Comment traiter l’anxiété sociale ?

Peut-on la traiter naturellement et sans danger ?

Tout en la traitant efficacement ?

Il est légitime de se poser la question.

Beaucoup de traitements différents existent…

Mais lesquels fonctionnent réellement.

Je vais vous parler des traitements que j’ai essayé.

Et ceux qui ont également prouvé leur efficacité.

Découvrez dans cet article : 

  • Qu’est-ce que l’anxiété sociale
  • Comment traiter l’anxiété sociale
  • Les 4 traitements qui fonctionnent 

Qu’est-ce que l’anxiété sociale

L’anxiété sociale, quel drôle de nom…

On en parle pourtant de plus en plus.

Car c’est un trouble anxieux assez fréquent.

Mais souffrez-vous d’anxiété sociale et surtout…

Qu’est-ce que l’anxiété sociale ?

L’anxiété sociale est un trouble anxieux caractérisé par :

Une peur importante des interactions avec les autres.

La peur constante d’être jugé ou évalué.

D’être critiqué négativement par les autres.

D’être observé, remarqué.

Mais aussi d’être le centre de l’attention.

C’est une peur extrêmement handicapante au quotidien.

Et qui interfère avec nos activités, notre vie.

Et qui est très difficile à vivre et oui…

Je l’ai vécu et j’ai mis beaucoup de temps à la dépasser.

Aujourd’hui, je vous explique ce qui a fonctionné.

Pour que vous avanciez plus vite que je ne l’ai fait. 

Souffrez-vous d’anxiété sociale

Mais comment savoir si vous en souffrez ?

Quels sont les signes à repérer ?

Il y a souvent divers signes à repérer.

Cependant, une chose importante est aussi :

De ne pas la confondre avec d’autres troubles.

Souvent, on confond l’anxiété sociale avec…

La timidité par exemple, mais c’est différent.

L’anxiété est moins élevée dans le cas de la timidité.

Et elle diminue progressivement avec le temps.

Alors que l’anxiété sociale donne une anxiété qui dure.

Et qui nécessite une action consciente pour la réduire.

On a pourtant souvent tendance à les confondre.

On confond parfois aussi l’anxiété sociale avec…

L’agoraphobie, qui est la peur de panique.

Et qui s’étend souvent en peur de l’extérieur.

Ce sont pourtant deux troubles bien différents. 

Qui peut souffrir d’anxiété sociale

Il y a donc des signes que vous pouvez repérer.

La peur irrationnelle d’être observé.

La peur d’être jugé négativement.

Un évitement systématique des situations sociales.

Beaucoup d’anxiété, et cela au quotidien.

Mais qui peut souffrir de ce trouble ?

Bonne question !

Souvent, l’anxiété sociale se développe…

Chez les jeunes adultes, ou les adolescents.

Mais cela peut aussi être chez les adultes.

Mais dans une moindre mesure.

La plupart du temps, ce sont les jeunes adultes.

L’un des facteurs jouant aussi est la sensibilité.

Plus on est sensible, et plus on risque de développer un trouble anxieux.

Mais seulement si on rencontre certaines situations.

Des situations déclencheurs ou stressantes.

Qui conduisent par la suite au développement d’un trouble anxieux.

Alors comment donc traiter ce trouble si complexe ?  

Comment traiter l’anxiété sociale

Comment pouvons-nous traiter l’anxiété sociale ?

Est-ce même possible de guérir ?

Ou de s’améliorer ?

Il existe toujours un moyen d’améliorer les choses.

D’au moins réduire un peu l’anxiété.

Guérir est toujours un objectif plus difficile.

L’anxiété n’est pas forcément simple à dépasser.

Elle implique beaucoup de pensées automatiques.

Une anxiété importante.

Mais surtout un évitement persistant.

Ce qui rend le travail beaucoup plus difficile.

D’où l’intérêt d’être accompagné.

comment-traiter-anxiete-sociale

Et de ne pas essayer de tout faire seul.

