Quelle différence entre anxiété et dépression ? Peut-on souffrir des deux… En même temps ?

Il est normal de se poser cette question, à l’heure où distinguer leurs différences peut ne pas être une chose aisée ! Cependant, si ces troubles sont similaires, ils sont aussi très différents, autant par leurs symptômes que par leurs manifestations.

Découvrez ainsi les différences entre anxiété et dépression, afin de clarifier pour vous aussi, si vous vous retrouvez dans les descriptions de l’un, ou de l’autre, ou d’aucun qui sait ?

Quelle différence entre anxiété et dépression ?

Lorsque l’on emploie les termes « anxiété » et « dépression », cela implique deux définitions fondamentalement différentes, quant au type de troubles que cela représente. D’un côté :

1 – Le terme dépression, semble :

Se référer à un unique trouble, une seule condition qui, bien qu’elle peut avoir des symptômes différents selon les personnes, reste tout de même un trouble plus défini et circonscrit.

La dépression est souvent définie par le fait d’avoir une humeur profondément triste, déprimée, accompagnée d’une perte d’intérêt pour les choses que nous aimions pourtant avant. Et cela pendant au moins 2 semaines de suite (mais cela peut être beaucoup plus).

2 – Le terme anxiété, quant à lui :

Est un mot « valise » comme on dit, qui se réfère à tellement de conditions diverses, que nous ne saurions les nommer. Elle fait référence à des conditions beaucoup plus larges, comme l’ :

C’est pour cette raison déjà, que l’on peut distinguer les deux conditions, qui sont déjà différentes par leur nature, et leur signification. Il faut bien faire attention aux termes que l’on emploie !

Puisque pour comprendre la différence entre anxiété et dépression, c’est que l’on part du principe que les deux troubles seraient différents, distinguables l’un de l’autre. Or, ce que l’on oublie, et que l’on peut souffrir aussi des deux.

En effet, 50% des personnes souffrant de dépression, peuvent aussi être diagnostiquées par la suite (ou dans le même temps) d’un trouble anxieux. Ces deux conditions sont liées, et peuvent advenir ensemble, comme un symptôme d’un :

  • Moment particulier de fragilité
  • Difficultés généralisées
  • Émotions bousculées
  • Insécurités réveillées

Et c’est pour cela que l’on peut développer une :

  • Dépression, justement si l’on est anxieux depuis très longtemps. Ou
  • Épisodes anxieux, en même temps qu’un état dépressif.

Les deux troubles sont donc très liés, mais malgré leurs similarités, restent différents dans leurs causes, symptômes et traitements, comme nous allons le voir.

1 – Les symptômes physiques

Comparons tout d’abord les symptômes physiques permettant de comprendre quelle différence existe entre anxiété et dépression, puisqu’en les étudiant, vous vous rendrez compte qu’ils sont assez similaires et se recoupent.

C’est d’ailleurs peut-être l’une des raisons pour lesquelles en l’absence d’indications, nous pouvons les confondre, et ne pas savoir distinguer lequel est l’un, de l’autre. Nous pouvons même penser que :

  • « L’anxiété est pareille que la dépression » (FAUX)
  • « On a les deux troubles » (possible, mais PAS toujours)
  • « Que l’on a l’anxiété » (alors que c’est de la dépression…)
  • « Que l’on souffre de dépression » (alors que c’est de l’anxiété…)

Ce qui résulte en une totale confusion finalement ! Pour les personnes qui ne connaissent finalement l’identité d’aucun de ces deux troubles, ce qui est totalement possible. Etudions donc les symptômes de deux troubles.

1 – Les symptômes physiques de l’anxiété.

Voici les principaux symptômes liés au corps et à la santé physique, lorsque l’on souffre d’anxiété (assez généraux aux troubles anxieux) :

  • Fatigue psychologique et physique
  • Troubles du sommeil (insomnies, etc…)
  • Tensions musculaires diverses
  • Problèmes de concentration
  • Gestes parasites (grignoter ses doigts, etc…)
  • Difficulté à tenir en place
  • Douleurs physiques diverses
  • Maux de tête, de ventre
  • Transpiration excessive
  • Accélération du rythme cardiaque

Et autres ! Néanmoins, il faut toujours faire attention, car ces symptômes peuvent aussi être le signe d’autres problèmes concernant votre santé, et peut-être pas des symptômes d’anxiété… Je vous conseille donc d’aller consulter votre médecin pour le découvrir.

2 – Les symptômes physiques de la dépression.

Voici les principaux symptômes liés au corps et à la santé physique, lorsque l’on souffre de dépression :

  • Pertes d’appétit
  • Troubles de la concentration,
  • De la mémoire
  • Troubles de la réflexion
  • Manque d’énergie
  • Troubles du sommeil OU
  • Besoin anormal de (beaucoup trop de) sommeil
  • Pertes de poids OU
  • Prise de poids (liée aux changements d’appétit)
  • Lenteur de vos mouvements

Et autres également ! Néanmoins, comme pour l’anxiété, je vous conseille évidemment d’aller consulter un médecin si vos symptômes persistent et impactent votre vie, car cela peut aussi être le signe d’une autre condition de santé. Mais seul votre médecin ou un professionnel de santé, pourra vous le confirmer (ou l’infirmer !)

