Comment gérer son anxiété sociale en confinement ?

Comme si la phobie sociale n’était pas déjà suffisante ! 

Il faudrait en plus que nous ayons d’autres freins pour la dépasser.

Car impossible de réduire notre anxiété liée aux autres sans les rencontrer.

Vous découvrirez cependant qu’il y a des choses que vous pouvez faire.

Même en cette période ! Pour continuer d’avancer.

Découvrez justement dans cet article :

  • Comment gérer votre anxiété sociale
  • Pourquoi vous ressentez des inquiétudes
  • 5 clés pour gérer votre anxiété sociale en cette période

Comment gérer son anxiété sociale en confinement

En cette période assez spéciale, souffrir de phobie sociale n’est pas aisé !

Comment vaincre sa peur des autres sans… les rencontrer ? 

Et oui, ce n’est pas facile !

Il faut dépasser son anxiété sociale, mais aussi…

Ses inquiétudes face à la situation actuelle. 

Nous nous retrouvons alors face à plusieurs problèmes !

Et nous ne pouvons pas toujours faire front. 

Comment alors faire face et continuer d’avancer ?

Le but est de ne pas régresser ni aggraver nos peurs déjà importantes. 

La phobie sociale est caractérisée par une peur élevée et handicapante du :

Regard des autres, de leur observation et de leur jugement. 

Alors d’une certaine façon, nous apaisons notre peur en étant confiné.

Mais d’une autre, nous renforçons en fait toutes nos angoisses. 

Et mon objectif est que vous sortiez de la phobie sociale.

Mon but est que vous viviez la vie que vous méritez, et non l’inverse. 

Il vous faudra donc prendre conscience de deux éléments pour se faire :

Une situation assez spéciale…

Déjà, il faut prendre conscience de la situation dans laquelle nous sommes.

Qui aurait cru que 2020 commencerait comme cela ?

L’issue était assez inattendue, et oui…

Nous nous trouvons dans une situation assez spéciale.

Comment faire pour continuer à avancer ?

Il faut déjà prendre en compte les caractéristiques de la situation.

En effet, s’améliorer avec les autres pourra être plus compliqué. 

Les personnes seront peut-être moins ouverte à la discussion.

Plus craintives et anxieuses face aux autres. 

Il sera donc en effet plus complexe de s’exposer aux situations, mais…

Rien n’est impossible. Surtout, rien n’est insurmontable. 

Mais en dehors de cela, il existera toujours des personnes bienveillantes.

confinement-anxiete-sociale

Vous aurez peur, certes, mais moins à leur côté. 

Vaincre la phobie sociale est possible, et en cette période aussi.

Même si cela semble compliqué au premier abord.

Même en confinement, vous pouvez mettre en place des actions.

Et vaincre votre anxiété sociale un peu plus.

Ce que vous pouvez faire

La solution est donc de vous concentrer sur ce que vous pouvez faire.

Ce qui est possible dans cette situation si particulière.

Il est facile de se concentrer sur ce que l’on ne peut pas faire.

Sur nos limites et nos difficultés.  

Mais cela ne nous aidera pas à avancer, ni à faire quoi que ce soit.

Pour s’en sortir, il est important de se concentrer sur les possibilités. 

Il nous faudra chercher des solutions.

Trouver de nouvelles façons de faire les choses.

Vaincre la phobie sociale demande un peu d’organisation. 

Vous réussirez à le faire ne vous inquiétez pas, car je vous y aiderai.

Mais il faudra que vous fassiez ce travail de vous-même aussi. 

Alors dans cette situation si particulière, comment faire ?

Et bien, voici 5 étapes pour vous aider à avancer. 

1 – Mettre ses inquiétudes sur le papier

La première clé pour gérer votre anxiété sociale en confinement est…

De poser vos inquiétudes sur le papier. S’exprimer est toujours la clé.

En cette période un peu spécifique, il est normal d’avoir des inquiétudes.

Encore plus lorsque l’on souffre de phobie sociale. 

Comment s’améliorer avec les autres ?

Comment vaincre la peur des autres alors qu’on ne peut…

Même pas sortir comme nous le souhaiterions ?

Il y a beaucoup de questions qui se posent et parfois…

Il peut être plus utile de mettre ses pensées sur le papier. 

Vous pouvez évidemment utiliser d’autres supports.

Un téléphone si vous préférez le numérique.

Mais encore une fois attention aux écrans qui peuvent augmenter l’anxiété.

Une feuille ou un carnet peuvent aussi fonctionner. 

Prenez quelques minutes pour vous recentrer et clarifier la situation.

Cela vous permettra de faire deux choses…

Comprendre ses inquiétudes

D’abord, de comprendre vos inquiétudes. De vous rendre compte que :

Oui, il est normal de ressentir des inquiétudes en cette période. 

