Comment vaincre l’agoraphobie ?

Ce trouble si sévère et totalement hors de contrôle…

On aimerait avoir une vie normale.

Une vie qui n’est pas contrôlée par nos peurs.

La peur d’avoir des attaques de panique.

Mais c’était sans compter l’agoraphobie :

Qui ne sait pas posée la question de son impact !

Il est temps que les choses changent, en effet.

Découvrez justement dans cet article : 

  • Qu’est-ce que l’agoraphobie
  • Ce que vous pouvez faire aujourd’hui
  • 4 étapes pour vaincre l’agoraphobie

Qu’est-ce que l’agoraphobie

Il faut pour cela déjà commencer par les bases !

Qu’est-ce que l’agoraphobie ?

Qui peut en souffrir ?

Mais surtout quels sont ses symptômes ?

Il faut d’abord connaître son ennemi pour le battre !

Et oui, l’agoraphobie n’est pas un trouble simple.

Qu’est-ce donc que cette phobie ?

Et bien, c’est la peur intense et irrationnelle des attaques de panique.

Ces moments intenses d’angoisse qui surviennent brutalement.

Et nous laissent souvent traumatisés par la suite.

L’agoraphobie se base sur cette peur et l’étend.

Si bien que vous aurez aussi peur de certains lieux, d’endroits.

Selon leurs caractéristiques, l’espace disponible.

Ou les expériences négatives que vous aurez eu.

Comment vaincre l’agoraphobie ?

Il faut d’abord repérer certaines signes.

L’emprise des attaques de panique

Un signe assez important de cette phobie reste :

L’emprise des attaques de panique.

Car en effet, l’agoraphobie repose sur cette peur.

Souvent, nos attaques de panique sont là depuis peu.

Depuis un an, deux ans…

Mais elles sont violentes, difficiles à gérer.

Nous ne savons souvent pas ce que c’est.

La peur de l’inconnu mais aussi de la perte de contrôle…

Survient, et nous commençons à avoir peur.

Et progressivement, c’est la phobie qui se développe.

Souvent, cela se passe comme ça, mais pas dans tous les cas.

Mais c’est l’emprise des attaques de panique qui est à la base.

ll nous faut apprendre à les gérer, les canaliser.

Mais nos expériences nous ont traumatisées si bien que…

Nous avons peu à peu construit une phobie à leur sujet. 

La peur d’en avoir à l’extérieur

Cette peur se généralise aussi souvent à l’extérieur.

C’est-à-dire qu’on commence à avoir peur de paniquer :

Dans les lieux publics, dans les bus, à l’extérieur.

Ou alors dans les lieux fermés, les ascenseurs, etc.

C’est la peur de ne pas pouvoir fuir.

Mais aussi la peur de ne pas être aidé au milieu d’une foule.

Beaucoup de peurs diverses peuvent se retrouver.

Cela peut conduire à des comportements d’évitements.

Qui feront à terme, que vous aurez peur de l’extérieur.

D’où souvent le fait de rester chez soi.

vaincre-agoraphobie

Parce que cela représente un lieu sécurisé.

Et l’extérieur représente un danger, représente l’inconnu.

Ce qui peut conduire à avoir peur de quitter son habitat

Une phobie sévère et handicapante

Cela conduit donc à une phobie assez handicapante.

Pourquoi ?

Et bien, parce que quitter son habitat devient compliqué.

Parce que notre vie entière est impactée.

On ne peut plus rencontrer des gens, vivre notre vie.

Aller chercher un traitement peut aussi être compliqué :

Parce qu’on n’arrive pas à sortir de chez soi.

La phobie se généralise un peu.

Si bien, que c’est tout notre fonctionnement qui est altéré.

C’est pour cela qu’il faut découvrir comment la dépasser.

Vivre avec une phobie aussi sévère n’est pas simple.

Et vous méritez de vous en sortir.

De trouver le moyen d’au moins la diminuer.

Et c’est ce que nous allons voir. 

Comment vaincre l’agoraphobie

Face à une phobie aussi développée, il faut donc :

Trouver comment la réduire ou la dépasser.

Evidemment, cela prendra du temps.

Souvent, plus de temps que prévu.

Parce qu’une phobie ne part pas du jour au lendemain.

Cela vaut pour toutes, mêmes les phobies les plus courantes.

Cela n’arrive jamais, malheureusement.

Si votre phobie a pris des années pour se développer…

Elle prendra sûrement aussi des années pour se désinstaller.