Ainsi, on comprend que l’erreur de distinction entre anxiété et dépression vient parfois de la similarité de leurs symptômes, notamment ici sur le plan physique.

2 – Les symptômes émotionnels

Comparons ensuite les symptômes émotionnels permettant de saisir la différence entre anxiété et dépression, puisque justement, vous vous rendrez compte qu’ils sont ici extrêmement différents si nous les comparons.

On peut pourtant penser que les émotions seraient similaires : un sentiment peut-être de mal-être, de souffrance psychique… En fait, l’anxiété et la dépression ont de réelles différences sur l’aspect de :

  • L’humeur
  • Émotions ressenties
  • Leur nature
  • Leur intensité

C’est donc ce que nous allons voir à travers leur comparaisons, car leurs différences seront ici multiples et vous permettront de mieux cerner leurs particularités.

difference-anxiete-depression

1 – Les symptômes émotionnels de l’anxiété.

Voici les principaux symptômes liés à l’humeur et à la tonalité émotionnelle, lorsque l’on souffre d’anxiété :

  • Sentiment d’être tendu
  • D’être à vif
  • De manquer de sommeil
  • Irritabilité
  • Hyper-réactivité émotionnelle
  • Sentiment de panique parfois
  • De détresse émotionnelle dans certains cas

Les symptômes liés à l’anxiété sont assez succincts, car les émotions se recoupent souvent : tension et irritabilité sont les deux symptômes émotionnels les plus caractéristiques, donc pas besoin de plus de détails !

2 – Les symptômes émotionnels de la dépression.

Voici les principaux symptômes liés à l’humeur et la tonalité émotionnelle, lorsque l’on souffre maintenant de dépression :

  • Profond mal-être
  • Etat constant de tristesse
  • Désillusion face à la vie
  • Humeur dépressive
  • Manque d’intérêt pour les choses
  • Perte de motivation
  • Envies suicidaires
  • Sentiment de culpabilité
  • De regret
  • Perte d’estime de soi
  • De confiance en soi
  • Sentiment de détresse

Evidemment, tous ces symptômes ne sont pas forcément tous ressentis, mais ils restent assez génériques au trouble dépressif. Vous pouvez avoir seulement certains de ces symptômes, comme la totalité. Cela dépend de vos particularités.

Ainsi, on comprend que l’humeur est un réel élément distinctif de ces troubles, puisque dans un cas l’humeur est triste et basse, tandis que dans l’autre elle est anxieuse et parfois vive, même si le sentiment est différent.

3 – Les symptômes cognitifs

Comparons ensuite les symptômes cognitifs permettant de comprendre la différence entre anxiété et dépression, puisqu’ici, les différences sont, elles aussi, présentes, car ce sont des pensées spécifiques qui conduiront justement à des humeurs si particulières.

1 – Les symptômes cognitifs de l’anxiété

Voici les principaux symptômes liés aux pensées, et aux croyances que l’on a en général, lorsque l’on souffre d’anxiété :

  • Inquiétudes diverses et variées
  • Impression de danger face au monde
  • Que « quelque chose de mauvais va arriver »
  • Peurs concernant le futur, souvent en anticipation
  • Impressions constantes que « la situation va mal se passer »
  • Pensées parasites, difficiles à contrôler
  • Arrivant toutes en même temps
  • Croyance qu’éviter la situation résoudra tout (alors que non)
  • Peur de mourir face à un danger perçu

Evidemment, les pensées peuvent être diverses, et sont particulières à chaque personne, et au thème sur lequel porte leur anxiété. Par exemple, une anxiété généralisée, portera sur un thème beaucoup plus global qu’une anxiété plutôt sociale, ou qu’un trouble d’agoraphobie.

2 – Les symptômes cognitifs de la dépression

Voici les principaux symptômes liés aux pensées, et aux croyances que l’on a en général, lorsque l’on souffre ici de dépression :

  • Pensées suicidaires
  • Impression qu’on ne vaut rien
  • Pensées de mort
  • Impression que « la vie représente trop de souffrances« 
  • Ou que les « difficultés sont insurmontables« 
  • Désillusion généralisée sur la vie
  • Manque de croyance en une issue positive
  • Impression que « rien de positif n’arrivera dans votre vie »
  • Donc que cela ne vaut pas le coup « d’essayer »
  • Penser que rien ne s’améliorera dans l’avenir

Les pensées peuvent également, encore ici, différer d’une personne à une autre, c’est aussi lié aux expériences de vie, et au fonctionnement de chaque personne dans son individualité.

