur les épaules ! Vous en avez déjà assez avec l’anxiété que vous vivez au quotidien.

Si vous avez une anxiété généralisée, l’anxiété puise déjà dans votre énergie chaque jour. Pas besoin de rajouter une source de stress en plus.

Si vous avez une phobie sociale, l’anxiété vous empêche déjà de vous sentir bien avec les autres. Pas besoin de rajouter un autre obstacle.

Et si vous souffrez d’autres phobies ou même de crises d’angoisses… Ne rajoutez pas une anxiété supplémentaire qui ne vous servira pas.

Voilà le message le plus important. Cette pression est inutile, alors dites-le, partagez-le avec les autres pour vous sentir beaucoup plus léger et légère !

Quand faut-il le dire

Il n’y a pas forcément de bon moment pour le dire ! Disons que le plus tôt est le mieux. Cela permet d’éviter de stresser pendant longtemps.

Plus vous repousserez cela à demain, et plus cela vous stressera. Parfois, il vaut mieux même le dire dès le premier jour ou la première conversation.

Ça vous enlèvera un poids, je peux le garantir ! Mettre carte sur table dès le départ pourrait être l’un des meilleurs débuts à votre amitié.

Comme ça vous n’avez rien à cacher, rien à craindre. Tout est déjà au clair dès le début, vous n’avez plus qu’à construire l’amitié patiemment.

Si ça marche, tant mieux, si ça ne marche pas, tant pis ! Vous aurez essayé, et vous aurez été honnête et sincère dès le début, ce qui est très positif.

Parfois il faut attendre un peu

Cependant dans certains cas, il peut être utile d’attendre un peu. Si vous ne vous sentez pas sûr-e ou pas à l’aise, ne vous forcez pas !

Ce n’est pas grave, vous vous améliorerez à l’avenir, il n’y aucune nécessité de se précipiter. Si vous ne le sentez pas, ne le faites pas tout simplement.

Il vous faut aussi être entouré de personnes de confiance. Recherchez des personnes bienveillantes qui sauront vous écouter et vous comprendre.

Cela ne se trouve pas à tous les coins de rue, mais vous saurez en trouver. Si vous ne pensez pas les avoir encore trouvé, patientez simplement.

En continuant à chercher, vous tomberez sûrement sur des personnes qui en vaudront la peine. Et qui saluerons votre courage quotidien !

patience

Comment dire à un ami que l’on souffre d’anxiété ? Ne faites pas une montage de cela ! Le dire vous enlèvera un grand poids de vos épaules.

Si vous souffrez encore d’anxiété, découvrez ce guide pleins de petites méthodes pour réduire l’anxiété, il est disponible juste ici.