Il est normal de se demander “comment est-ce que je vais faire ?”.

« Comment je peux gérer cette situation sans stopper mon évolution ?”. 

Cela peut être l’une de vos peurs, la peur de voir votre évolution stoppée.

Que tous vos efforts partent en fumée. 

La bonne nouvelle est que rien ne part jamais en fumée.

Chaque effort compte et vous en verrez les bénéfices tôt ou tard. 

ecrire-inquietude

Contrairement à la croyance, même en confinement il y a de…

Petites choses que vous pouvez faire pour maintenir votre travail. 

Pour vaincre la phobie sociale, il vous faudra travailler de façon régulière.

A vous de continuer aussi en cette période. 

Ecrire sur ce qui vous tracasse vous permettra déjà d’y voir plus clair.

Pour ensuite penser aux solutions.  

Apaiser ses émotions

Ensuite, exprimer vos inquiétudes vous aidera aussi à apaiser vos émotions.

Et oui, cette période peut aussi augmenter l’anxiété ressentie. 

Nos peurs peuvent se renforcer voire…

Prendre plus d’ampleur à cause de ce qui est en jeu.

Ne laissez pas cela vous atteindre. 

Il est important de couper court à ce qui entretient vos angoisses :

Médias, télévision, articles, et tout ce qui va avec…

L’information catastrophe ne vous aidera, ni à calmer votre anxiété.

Ni à vaincre plus rapidement votre phobie sociale. 

Alors autant se déconnecter au maximum pour se centrer sur les faites.

Et trouver un moyen d’apaiser cette anxiété pour gagner en clarté. 

Plus ce que vous ressentez sera, plus vous arriverez à…

Mettre en place les moyens appropriés pour faire face. 

Vous en êtes capables, alors n’en doutez pas !

Ecrivez quelques minutes et observez-en ensuite les bienfaits. 

2 – Construire un petit plan d’action

La deuxième clé pour gérer votre anxiété sociale en confinement, est…

De construire un petit plan d’action. Et oui, il faut être proactif(ve) ! 

Ce n’est pas parce que la situation est spéciale que nous devons s’arrêter.

Rester en mouvement est la seule option pour avancer. 

Et même en confinement, cela n’y coupe pas.

Même de petites actions régulières peuvent vous permettre d’avancer. 

Ou au moins de stabiliser votre situation actuelle sans régresser.

Ce qui est d’égale importance.

Chaque effort doit compter. 

Et dans une période où il y a moins d’opportunités “sociales” et…

Moins de sorties possibles, il peut être compliqué d’essayer de s’en sortir. 

Mais rassurez-vous, en réfléchissant à certains éléments :

Vous parviendrez à construire un plan d’action adapté. 

Rien ne sert de se démoraliser !

Même si je sais que ce n’est pas facile, vous pouvez agir.

Chercher des éléments concrets

La première chose à faire est toujours de rechercher des éléments concrets.

Que pouvez-vous faire actuellement ? 

Dans la situation dans laquelle vous vous trouvez aujourd’hui ?

Pour sortir de la phobie sociale, il faut déjà sortir dehors. 

Et ensuite, essayer d’avoir de très petites interactions au début.

Pour ensuite s’exposer à d’autres choses.

Mais il faut aussi se préparer. 

Et travailler sur ses pensées négatives et croyances liées aux autres.

Et cela, vous pourrez toujours le faire, même en confinement. 

Il existe des exercices, souvent inspirés des TCC, qui…

Permettent de reprogrammer ses pensées en s’y appliquant chaque jour. 

Cherchez donc les éléments concrets sur la situation :

Quels commerces sont toujours ouverts ?

Et auxquels pourriez-vous vous rendre ? 

Au départ, cela semble compliqué, mais faire une liste des…

Possibilités peut déjà nous aider à y voir plus clair. 

Vous pouvez prendre quelques minutes pour y réfléchir.

Plus vous y penserez, et plus de nouvelles solutions émergeront.    

Un plan simple et réaliste

La seconde chose à faire est de construire un plan simple et réaliste.

L’idéal est de faire au moins une petite sortie “sociale” par jour. 

plan-action-anxiete

Par exemple, aller au tabac presse acheter un journal.

Ou alors aller à la boulangerie acheter du pain. 

Aller faire de petites courses en heures creuses.

Il y a des choses que vous pouvez faire. 

Selon là où vous en êtes pour la phobie sociale, vous choisirez peut-être :

Telle ou telle situation. Pensez petit au départ. 

Chaque effort que vous ferez comptera, même s’il est petit.

Le but est juste de trouver une marge de manœuvre pour vous stabiliser. 

Une marge de manoeuvre pour vous permettre de continuer d’avancer.

Même si l’évolution sera plus lente, ou d’au moins rester stable. 

