Comment vaincre sa phobie ?

Est-ce même possible ?

Il peut être intéressant de se poser la question…

Car nous souffrons souvent tous d’au moins une phobie.

Ceux qui n’en ont pas sont chanceux.

Des phobies les plus anodines…

Aux phobies les plus handicapantes au quotidien.

Il est important de jeter un œil à leur fonctionnement.

Pour enfin comprendre comment les dépasser.

Découvrez justement dans cet article : 

  • Qu’est-ce qu’une phobie
  • Ce qu’on oublie de dire sur les phobies
  • 5 étapes pour vaincre sa phobie 

Qu’est-ce qu’une phobie

Commençons tout d’abord par les bases :

Qu’est-ce qu’une phobie ?

Et surtout pourquoi nous en avons ?

Parfois, la peur se dérègle sans raison.

Nous commençons à avoir peur d’un objet ou d’une situation…

Sans trop savoir pourquoi et progressivement.

La peur augmente et nous développons une phobie.

Cela ne se fait pas du jour au lendemain, mais…

Progressivement, donnant au final une peur bloquante.

Si notre phobie est anodine, alors cela ne nous impacte pas.

Nous ne rencontrons pas la situation régulièrement.

Cela n’arrive que par moment, ou même jamais.

Mais lorsque notre phobie est handicapante…

Cela devient tout de suite plus compliqué !

Mais qu’est-ce justement qu’une phobie ? 

Définition d’une phobie

Qu’est-ce donc qu’une phobie ?

Une phobie est une peur irrationnelle de quelque chose.

Elle peut être la peur d’un objet ou d’un type de situations.

C’est une peur qui, dans la réalité, n’est pas justifiée.

Nous savons qu’elle est irrationnelle.

Mais ce n’est pas pour autant que nous savons comment la réduire.

Ni comment la dépasser.

C’est une peur irraisonnée qui reste.

Et nous ne savons pas comment nous apaiser.

Rien que de penser à l’objet de notre phobie…

Et nous nous sentons déjà anxieux ou angoissés.

Ce n’est pas facile de vivre tout ça !

Le danger est perçu finalement, plutôt que réel.

Et il faut trouver comment apaiser cette peur bloquante.

Les phobies les plus courantes

Il existe de nombreuses phobies…

Toutes aux noms les plus bizarres les uns des autres !

Arachnophobie, agoraphobie, claustrophobie..

Mais il existe aussi des noms assez spéciaux.

Laissez ça de côté un instant.

Toutes les phobies peuvent en fait exister.

Mais il existe tout de même des phobies courantes.

La peur de prendre l’avion, des injections…

comment-vaincre-sa-phobie

La peur des araignées, des serpents, des éléments…

Ou encore la peur des autres, aussi appelée phobie sociale.

Ou encore l’agoraphobie, la claustrophobie…

Finalement, il existe beaucoup de phobies différentes.

Mais souffrir d’une phobie n’est pas anormal !

Nous en avons presque tous à une période de notre vie.

Donc ne vous stigmatisez pas.

La question est si cette phobie est handicapante ou non. 

Comment vaincre sa phobie

Pour vaincre sa phobie, il faut déjà comprendre…

De quelle phobie nous souffrons particulièrement.

Parfois, les situations sont floues.

On a peur de tout, mais aussi de rien !

Mais souvent, on comprend tout même la peur.

Parce que notre peur est circonscrite, limitée.

On a peur des araignées, des serpents, du tonnerre…

Finalement, tout est assez clair.

Mais comment dépasser cette peur si importante ?

Qui active nos angoisses rien qu’en y pensant ?

Il nous faut déjà comprendre le fonctionnement d’une phobie…

Comprendre les phobies

Une phobie est en effet une peur très importante.

Elle s’est installée souvent petit à petit.

Ou alors suite à une situation traumatisante.

Par exemple, si on a vécu un vol assez tumultueux, anxiogène…

Et que cela nous a paru assez traumatisant :

On pourra potentiellement développer une phobie.

Mais il y a aussi beaucoup d’autres facteurs entrant en jeu.

Qui concourent ou non au développement d’une phobie.

Certains événements peuvent alors jouer.

Les phobies sont assez complexes à désinstaller.

Pourquoi ?

Parce que la peur est irrationnelle et automatique.

C’est-à-dire que quand vous rencontrerez l’objet phobique :

Votre réaction sera immédiate, et assez importante.

La peur est trop importante pour vous raisonner.

Il faut donc comprendre que vaincre une phobie n’est pas facile. 

A l’épreuve du temps…

Comment donc vaincre sa phobie ?

Est-ce même possible de le faire ?

Si vous voulez vaincre votre phobie, il vous faudra…

Faire preuve de patience et y allouer du temps.

En effet, cela ne se fera pas rapidement.

Ni en un claquement de doigts.

Il faudra laisser le temps faire son œuvre.

vaincre-phobie-temps

Tout en agissant pour réduire vos peurs.

Techniques de relaxation, déconstruction des croyances.

Mais aussi exposition progressive, graduelles et réalistes.

Il faudra opérer un travail global sur votre phobie.