Ainsi, on comprend que les pensées et croyances sont différentes d’un trouble à l’autre, cependant dans la globalité, ces croyances sont effectivement à modifier car elles causent ce sentiment-là de détresse.

Demandez à votre docteur

Au-delà des symptômes que nous venons de voir, permettant de comprendre la différence entre anxiété et dépression, notons tout de même que la meilleure solution pour les distinguer, reste encore de faire appel à un professionnel.

C’est en premier votre médecin, qui déterminera si vous :

  • Souffrez d’anxiété, si oui de quelle sorte ?
  • Souffrez de dépression, si oui dans quelle mesure ?
  • Avez une autre pathologie mentale qui n’a rien à voir ?
  • Allez bien et que ce n’est peut-être qu’une passade ?

Car il faut évidemment rappeler que tout trouble psychologique, nécessite d’être diagnostiqué, pour ensuite être traité. Il ne suffit pas de dire :

  • Oh, je me sens triste en ce moment, cela doit être une dépression…
  • Oh, je me sens inquiétée, cela doit être de l’anxiété généralisée
  • Et puis, je change d’humeur fréquemment, je dois être bipolaire…

Non, pour traiter une condition mentale, il faut déjà la diagnostiquer par des professionnels, et sortir de nos idées floues et préconçues, sur la nature des troubles et le fait qu’ils s’appliquent à notre état émotionnel du moment.

Car parfois, on peut mettre de côté l’ampleur des troubles psychologiques, qui peuvent réellement impacter la vie des personnes. Lorsque de l’on souffre d’ :

  • Anxiété
  • Bipolarité
  • Dépression
  • Troubles obsessionnels-compulsifs
  • Stress post-traumatique
  • Crises de panique
  • Phobies
  • Tocs

Et autres troubles… Cela impacte votre vie réellement, et peut souvent interférer avec votre vie personnelle, professionnelle et vos activités, c’est pour cela que j’insisterais toujours sur l’importance de la santé mentale car elle est précieuse je vous le garantis (et je suis sûre que vous le savez déjà:)).

C’est pour cela donc, que je vous conseille d’aller consulter un professionnel, qui sera à même de déterminer grâce à des tests validés, si vous souffrez réellement ou non, de dépression, d’anxiété, voire des deux, ou d’un tout autre trouble qui n’aurait rien à voir !

Quels traitements ?

Enfin, nous pouvons aborder les traitements disponibles pour les soigner, puisque l’anxiété et la dépression sont deux réelles conditions, dont le traitement est parfois aussi semé d’embûches.

Néanmoins, il existe des approches pour le faire, qui sont assez similaires dans le cas des deux troubles, puisqu’il s’agit toujours de :

  • Reprogrammer ses pensées
  • Désactiver ses émotions négatives
  • Revenir à des émotions plus positives
  • Comprendre les sources de sa souffrance
  • Avancer vers l’amélioration de sa situation

Et pour cela, la méthode la plus adaptée, du moins selon les dernières recherches (et selon ma propre expérience), reste tout de même les TCC.

Les TCC : c’est quoi ?

Les TCC, ce sont les Thérapies Cognitives et Comportementales. Ce sont des thérapies, qui servent à travailler sur la modification de vos comportements, pensées et émotions, justement lorsqu’ils ne fonctionnent tous pas de la façon la plus optimale.

Or, dans l’anxiété comme dans la dépression, ce sont des pensées, des émotions, et des comportements qu’il faut modifier. Dans l’anxiété déjà, car les pensées sont souvent centrées sur le :

  • Danger
  • Anticipation future
  • Insécurité émotionnelle

Et c’est quelque chose qu’il faut reprogrammer, car cela conduit à ressentir une forte émotion de peur et de détresse. Dans la dépression, c’est autre chose, car les pensées sont souvent excessivement centrées sur le :

  • Regret
  • Culpabilité passée
  • Perte de sens et d’intérêt
  • Détresse profonde

Et il faut modifier cela également, car cela conduit à ressentir de la tristesse profonde au quotidien. Ces thérapies sont les plus adaptées à la gestion de ces deux troubles, donc c’est pour cela que je vous les conseille !

Evidemment, il vous est possible de faire appel à moi pour vous aider à traverser vos difficultés. Il suffit de m’envoyer un message sur les réseaux sociaux ! 😉 Je vous laisse donc avec cet article que vous pouvez relire à votre guise.


Finalement, les différences entre anxiété et dépression sont claires, si l’on examine de plus près leurs particularités. S’il est possible de souffrir des deux troubles, il est aussi possible de les différencier.

Symptômes physiques similaires, mais symptômes émotionnels différents, et types de pensées divers, les deux troubles ne se recoupent pas toujours !

Prenez le temps de comprendre ces différences pour votre situation particulière, car c’est la meilleure manière de les différencier. Sinon, un médecin ou psychothérapeute (comme moi) vous y aidera. 😉

Bien à vous,

Ambre.