Dépersonnalisation : comment s’en sortir ? Souffrez-vous de cette sensation étrange d’irréalité, de vivre votre vie comme dans un film ? Cette sensation d’être dissocié de vous-même et du monde extérieur ? Si oui, vous souffrez peut-être de dépersonnalisation-déréalisation. Derrière ce nom étrange, se trouvent des symptômes tout aussi étranges ! Découvrez justement dans cet article : 

  • Qu’est-ce que la déréalisation
  • Les deux causes fréquentes de déréalisation
  • Les 4 étapes pour sortir de la déréalisation

Qu’est-ce que la déréalisation

Avant toute chose, il est d’abord utile de définir les termes que nous allons utiliser. Qu’est-ce que la déréalisation ? Pour comprendre ce trouble, il est d’abord intéressant de se pencher sur le trouble de la dépersonnalisation. Effectivement, on parle souvent de dépersonnalisation-déréalisation, et non de déréalisation seule. 

Selon Saladini et Luauté (2003), la déréalisation n’est en effet jamais un phénomène isolé, elle est toujours étroitement reliée à la dépersonnalisation, puisqu’elle est liée au sentiment d’irréalité en soi. La dépersonnalisation et la déréalisation sont donc deux termes reliés, dont le second serait imbriqué dans le premier. Il reste cependant important de les définir…

Dépersonnalisation

Qu’est-ce que la dépersonnalisation ? Selon Moyano et al. (2011), la dépersonnalisation désigne le sentiment prolongé ou récurrent d’être détaché de son propre corps ou de son mental. Dans un sens, la dépersonnalisation désigne toujours l’idée d’une dissociation, d’un détachement.

déréalisation-comment-s-en-sortir

Du plus, il y a toujours l’idée d’être une sorte d’observateur extérieur de la situation. Nous nous voyons dans la situation, mais comme si nous étions à l’extérieur de celle-ci. Alors que dans la réalité, nous la vivons actuellement. 

Dans le cas de la dépersonnalisation, ce sentiment d’étrangeté et de détachement impacte comment vous voyez votre corps et comment votre mental fonctionne, contrairement  à la déréalisation, qui est un phénomène différent. 

Déréalisation 

Effectivement, selon Moyano et al. (2011), la déréalisation désigne un sentiment assez différent, bien qu’il soit proche de la dépersonnalisation. La déréalisation désigne le sentiment prolongé ou récurrent d’être détaché du monde environnant, et de la réalité globale. 

Il y a aussi le sentiment d’être extérieur à la situation, que nous sommes pourtant en train de vivre, ce qui est assez étrange. Nous percevons alors le monde comme lointain, étrange, et détaché de nous-même. 

Dans le cas de la déréalisation, ce sentiment étrange impacte votre perception du monde environnant, des lieux et personnes, voire parfois même votre perception du temps, vous aurez alors une sensation d’irréalité. Est-ce que ces sentiments font écho à votre expérience ? 

Déréalisation : comment s’en sortir

Afin de déterminer comment s’en sortir face à la déréalisation, il est d’abord important d’en comprendre les causes, du moins, certaines d’entre elles. En effet, il existe de nombreux facteurs pouvant expliquer pourquoi vous souffrez de déréalisation. 

Ces facteurs peuvent être l’existence de troubles antérieurs, comme l’anxiété, la dépression, ou encore le trouble panique, mais… Ils peuvent aussi être l’existence de maladies organiques comme l’épilepsie, les vertiges, et autres troubles. 

Il peut donc être parfois complexe de déterminer pourquoi vous souffrez de déréalisation, et comment faire pour vous en sortir, puisque les actions dépendront de la cause. Voyons tout de même, pour commencer, deux causes assez fréquentes.  

Angoisses insupportables

L’une des causes les plus fréquentes de dépersonnalisation-déréalisation, est le fait de souffrir d’angoisses insupportables. D’émotions trop importantes, que nous n’arrivons pas à gérer.

anxiete-pensees-negatives

Lorsque nous souffrons du trouble panique par exemple, les attaques de panique sont récurrentes, violentes et anarchiques. Dans ce cas-là, l’angoisse est tellement forte qu’elle peut conduire à de la déréalisation. Pourquoi ? 

Et bien parce que le cerveau cherche à nous protéger d’un vécu perçu comme insupportable : comme l’angoisse est trop importante, notre mental active un mécanisme de défense nous permettant de nous en “éloigner”. 

Dysfonctionnement cognitif

Une autre cause fréquemment abordée dans la littérature, est le fait de souffrir d’un dysfonctionnement au niveau cognitif. La cause de la dépersonnalisation-déréalisation serait alors reliée à la neurobiologie, c’est-à-dire à l’étude de notre cerveau. 