Il faut une aide extérieure pour s’en sortir.

Pourquoi travailler sur soi seul…

Quand on peut être aidé ou accompagné ?

Autant s’améliorer avec l’aide des autres.

Même si au départ, cela ne sera pas simple. 

A quel moment traiter l’anxiété sociale

Pour cela, il faut évidemment d’abord…

Vouloir une aide extérieure.

Mais pour cela, il n’y a pas de moment particulier.

Si votre anxiété sociale est déjà sévère :

Alors le bon moment est aujourd’hui !

Il n’y a jamais réellement de ‘bon moment’.

Il y a surtout des moments de courage.

Où on se dit qu’on veut réellement s’en sortir.

Et que seul, cela sera trop difficile.

Et vous avez raison, vous aurez besoin d’une aide.

Il est souvent difficile de détecter une anxiété sociale tôt.

Il y a des signes en effet, mais…

On les repère souvent par la suite.

Alors ne vous tapez pas sur les doigts.

Il faut faire avec la situation actuelle.

C’est comme ça, il faut faire avec le présent.

En agissant, vous pourrez améliorer les choses.  

Quels traitements choisir

Lorsque vous vous déciderez alors à avancer :

Quels traitements faudra-t-il choisir ?

Lesquels fonctionnent et lesquels…

Ne fonctionnent pas sur l’anxiété sociale ?

Certaines thérapies par exemple :

Peuvent être plus indiquées pour l’anxiété sociale.

Mais cela ne veut pas dire qu’il n’existe qu’un traitement.

Souvent, pour traiter efficacement l’anxiété sociale :

Il faut une combinaison de traitements.

Un seul ne suffit en général pas.

Les traitements ou thérapies sont souvent faillibles.

Même s’ils vous apporteront beaucoup.

Il faudra souvent pallier leurs manques.

Et penser différemment pour vous améliorer.

Et guérir complètement votre trouble.

Pour vous aider sur ce chemin, voici 4 traitements possibles. 

1 – Suivre une thérapie classique

La première clé pour traiter l’anxiété sociale est…

De suivre une thérapie classique.

Mais qu’est-ce qu’une thérapie classique ?

C’est une thérapie dite clinique.

Une thérapie où vous parlez simplement à la ou le thérapeute.

Vous lui confiez vos pensées, les problèmes que vous rencontrez.

Et cette personne vous écoute, fait preuve d’empathie.

Elle essaie de vous conseiller, de vous écouter.

Ce sont les thérapies dites classiques.

Que de nombreuses personnes font au moins une fois dans leur vie.

Vous vous asseyez, vous parlez.

Et souvent, vous vous sentez mieux après.

Suivre ce type de thérapie peut aider.

Même si cela a l’air loin de l’anxiété sociale.

En fait, tout trouble anxieux est difficile, peut conduire à des émotions.

Parfois, les exprimer peut être salutaire. 

Quand l’anxiété sociale est sévère

Mais quand faudrait-il opter pour cette option ?

Souvent, c’est au début de votre parcours.

Quand votre phobie est sévère.

Pourquoi ?

Et bien parce que vous souffrez, que c’est difficile.

Que vous voulez que les choses s’améliorent.

Et malgré cette intention, ce n’est pas simple.

Et cela peut être décevant, frustrant, énervant…

J’étais dans la même situation il y a quelques années.

Je comprends votre peine, votre difficulté…

Car je l’ai moi-même vécu.

A ce moment-là critique, il est important de :

Chercher une aide extérieure.

De parler de vos difficultés, de ce que vous traversez.

Il n’est pas toujours simple d’en parler à vos proches parfois.

Un professionnel pourra donc vous aider. 

soutien-therapeute

Besoin de soutien ? 

Il est aussi normal d’avoir besoin de soutien.

Vous êtes humains après tout.

Souffrir d’un trouble anxieux n’est pas simple du tout.

L’anxiété sociale vous empêche d’avancer.

Elle vous empêche d’interagir avec les autres.

Et de construire des amitiés, des relations fortes.