Pour espérer la diminuer avec le temps, mais progressivement.

Il vous faudra vous armer de patience !

Mais cela en vaudra la peine, si votre phobie est sévère.

Et qu’elle vous handicape au quotidien.

Pour vous aider, voici 4 étapes à suivre pour vaincre sa phobie. 

1 – Déconstruire ses croyances peu à peu

La première étape pour vaincre sa phobie est…

De déconstruire ses croyances peu à peu.

Et oui, les phobies se basent sur des pensées.

Mais aussi des croyances parfois assez inconscientes.

Si l’on a peur des araignées, alors…

C’est que l’on croit sûrement qu’elles sont dangereuses.

Si l’on a peur de prendre l’avion, alors…

C’est que l’on croit peut-être que l’on va mourir.

Derrière toutes nos peurs, il y a des croyances.

Et il peut aussi être intéressant de les comprendre.

De chercher à savoir quelles sont ces croyances.

Pour commencer déjà à avancer sur l’apaisement de sa phobie.

Qui même si difficile, est quelque chose de possible. 

Comprendre les pensées automatiques

Pour cela, il peut déjà être utile de comprendre :

Qu’est-ce que les pensées automatiques.

Les pensées automatiques, ce sont ces pensées que vous avez…

Qui se déclenchent sans crier gare.

Dès que vous rencontrez l’objet de votre phobie.

Elles sont étroitement reliées à la peur.

Dès que l’objet de votre phobie est présent :

La peur s’active et certaines pensées aussi.

Alors on commencera à avoir peur de tout !

On se dira qu’on est en danger, qu’on ne peut pas y aller…

Qu’il y a une menace, un danger imminent.

pensees-automatiques

Et même si nous savons que c’est irraisonné…

Ces pensées arrivent tout de même à nous.

Et ce n’est pas toujours facile de les diminuer.

Il est aussi impossible de les stopper, car elles nous envoient un message.

Votre peur est importante, il faut donc y aller plus doucement ! 

Travailler sur la peur avant tout 

Avant de penser à faire face aux situations…

Ou alors à affronter je ne sais quels défis…

Il peut d’abord être utile de travailler sur la peur.

D’essayer d’abord de la réduire en amont.

Plutôt que de se retrouver brutalement bloqué.

Affronter les situations phobiques est très difficile.

Parce que nous n’avons pas l’habitude de le faire.

Habituellement, nous fuyons, et ce n’est pas illogique.

La peur est tellement importante que nous…

Ne savons pas comment gérer tout ça.

Ce n’est pas toujours facile.

C’est pour cela qu’il vaut mieux travailler sur ses croyances.

Sur les pensées phobiques que nous avons.

Trouver des alternatives différentes de pensées.

S’exercer à utiliser des méthodes de relaxation.

Pour ensuite penser à affronter les situations. 

2 – S’exposer très graduellement

La deuxième étape pour vaincre sa phobie est…

De s’exposer très graduellement aux situations.

Les situations qui nous font peur et activent notre phobie.

Mais il faut mettre l’accent sur “graduellement”.

Parfois, nous voulons trop nous précipiter !

Et je le comprends, j’ai moi-même fait cette erreur.

Je voulais réellement sortir de mes phobies.

Alors je me précipitais et évidemment…

Cela ne fonctionnait pas.

Toutes mes peurs se renforçaient.

Alors j’ai voulu faire les choses différemment.

Et affronter les situations qui me faisaient :

De façon extrêmement graduelle.

En prenant le temps qu’il faudrait.

Et en travaillant en parallèle sur mes peurs aussi.

Mais pour cela, il y a quelques choses à faire. 

Construire une échelle de la peur 

Un outil important si vous souhaitez vaincre votre phobie…

Est le fait de construire une échelle de la peur.

De lister d’abord toutes les situations qui vous font peur.

Reliées à la phobie que vous avez.

Vous pouvez tout noter en désordre.

Prendre dix à quinze minutes pour le faire peut aider.

C’est une sorte d’étape de brainstorming.

construire-echelle-peur

Ce qui en ressortira vous aidera à avancer.

Après que vous ayez listé toutes ces situations…

Vous pourrez alors les hiérarchiser.

De la situation la plus difficile pour vous :

À la situation la moins difficile pour vous.

C’est de cette dernière situation que vous partirez.

Et construire cette échelle vous aidera à établir un plan d’action.

Mais un plan d’action réaliste et adapté. 

Respecter sa marge de manoeuvre

En effet, une phobie est difficile à désinstaller.

Comme je l’ai dit, cela demande souvent du temps.

Mais aussi beaucoup d’efforts et de patience !

Lorsque vous essayerez d’affronter même un peu ces situations…

Certaines situations pourront peut-être être difficiles.

Le but n’est pas de forcer à ce moment-là.

Mais de respecter votre marge de manœuvre actuelle.

Peut-être qu’aujourd’hui, votre phobie est sévère.

Vous avez besoin de temps.

Accordez-vous le temps dont vous avez besoin.

Et choisissez une situation moins difficile.

Tout en travaillant sur vos peurs en même temps. 