Mais cela sera plus rapide si évidemment :

Vous disposez des bonnes méthodes pour y arriver.

Comme l’agoraphobie est reliée aux attaques de panique :

Pour la vaincre, il faudra apprendre à les maîtriser.

Et à réduire la peur associée à celles-ci.

Vous disposez cependant toujours de deux options.

Si vous restez sans rien faire

La première option est de rester dans votre situation.

D’une certaine façon, cela sera confortable.

On aura l’impression que tout va à peu près bien.

Parce qu’on se sent en sécurité chez soi.

Cela fonctionne sur le court-terme, mais…

Sur le long-terme, c’est une autre histoire.

L’agoraphobie vous empêche de vous accomplir.

De vivre votre vie au maximum.

Et je sais que vous le savez déjà !

C’est l’une des pires phobies, je suis totalement d’accord.

Maintenant…

Il est sûr qu’en sortir sera difficile.

Toutes les méthodes ne fonctionneront pas.

Vous aurez sûrement des coups de mous, des difficultés.

obstacles-agoraphobie

Et cela prendra du temps, en effet.

Mais si vous agissez, vous aurez au moins une chance.

Une chance que cela fonctionne.

Contrairement, à si vous restez dans cette situation. 

Si vous décidez de vous en sortir

La deuxième option est de commencer à agir.

De décider de vous en sortir.

Peu importe le temps que cela prendra, et c’est important.

L’important n’est pas le temps mais…

Le fait que cela va arriver.

Peu importe que cela prenne 1 an, 2 ans, 3 ans…

Tant que vous vous en sortiez définitivement !

C’est ma philosophie, et je suis là pour vous la partager.

Il faudra être patient-e, mais cela en vaudra la peine.

Alors oui, il faudra être très patient-e !

Mais rien ne vient sans rien.

Ce ne sera pas toujours facile, ni simple.

Mais depuis que vous souffrez d’agoraphobie, rien n’est simple.

Alors autant que cela aille dans la bonne direction.

Et que la difficulté soit reliée à vos efforts volontaires.

Vous êtes totalement libres de vos choix. 

Il est possible de s’améliorer

Si vous optez pour l’option 2 alors…

Il faut aussi que vous sachiez une chose.

Souvent, on pense que les choses sont impossibles.

On pense qu’on ne réussira jamais à en sortir.

C’est parce que l’on est en plein dans notre phobie.

Dans une sortie de “vision tunnel’ où on ne voit rien d’autre.

Et c’est normal, j’ai été exactement dans le même cas.

Je voulais m’en sortir, mais je doutais.

Parce que ma phobie était tellement sévère que…

Je me demandais si c’était possible.

La vérité est que c’est possible mais…

L’amélioration sera différente de celle dans vos rêves.

Vous aurez peut-être toujours des attaques de panique.

Par ci, par là, ou la peur d’en avoir.

Mais cette peur sera beaucoup plus basse, apaisée.

Et ne vous bloquera plus comme avant.

C’est l’objectif que je vous conseille de viser.

Alors pour vous aider encore plus, voici 4 étapes à suivre. 

1 – Apprendre des techniques de relaxation

La première étape pour vaincre l’agoraphobie est…

D’apprendre des techniques de relaxation.

Et oui, d’abord il faut chercher à apaiser cette peur.

La peur panique est terrible à vivre au quotidien.

C’est pour cela que je vous conseille d’abord :

De vous recentrer sur vous-même et votre bien-être.

De trouver d’abord comment vous apaiser.

Au moins un peu plus que ce que vous n’étiez.

Il faut d’abord réduire un peu cette peur :

Pour ensuite avoir l’esprit clair pour les solutions.

Vous pouvez utiliser des méthodes de relaxation.

A appliquer de vous-même, peu importe où vous êtes.

Alors oui, au départ, ce sera de chez vous.

Mais au fil du temps et des mois, vous essayerez différemment.

Et peut-être à l’extérieur, mais…

Ne nous pressons pas ! 

Est-ce que ces méthodes fonctionnent ? 

Une question qu’on a souvent tendance à se poser est…

Est-ce que ça fonctionne ?

C’est vrai qu’on peut se poser la question.

Les méthodes de relaxation qu’est-ce que c’est ?

En fait, on en a absolument aucune idée !

Donc il est important d’expliciter tout cela.

Déjà, il existe beaucoup de méthodes différentes.

Si vous en avez essayé une qui n’a pas marché…

Ne vous inquiétez pas, il y en a d’autres !