Il est normal de se sentir frustré.

Je peux vous dire que j’étais dans la même situation !

Et au départ, j’ai commencé par ce type de thérapie.

Parce qu’il fallait exprimer tout ça.

Garder ses émotions pour soi ne fonctionne pas.

Alors oui, voir une thérapeute peut être stressant.

C’est nouveau, cela peut mettre mal à l’aise.

Mais cela peut aussi vous aider. 

2 – Suivre une thérapie TCC

La seconde clé pour traiter l’anxiété sociale est…

De suivre une thérapie TCC.

C’est-à-dire cognitivo-comportementale.

Ces thérapies sont très en vogue en ce moment.

Mais elles reposent aussi sur des principes solides.

Qui peuvent vous aider à vaincre la phobie sociale.

Ce sont des thérapies beaucoup plus ciblées.

Et plus adaptées au traitement des troubles anxieux…

Si on les compare aux thérapies classiques.

Elles pourront vous aider à dépasser progressivement la peur.

Cependant, elles peuvent avoir des limites.

Pour les troubles anxieux sévères…

Les tcc peuvent parfois avoir du mal à fonctionner.

Elles fonctionnent mieux sur l’anxiété légère à modérée.

Mais ce n’est pas pour autant que cela ne marchera pas. 

Exposition progressive

Le premier principe sur lequel reposent les tcc est…

Le principe d’exposition progressive aux situations.

En effet, cette étape sera au départ difficile.

Parce que vous évitez en général les situations anxiogènes.

Cet évitement est souvent persistant et constant.

Comment donc faire face aux situations ?

Il ne sera pas simple de le faire.

Alors les tcc vous proposeront de le faire très progressivement.

En construisant une échelle de la peur.

Et en commençant par les situations les plus simples.

Les moins anxiogènes actuellement pour vous.

Le but sera de commencer à aller dans ce type de situation.

Pour y rester jusqu’à ce que l’anxiété diminue.

Au début, cela ne sera pas simple.

Mais à force de pratique, vous vous habituerez à ces situations. 

Reprogrammation des pensées

Le second principe sur lequel reposent les tcc est…

Le travail sur les pensées dites “dysfonctionnelles”.

C’est-à-dire qu’il y a parfois des pensées…

Qui ne fonctionnent pas très bien.

therapie-tcc-reprogrammer-pensees

Qui sont irrationnelles, ou créent en vous de l’anxiété.

Ce sont souvent des pensées négatives ou biaisées.

Qui déforment souvent la réalité.

Il faut donc les reprogrammer progressivement.

Et chercher des alternatives de pensées plus probables.

Ou plus rationnelles, plus objectives.

Suivre une thérapie pourra donc en effet vous aider.

D’autant plus que l’anxiété sociale conduit à des pensées automatiques.

Dès que l’on va dans une situation, elles s’activent.

Et nous avons tellement peur que nous fuyons.

Il faut donc travailler sur cela. 

3 – Suivre une thérapie de groupe

La troisième clé pour traiter l’anxiété sociale est…

De suivre une thérapie de groupe.

Et oui, l’une des options que l’on redoute souvent le plus…

Mais qui peut s’avérer la plus efficace à la fin.

Connaissez-vous ce type de thérapie ?

Elles sont souvent peu nombreuses.

Mais elles peuvent réellement vous aider.

Elles consistent en le fait de suivre une thérapie certes :

Mais en présence d’autres personnes.

Qui traversent les mêmes difficultés que vous.

Le but est de s’en sortir mais ensemble.

En écoutant aussi les problématiques des autres.

Ce n’est pas forcément simple de se lancer :

Surtout quand on a peur de l’évaluation des autres…

Mais vous serez surpris de ces bénéfices. 

Premiers pas difficiles

Effectivement, au début…

Il ne sera pas facile d’y aller.

Ni d’ailleurs de prendre la décision de s’y rendre.

Et oui, l’anxiété sociale nous barre encore la route.