3 – Faire des pauses salutaires

La troisième étape pour vaincre sa phobie est…

De faire des pauses pour se ressourcer.

Et oui, vaincre une phobie n’est pas simple.

Cela demande beaucoup d’énergie, d’efforts…

Mais aussi de courage pour faire face aux situations.

Faire face à la peur graduellement.

Il vous faudra retrouver votre énergie.

Vous aurez parfois des baisses de motivation…

Ou alors des baisses de moral, des baisses d’énergie…

Il est parfois important de faire une pause.

Vous ne pouvez pas affronter votre phobie constamment.

Il faut alterner les moments d’affrontement de votre phobie :

Avec des moments de pauses salutaires. 

Savoir ralentir la cadence

Et oui, parfois il peut être utile de ralentir.

Si vous affrontez votre phobie depuis quelques temps…

C’est très positif, cela demande du courage.

Mais aussi beaucoup d’énergie dépensée.

Si vous continuez sans vous arrêter :

Vous risquez de ne plus avoir d’énergie.

Le premier obstacle renforcera vos peurs.

Vous n’aurez plus la même détermination.

faire-pause-salutaire

Parfois, faire quelques pas en arrière peut aider.

Juste une après-midi, ou une journée…

Juste pour se féliciter des efforts faits.

Tout en prenant un peu de recul.

Personnellement, cela m’a aidé.

Quand j’ai essayé de vaincre la phobie sociale

Le travail était quotidien et difficile.

Alors j’avais besoin de moments comme cela.

Et c’est ce qui m’a permis de continuer.

Et d’affronter ma phobie sur le long-terme.

Faire preuve d’indulgence avec soi-même 

Vous faites des efforts chaque jour.

Vous faites preuve de courage, de volonté.

Parfois, il faut aussi prendre un petit temps et…

Reconnaître tous vos efforts.

Faire preuve d’indulgence envers vous-même.

Même si les résultats ne sont pas encore là, les efforts y sont.

Et à force de continuer, ils apparaîtront.

Vous obtiendrez les résultats voulus.

Mais jusqu’à là, il faut être patient-e.

Ce n’est pas toujours facile certes.

Et cette phobie vous gâche peut-être la vie.

Ou vous empêche d’avancer.

Mais il faudra être compréhensif avec vous-même.

Vous faites ce que vous pouvez.

Alors continuez, tout en vous ménageant. 

4 – Être accompagné de quelqu’un 

La quatrième étape pour vaincre sa phobie est :

D’être accompagné de quelqu’un.

Lorsque vous faites face à une phobie…

Vous pouvez faire face en étant accompagné.

Cela dépend aussi de la nature de votre phobie.

Si vous avez une phobie assez spécifique :

Comme la peur des araignées, ou de certains animaux.

Quelqu’un peut aussi vous soutenir pour y faire face.

Si vous allez dans une réserve voir des serpents par exemple.

Seul, cela peut faire encore plus peur.

Une personne de confiance peut aussi vous accompagner.

Si vous avez une phobie assez générale par contre :

Comme la phobie sociale, ou encore l’agoraphobie.

Le soutien d’une personne sera d’autant plus nécessaire.

Lorsque vous ferez face aux situations.  

Seul ou… accompagné ?

Comme je l’ai dit, une phobie n’est pas simple :

Elle met du temps à se désinstaller.

Parce qu’elle a aussi mis du temps à se développer.

Au début, lorsque votre phobie est sévère :

Vous pouvez avoir besoin d’un peu d’aide.

Et c’est normal, il n’y a rien de mal à ça !

Au début, quelqu’un doit vous tendre la main.

Vous pouvez tout de même essayer seul.

Mais vous vous rendrez compte que ce n’est pas simple.

Et qu’être accompagné est bien mieux.

Trouvez une personne positive et de confiance.

Elle pourra devenir votre personne ressource.

Et vous aider à vaincre votre phobie.

Mais encore une fois, cela prendra du temps.

Patience et persévérance, encore et toujours !  

Besoin du soutien 

Il est normal d’avoir besoin de soutien…

Surtout quand on se bat contre une phobie !

Il est normal d’avoir besoin d’être épaulé.

Moi-même, à mes débuts, j’ai été accompagnée.

Et aujourd’hui, vous pouvez l’être aussi.

Parfois, il faut juste accepter une aide extérieure.

Mais il faut aussi bien évidemment la demander.

Et ce n’est pas toujours facile, en effet.

Mais je sais que vous en êtes capables.

Prenez soin de vous, mais surtout :

Prenez le temps qu’il vous faudra.

Si vous continuez à agir chaque jour…

Vous réussirez à dépasser votre phobie :

Peu importe le temps que cela prendra.

A vous maintenant de commencer. 

aide-exterieure-vaincre-phobie

Comment vaincre sa phobie ?

Il faut d’abord comprendre leur fonctionnement.

Puis suivre certaines étapes pour les dépasser.

D’abord travailler sur sa peur.

Pour ensuite l’affronter très graduellement.

Prendre le temps de se poser également.

Sans oublier d’être indulgent avec vous-même.

Vous voulez aller plus loin ?

Voici un guide offert pour vous aider, juste ici