Dans les théories neurobiologiques, la dépersonnalisation-déréalisation serait alors causée par un dysfonctionnement du mécanisme adaptatif à une situation de danger. 

Par exemple, si un danger est perçu comme vital, notre cerveau peut, si son mécanisme adaptatif dysfonctionne, nous faire adopter la mauvaise réponse. Cette réponse peut alors être celle de nous détacher de la réalité. Pour vous aider d’autant plus, voici 4 clés à appliquer pour progressivement sortir de la déréalisation. 

1 – Déterminer les causes de votre déréalisation

La première étape pour sortir de la déréalisation, est d’abord de déterminer les causes de celles-ci, de savoir pourquoi vous en souffrez. Et oui, ce ne sera pas toujours la tâche la plus simple, mais… Cette tâche sera l’une des plus importantes. 

Si vous ne savez pas ce qui cause votre sentiment de déréalisation, vous ne saurez pas quoi faire pour le combattre, ou alors vous utiliserez le mauvais remède. Avant toute chose, il est important de regarder les causes, afin d’ensuite réfléchir aux solutions. 

Trouble antérieur

Pour commencer, la première question est de savoir si, avant même de souffrir de déréalisation, vous aviez d’autres troubles antérieurs. Des troubles de santé mentale notamment. La dépersonnalisation-déréalisation est en effet reliée à certains troubles. 

Si vous souffrez d’anxiété ou de crises d’angoisse, vous aurez plus de chances de souffrir de ce symptôme, que si vous n’en avez pas. Même si évidemment, ce n’est pas automatique ! Vous pouvez souffrir d’attaques de panique, sans avoir de dépersonnalisation.

comment-vaincre-agoraphobie

Par ailleurs, si vous souffrez de dépression, vous aurez aussi plus de chances de souffrir de ce symptôme, puisque la détresse est également une émotion vive pouvant provoquer une réaction automatique du cerveau. 

Trouble de santé physique

Au-delà des troubles de santé mentale, il y a aussi les troubles de santé physique. Et oui, certains troubles de santé peuvent impacter le fonctionnement cognitif et provoquer dans certains cas, une dépersonnalisation-déréalisation. 

Par exemple, l’épilepsie est une maladie de plus en plus étudiée, dont l’un des symptômes cognitifs peut parfois être une dépersonnalisation, puisque le cerveau dysfonctionne d’une certaine façon. 

Aussi, dans d’autres troubles comme les vertiges, les maux de tête ou autres troubles à impact cognitif, la dépersonnalisation peut être une conséquence et apparaître si vous en souffrez. Mais rappelons tout de même que ce n’est pas dans tous les cas ! 

2 – Chercher des vécus similaires à vous

La deuxième étape pour sortir de la déréalisation, est de chercher par la suite, des personnes qui vivent la même chose que vous. Alors oui, dans votre entourage immédiat, la tâche sera peut-être complexe. Néanmoins, vous trouverez d’autres outils. 

Il est important de trouver des personnes au vécu similaire au vôtre. Vous verrez qu’il existe beaucoup plus de personnes que vous pensez, qui souffrent de dépersonnalisation ! La dépersonnalisation est effectivement l’un des symptômes les plus fréquents, après l’anxiété et la dépression. 

Se sentir compris

Pourquoi trouver des personnes similaires à vous ? Et bien, la raison est simple : l’humain veut se sentir compris, épaulé et soutenu. C’est un sentiment normal, et vous n’avez pas à vous sentir mal pour cela. 

D’autant plus que la déréalisation est un sentiment complexe, souvent difficile à décrire. On ne comprend pas toujours ce qui nous arrive, ni ne savons mettre des mots sur ce phénomène. Alors pourquoi ne pas s’aider des autres ?

chercher-aide

Chercher des vécus similaires au vôtre, c’est pouvoir partager en retour votre propre vécu, et vous sentir compris et soutenu. Vous regagnerez ainsi le courage de continuer à vous battre que ce symptôme pénible et persistant. 

Utiliser les forums sur internet

Afin de trouver des personnes qui vivent la même chose que vous, il vous faudra alors faire appel à certains outils. Pour ce faire, vous pouvez faire appel aux forums. Et oui, les forums existent encore ! 

Ce sont des plateformes internet qui permettent aux personnes d’échanger sur des thématiques sur lesquelles elles ont un problème alors… Pourquoi ne pas y faire appel ? Il te suffit juste de taper “dépersonnalisation forum” sur ta barre de recherche ! 

Tu tomberas alors sur des forums avec des discussions de personnes qui souffrent des mêmes problèmes que toi. Cela t’aidera à relativiser, à te sentir compris, ainsi qu’à utiliser les solutions que d’autres ont peut-être testées avant toi. 