Plus susceptibles de fonctionner pour vous.

Il faut donc aussi se laisser le temps de les découvrir.

Si vous souffrez d’attaques de panique :

Vous pourrez grandement en bénéficier.

Car certaines vous aideront à vous sentir plus apaisé.

Et à gérer vos attaques de panique

Technique de respiration en carré

Une méthode assez connue pour les attaques de panique est :

La technique de respiration en carré.

Mais qu’est-ce que c’est ?

Et bien, c’est simple.

C’est une technique de respiration.

Il suffit pour cela d’imaginer un carré.

technique-relaxation

Chaque côté représente un type de respiration.

Pendant 5 secondes, vous devez inspirer.

Les 5 secondes suivantes, bloquer votre respiration.

Puis pendant 5 secondes, vous devez expirer.

Puis les 5 secondes suivantes, bloquer votre respiration.

Et recommencer ainsi de suite.

Vous pouvez augmenter les temps de respiration.

Le but est que cela soit adapté pour vous.

C’est l’une des meilleures méthodes pour…

Calmer une crise d’angoisse.

A vous maintenant de l’essayer. 

2 – Essayer progressivement la visualisation 

La deuxième étape pour vaincre l’agoraphobie est…

D’essayer progressivement la visualisation.

Mais cela n’intervient qu’après la première étape !

En effet, il faut d’abord essayer des méthodes de relaxation.

Choisir une méthode qui vous convienne.

Pour ensuite passer à cette seconde étape qui est :

D’essayer de visualiser certaines situations.

Des situations anxiogènes, mais à des niveaux relatifs.

Commencez d’abord par de petites situations !

Et ensuite, imaginez de plus grandes ou anxiogènes.

Le but n’est évidemment pas de renforcer vos peurs.

Y aller progressivement pourra vous aider.

Il y a plusieurs principes à cette méthode.  

S’imaginer dans une situation anxiogène

Le but de la méthode est de visualiser…

Une situation qui nous fait peur.

Et qui est directement reliée à notre phobie.

Donc s’imaginer être dans un lieu un peu anxiogène.

Un bus, sortir de chez soi, une place publique…

Il faut d’abord établir une échelle de situations.

De la moins anxiogène à la plus anxiogène.

Et commencer par la première, en visualisation.

Visualiser permet aussi de se mettre en situation !

Quand s’exposer réellement n’est pas encore possible.

Et cela peut être le cas dans l’agoraphobie.

Du moins au début.

Parce qu’on ne sait pas encore comment gérer.

Mais quoi faire quand l’anxiété augmente ?

Et bien, il faut alors suivre le second principe. 

Pratiquer la technique de relaxation

Quand l’anxiété augmente car c’est en effet une phobie :

Il ne faut pas rester là sans rien faire.

Le but n’est pas de fuir ou d’arrêter la visualisation.

Vous êtes en sécurité. Ce n’est qu’un petit exercice.

Si vous ouvrez les yeux, vous êtes chez vous.

Le but est juste de vous entraîner.

Donc ne vous mettez pas la pression !

Vous faites déjà de votre mieux.

Ce qu’il faut maintenant, c’est réduire l’anxiété.

Continuez à imaginer la situation.

Mais commencez à respirer en carré :

Inspirez, puis bloquez.

Expirez, bloquez.

Et ainsi de suite, même si cela dure longtemps.

Continuez, jusqu’à vous sentir un peu mieux.

Puis sortez de la visualisation tranquillement.

C’est très bien !

Vous agissez déjà, même si c’est à votre mesure.

Si vous le pouvez, faites-le régulièrement. 

3 – Débuter une thérapie TCC

La troisième étape pour vaincre l’agoraphobie est :

De débuter une thérapie TCC.

C’est-à-dire cognitivo-comportementale.

Pourquoi ?

Et bien parce que maintenant, vous avez quelques bases.

Vous avez commencé une nouvelle routine :

Des exercices de respiration, de visualisation.

Vous essayez de vous investir pour vous améliorer.

Mais il vous faut maintenant une aide extérieure.

Il est impossible de s’en sortir seul.

Encore plus, quand c’est une phobie sévère.

Il vous faudra une aide extérieure, absolument.

Et j’insiste là-dessus.

Par la suite, après quelques années :

Vous pourrez vous prendre en charge seul-e.

Pour assurer la continuité de votre amélioration.

Mais pas avant, j’insiste là-dessus.