Si vous aviez un peu moins peur des autres avant le confinement…

Il est important que cela continue dans cette direction-là. 

Il est beaucoup trop aisé de renforcer ces peurs.

Alors pensez à un plan simple et réaliste à mettre en place dès aujourd’hui. 

3 – Garder le soutien de ses proches

La troisième clé pour gérer votre anxiété sociale en confinement, est…

De conserver le lien avec vos proches même en cette période complexe. 

Les interactions avec les autres ne sont pas toujours simples.

Mais il y a certains liens qu’il ne faut pas laisser se distendre. 

Vos proches par exemple, : famille, entourage proche ou éloigné.

Vos amis si vous avez réussi à en conserver, ou autres. 

Toutes les personnes qui vous soutenaient en temps normal…

Restent des personnes ressources même en temps de confinement. 

Alors oui, certaines personnes seront peut-être moins disponible.

Plus anxieux ou moins à même de vous aider.

Mais garder le lien est essentiel. 

Garder le contact, même par message.

Ou appel si cela ne vous stresse pas.

Ou évidemment visuel si vous êtes confinés ensemble. 

Ne vous renfermez pas sur vous-même.

Vous avez des personnes qui peuvent vous soutenir et vous porter.

Vous pouvez faire deux choses :

Parler de ses inquiétudes

Déjà, vous pouvez parler de vos inquiétudes avec vos proches.

Une oreille attentive est souvent mieux que de se renfermer. 

Même si évidemment, ce n’est pas facile.

On peut être tentés de se renfermer parce qu’on ne…

Sait pas comment gérer la situation. Et c’est normal.

Les autres ont la réponse.

Extérioriser ce qui nous tracasse à voix haute, nous permet…

D’en prendre conscience, ce qui est important. 

Essayez d’aborder cela avec des personnes en qui vous avez confiance.

Un membre de votre famille, un ami. 

soutien-psychologique

Je vous garantis que vous vous sentirez bien plus après.

Cela ne sert à rien de garder en nous des angoisses inutiles. 

On peut être inquiet de savoir comment cela va se passer.

Comment on va dépasser la phobie sociale en confinement. 

Et c’est normal. Moi-même, ces pensées me traversent l’esprit.

Alors ne vous inquiétez pas, nous sommes tous dans le même bateau.

Aborder sa difficulté

Vous pouvez aussi aborder les difficultés que vous traversez en ce moment.

Souvent, la phobie sociale est un mystère pour les autres. 

Disons surtout pour notre entourage proche.

Si on en souffre pas de phobie sociale, cela peut être difficile à comprendre. 

Mais quand on le vit, évidemment que cela est différent.

Nous sommes immergés dans cette peur des autres qui nous bloque.

Parfois, exprimer les difficultés que l’on peut aussi nous permettre…

D’avoir un soutien de la part des autres.

Comment s’en sortir seul ?

Ce n’est pas possible, du moins pas selon mon expérience.

A plusieurs, nous sommes beaucoup plus forts. 

D’autant plus que la phobie sociale n’est pas simple.

Elle vous demandera bien plus que d’attendre que les choses changent. 

Alors abordez vos difficultés, prenez-en conscience.

Pour ensuite comprendre quelles actions mettre en place pour les dépasser.

4 – Prendre soin de vos émotions

La quatrième clé pour gérer votre anxiété sociale en confinement, est…

De veiller à prendre soin de vos émotions et de vous-même. 

N’oubliez jamais cela !

Vous êtes la personne la plus précieuse et importante dans votre vie.

Il vous faut prendre soin de vous. 

Personne ne prendra mieux soin de vous que vous-même.

Car vous vous connaissez.

Vous savez ce dont vous avez besoin. 

Surtout en ces temps difficiles.

Le besoin est beaucoup plus important de prendre soin de vos émotions.

Si vous voulez vaincre la phobie sociale, vous aurez besoin de cela.

Prenez soin de vous pour garder les idées claires sur vos objectifs. 

Le confinement peut aussi être un challenge émotionnel à relever.

La bonne nouvelle c’est que vous pouvez le dépasser. 

Il y a certaines choses que vous pouvez faire pour prendre soin de vous.

Et de vos émotions. Voici déjà deux idées : 

Faire des choses que vous aimez

La première chose à faire, est de vous recentrer sur ce que vous aimez.

Prendre soin de soi revient aussi faire de ce qui vous intéresse. 

Faire une pause est toujours important, d’autant plus en ces temps-là.

Cela permet de se recentrer sur soi et sur le positif. 

Le climat actuel est souvent anxiogène, délétère et négatif.

Alors il peut être utile de faire une pause pour prendre du recul. 

Pensez aux activités qui vous intéressent ou vous passionnent.

La cuisine, la musique, la lecture, le sport, ou toute autre chose. 

sante-mentale-confinement

Et tout ce que vous avez à faire est de vous y mettre !