3 – Aller consulter un professionnel de santé

La troisième étape pour sortir de la déréalisation, est d’aller consulter un professionnel de santé. Et oui, si la situation est trop difficile pour toi, et que tu souffres, il est évidemment nécessaire d’aller consulter, alors n’hésites pas ! 

Le but n’est pas d’attendre que ton problème persiste ou s‘aggrave ! Si tu es en difficulté, le meilleur conseil que je peux te donner est d’aller chercher une aide extérieure, pour que tu ne sois pas tout seul face à ça. 

Psychiatre ou médecin généraliste

Tu peux d’abord rendre visite à ton médecin généraliste. Il est souvent le premier spécialiste auquel faire appel si tu souffres de troubles de santé mentale. Alors oui, il ne sera pas forcément celui qui te soignera, mais il agira comme un relais vers d’autres spécialistes.

Des spécialistes comme les psychiatres, que tu pourras alors consulter. Ce sont les spécialistes des troubles dissociatifs, qui sont liés de près à la dépersonnalisation, et pourront ainsi t’aider.

professionnels-sante

Attention cependant à certains pièges, puisqu’ils sont aussi susceptibles de proposer certains médicaments, qui pourraient être dangereux pour toi. Sachant cela, tu es libre de faire ton choix éclairé. 

Thérapeute ou psychologue

Suite à cela, tu peux aussi faire appel à un-e thérapeute ou un-e psychologue ! Débuter une thérapie peut te permettre de travailler sur toi-même, mais aussi de mieux comprendre les causes de ton trouble. 

Tu pourras alors essayer les thérapies psychodynamiques, qui pourront t’être utiles si tu veux comprendre les mécanismes de défense derrière ta dépersonnalisation. Ces thérapies ont montré des résultats prometteurs. 

Tu pourras aussi essayer les thérapies cognitivo-comportementales, qui t’aideront alors à diminuer ton angoisse et reprogrammer certaines de tes pensées. Cette thérapie te donnera ainsi d’autres clés dont tu auras besoin. 

4 – Agir directement sur la source de la déréalisation

La quatrième étape pour sortir de la déréalisation, est d’agir directement sur la source de votre déréalisation. C’est aussi l’une des raisons pour lesquelles il faut déterminer quelle est la cause de votre déréalisation, puisqu’en effet, vous pourrez alors déterminer votre stratégie. 

Si votre dépersonnalisation-déréalisation est causée par un trouble épileptique, la façon de la réduire ne sera évidemment pas la même que si elle est causée par de l’anxiété, ou un trouble panique. 

Réduire l’angoisse intense 

Si vous souffrez de déréalisation, c’est aussi que vous souffrez peut-être d’une angoisse importante, ou alors d’affects ressentis comme insupportables. Dans le cas de maltraitance infantile par exemple, on peut aussi développer une dépersonnalisation. 

En ce sens, la dépersonnalisation agit comme un mécanisme de défense contre l’angoisse. Pour réduire ce symptôme-là, il faudra alors trouver comment réduire l’angoisse qui est à la source de cette dissociation.

exercices-de-relaxation

Pour ce faire, vous pouvez utiliser des méthodes de relaxation, exercices de respiration, et autres méthodes reliées au mieux-être. De plus, suivre une thérapie cognitivo-comportementale pourra également vous aider. 

Améliorer son état de santé global

Si vous souffrez de déréalisation, cela peut aussi dire que vous avez un trouble de santé physique qui alimente votre symptôme. En ce sens, améliorer votre état de santé global ne peut être que bénéfique pour vous. 

Vous pouvez agir par exemple sur votre hygiène de vie, notamment sur votre alimentation, qui est le pilier numéro 1 pour une meilleure santé. En l’améliorant, vous créerez un terrain plus propice à ce que votre santé s’améliore. 

Votre terrain sera aussi plus propice à ce que votre dépersonnalisation-déréalisation diminue. Pourquoi ? Et bien, parce que la santé mentale est très étroitement reliée à la santé physique : améliorer l’un revient à agir sur l’autre également. A vous maintenant de suivre tous mes petits conseils ! Voici un guide offert pour t’aider, juste ici.


Références bibliographiques 

Moyano, O., Claudon, P., Colin, V., Svatos, J., & Thiebaut, E. (2001). Étude des troubles dissociatifs et de la dépersonnalisation au sein d’un échantillon de la population française adulte jeune. L’encéphale, 27, 559-69.

Saladini, O. et Luauté, JP. (2003). Dépersonnalisation. Encycl Méd Chir, Editions Scientifiques et Médicales Elsevier SAS, Paris, Psychiatrie, 37-125-A-10, 2003, 10 p.