Il vous faudra donc du temps pour prendre cette décision.

Et vous aurez sûrement peur, en effet.

Mais après la décision prise, vous serez dans votre élan.

Il faudra cependant encore trouver une thérapie de groupe.

Car malheureusement, cela ne court pas les rues.

Il y a souvent peu de séances de thérapie de groupe.

Et celles existant sont souvent à Paris ou ailleurs.

Mais lorsque vous en trouverez une :

Vous vous rendrez compte de ces nombreux bénéfices.  

L’élan de groupe

L’un des grands bénéfices de cette thérapie est…

L’élan de groupe auquel il conduit.

therapie-de-groupe

En effet, les premières séances seront peut-être difficiles, certes.

Vous aurez peur, et les autres aussi d’ailleurs.

Normal, vous souffrez du même trouble !

Ce sentiment est totalement normal.

Mais dès la fin de la première séance, vous vous rendrez compte…

Que cela fait du bien d’être entouré d’autres personnes.

De traverses ces difficultés ensemble.

Et d’avoir aussi des personnes qui vous comprennent.

Cela conduira à un élan de groupe.

Qui vous poussera aussi à avancer, ce qui est important.

Les thérapies de groupe peuvent donc réellement vous aider. 

4 – Transformer son hygiène de vie 

La quatrième clé pour traiter l’anxiété sociale est…

De transformer son hygiène de vie.

Et oui au-delà de suivre une thérapie il y a aussi…

D’autres éléments que l’on oublie souvent d’aborder.

Le côté santé est également très important.

Souvent, quand on a beaucoup d’anxiété :

C’est aussi que notre santé est déréglée.

Et cela vaut d’ailleurs pour tous les troubles anxieux.

Si vous voulez réduire votre anxiété, il faudra…

Aussi améliorer votre hygiène de vie.

Ce n’est pas forcément une thérapie mais :

C’est un élément qui pourra grandement vous aider.

Surtout si vous souffrez de phobie sociale.

L’objectif n’est pas d’augmenter votre anxiété.

Il faut trouver un moyen de la réduire.

Et cela peut être aussi à travers l’hygiène de vie. 

Modifier son alimentation

Le premier pilier sur lequel vous pouvez agir est…

Votre alimentation, et cela au quotidien.

Au départ, cela n’est pas forcément simple de la modifier.

Vous aurez souvent des résistances, des difficultés.

Parce que certaines habitudes sont enracinées.

Mais cela en vaudra la peine.

Vous aurez beaucoup moins d’anxiété, de sautes d’humeur.

Si vous commencez à manger sainement et équilibré…

Vous verrez en plus votre santé s’améliorer.

Il est intéressant de diminuer le sucre.

Progressivement, et les glucides en général.

Puis augmenter la quantité de légumes dans votre alimentation.

Les modifications progressives seront les meilleures.

Car ce sont elles qui dureront dans le temps.

Faire du sport régulièrement 

Le second pilier sur lequel vous pouvez agir est…

La quantité d’activité physique que vous faites.

En effet, le sport peut aussi vous aider.

C’est un outil efficace pour réduire l’anxiété.

Et vous pouvez l’inclure dans votre routine quotidienne.

Même de chez vous d’ailleurs donc…

Pas besoin de se prendre trop la tête.

Souvent, ce sont les sports cardio qui fonctionnent le mieux.

30 minutes à 1 heure de marche, de vélo et…

Vous vous sentez tout de suite moins anxieux.

Alors pourquoi pas agir sur cela aussi ?

Concernant la phobie sociale, cela peut vraiment vous aider.

Tout en améliorant également votre hygiène de vie globale. 

alimentation-saine-equilibrer

Comment traiter l’anxiété sociale ?

Il faut d’abord comprendre les failles des traitements.

La nécessité parfois de les compléter.

Mais vous pouvez suivre certaines thérapies.

Tout en modifiant votre hygiène de vie.

Voici une heure de formation 100% offerte :

Pour vous aider à vaincre la phobie sociale, juste ici