En faisant des choses que vous aimez…

Vous aurez aussi de meilleures émotions. 

Des émotions plus positives et moins centrées sur l’inquiétude.

Vous aurez ainsi de meilleures ressources pour trouver un plan. 

Il nous faudra vaincre la phobie sociale à un moment donné, alors…

Commençons dès aujourd’hui. 

Eloignez-vous du toxique

La deuxième chose à faire, est de vous éloigner de ce qui est toxique.

De personnes toxiques, ou d’informations. 

Comment gérer son anxiété sociale en confinement ?

Il faut déjà couper les sources qui l’augmentent.

Et oui, on connait tous ces journaux d’information qui nous rabâchent…

Les mêmes informations catastrophes en long et en large !

Il faut s’informer certes, mais pas au prix de votre santé mentale.

Très souvent, les informations des médias sont anxiogènes et négatives.

Vous vous sentirez bien mieux en vous distançant de ces informations.

Je peux vous le garantir, et en vous centrant sur l’essentiel. 

Les faits objectifs, oui, mais pas les communications anxiogènes.

Conservez un climat positif et bienveillant autour de vous. 

Cela vous aidera aussi à dépasser votre phobie sociale.

Sinon, vos peurs ne feront que se renforcer, et ce n’est pas le but.

Prenez soin de vous et éloignez-vous des sources négatives.

Tout en restant concentré sur le concret.

5 – Prendre soin de votre santé

La cinquième clé pour gérer votre anxiété sociale en confinement, est…

D’également prendre soin de votre santé physique. 

On peut avoir tendance à l’oublier, mais…

Il est important de ne jamais faire l’impasse sur votre état de santé.  

Votre santé physique va avec votre santé mentale.

Alors réduire vos inquiétudes passera aussi par vous refaire une santé. 

Comment peut-on se sentir bien si l’on sort moins et…

Qu’en plus on ne fait pas ou peu d’activité physique ? 

Même chez vous, vous pouvez faire de petites séances pour rester en forme.

D’ailleurs, cela réduire aussi votre anxiété. 

Tout en améliorant votre santé, alors tout vous sera bénéfique.

Faire du sport vous aider, tout comme améliorer votre alimentation. 

Comme je le dis très souvent, la santé est la vie et il faut en prendre soin.

Notamment en termes d’alimentation, mais cela n’est pas toujours facile. 

Pour la phobie sociale, changer mon alimentation m’a aussi beaucoup aidé.

A réduire ma peur des autres en allant dans les situations.

Sport et santé mentale

Même en confinement, il faut y penser !

On ne va pas commencer à oublier notre santé…

A chaque fois qu’un virus vient dans le coin. 

Sinon on n’en aura jamais fini, surtout en cette période.

Il est important de conserver de bonnes habitudes.

Même si les nôtres sont bouleversées. 

Notre façon de vivre a en effet changé depuis quelques temps.

Mais ce n’est pas pour autant que tout doit changer. 

Votre santé doit rester votre priorité, encore plus que jamais.

Et le sport pourra justement vous aider en confinement. 

Avez-vous déjà remarqué comment vous vous sentez après une séance ?

Fatigué peut-être au début, mais un peu mieux. 

Le sport contribue à réduire l’anxiété et améliorer la santé.

Alors vous n’avez aucune excuse !

De petites séances régulières

Maintenant que vous avez cela, vous pouvez mettre en place une routine.

Du moins commencer dès aujourd’hui. 

Prenez quelques minutes et trouvez n’importe quelle vidéo de…

Cours en ligne sur ce que vous voulez. 

Cela peut être du yoga, du cardio, du renforcement.

De la boxe, de la danse…

Ce que vous voulez, tant que cela vous intéresse. 

Peut-être que vous n’êtes pas habitué à faire du sport, ou si.

Si non, prenez le temps de vous y habituer. 

Pour le coup, vous aurez le temps de le faire.

(Vu que vous serez confinés eheh)

Alors autant en profiter pour se remettre en forme. 

Le confinement est aussi une période où vous pouvez…

Vous centrer sur vous, et sur la guérison de votre anxiété sociale.

Rester en bonne santé est un travail de tous les jours, et…

Le sport est l’un de ses éléments.

L’alimentation aussi, je peux vous l’assurer. 

Il vous suffit juste de planifier de petites séances régulières.

Et les mettre en place sans non plus vous mettre la pression.:)

sport-anxiete-sociale

Comment gérer l’anxiété sociale en confinement ?

Il est important de s’écouter, pour ensuite…

Mettre en place des actions pour continuer à vous améliorer. 

Si cela n’est pas facile pour vous, voici une heure de formation offerte.

Qui vous aidera à amorcer la conquête de votre phobie sociale, juste ici