Cherchez l’aide dont vous avez besoin. 

Déconstruire vos peurs

Commencer une thérapie TCC aura des avantages.

D’abord, cela vous aidera à déconstruire vos peurs.

Car si vous avez peur de paniquer :

C’est que vous voyez la situation d’une certaine façon.

Vous avez des pensées, des représentations.

comment-vaincre-agoraphobie

Vous voyez l’extérieur comme un endroit dangereux.

Ou vous risquez de paniquer sans être secouru.

Ou sans pouvoir fuir.

Une thérapie TCC pourra vous aider à reprogrammer cela.

Vous pourrez ainsi travailler sur vos pensées.

Sur comment vous voyez vos attaques de panique.

La situation dans laquelle vous vous trouvez.

Et cela vous sera d’une grande aide. 

Quelques adaptations à faire

Cependant, il y aura quelques adaptations à faire.

En effet, l’agoraphobie nous met des bâtons dans les roues.

Nous ne pouvons pas toujours nous rendre en thérapie.

Parce que le lieu est loin, parce que nous pourrions paniquer.

Il faut donc trouver comment obtenir un traitement.

Comment faire pour débuter une thérapie.

Et pour cela, on peut avoir besoin d’adaptations.

Il existe de plus en plus de consultations en ligne en visio.

Ou alors par téléphone.

Certaines thérapeutes proposent aussi de se déplacer.

Ou de convenir d’un lieu dans lequel vous vous sentez bien.

Ces adaptations pourraient vous aider.

Vous pourrez ainsi débuter une thérapie.

Même si vous ne pouvez pas encore vous déplacer.

4 – Transformer son hygiène de vie

La quatrième étape pour vaincre l’agoraphobie est…

De transformer son hygiène de vie.

Et oui, même si on n’en parle que très peu.

On peut même se demander quel est le lien !

Mais justement, je vais vous éclairer là-dessus.

L’hygiène de vie est clé pour tout trouble de santé mentale.

Et même pour votre santé en général, d’ailleurs !

Si vous êtes en bonne santé physique :

Vous serez en bonne santé mentale.

Il est donc important de bien faire attention.

Du moins, d’essayer tous les jours d’améliorer sa santé.

La santé est précieuse, il faut la préserver.

Et cela contribuera aussi à vaincre votre trouble.

Car vous aurez de meilleures ressources.

Mais aussi beaucoup moins d’anxiété. 

Regarder dans son assiette

En premier, il peut être utile de…

Jeter un œil à ce que vous mangez.

Ce que vous mettez dans votre assiette déterminera :

Ce que vous aurez dans la tête.

L’alimentation est très liée aux émotions, à l’anxiété.

Et souvent, quand on mange beaucoup de glucides :

On se sent plus anxieux, à cran, irritable.

Alors que quand on mange beaucoup de légumes :

On se sent plus sain, énergique, apaisé.

Ce que vous mangez peut impacter votre anxiété.

Personnellement, cela a tout changé pour moi.

Pourtant, ma phobie était très sévère aussi.

J’avais beaucoup moins d’anxiété après l’avoir amélioré.

C’est pour cela que je vous conseille cela aujourd’hui. 

Comment est votre santé ?  

Il peut aussi être utile de :

Jeter un œil à votre santé globale.

Comment vous sentez-vous tous les jours ?

Plutôt fatigué, épuisé, angoissé ?

Ou plutôt énergique, motivé, détendu ?

Ces signes peuvent vous indiquer des soucis.

Car votre santé s’exprime par ces signes.

Alors si vous vous sentez souvent fatigué-e, épuisé-e :

Peut-être que votre hygiène de vie doit changer.

Que vous devez opérer quelques modifications.

Il est important selon moi, de mettre la santé au centre.

On divise trop souvent santé et anxiété !

Or, les deux sont étroitement liés.

Alors améliorez votre santé et naturellement :

Vous réduirez votre anxiété et augmenterez vos ressources.

Comptez-vous donc suivre ce plan en 4 étapes ?

Vous méritez de transformer votre vie.

alimentation-saine

Comment vaincre l’agoraphobie ?

Il faut déjà comprendre cette phobie si spéciale.

Vous disposez aussi de deux options :

Soit vous agissez, soit vous continuez dans cette direction.

Il est possible de s’en sortir.

Pour cela, il faut transformer la totalité de sa vie.

Vous voulez en savoir plus ?

Voici un guide offert pour vous aider, juste ici