Comment lutter contre l’anxiété généralisée ? Si les troubles anxieux sont divers et variés, certains restent plus handicapants que d’autres. C’est le cas de l’anxiété généralisée, un trouble qui affecte de nombreuses personnes, à l’heure où de plus en plus de personnes souffrent d’anxiété.

Au-delà des causes de cette hausse, ce sont toujours les moyens de lutter contre ce trouble qu’il faut découvrir, car ses impacts sur notre vie peuvent être tels qu’ils en deviennent invalidants. Le trouble anxieux généralisé est un trouble difficile à vivre et à déconstruire.

Ainsi, pour vous aider sur le chemin, voici donc 5 moyens de lutter réellement contre ce trouble, qui vous aideront j’en suis sûre, à avancer vers sa conquête.

Comment lutter contre l’anxiété généralisée ?

L’anxiété généralisée, est un trouble anxieux caractérisé par des inquiétudes chroniques et constantes dans le quotidien de la personne qui en souffre. L’anxiété est quotidienne, et ne porte pas pour un objet en particulier, mais sur tout de façon diffuse. Imaginez-vous un peu. Les inquiétudes sur lesquelles ce trouble repose, sont souvent des inquiétudes liés à l’imagination des :

  • Situations à venir dans un futur proche
  • Situations pouvant mal se passer
  • Risques d’échecs et de catastrophes
  • Pires scénarios possibles à venir

Tout cela, alimentant bien évidemment l’anxiété qui, chez la personne souffrant d’anxiété généralisée, ne fera qu’augmenter. Or, notre but est de la faire diminuer, et c’est ce que nous allons voir dans cet article. Les inquiétudes liées à ce trouble conservent tout de même des caractéristiques particulières si l’on y regarde de plus près. Ce sont des :

  • Inquiétudes constantes,
  • Persistantes,
  • Tout le temps,
  • Sans raison réelle,
  • Jour et nuit,
  • Pensées en grappes,
  • Impossibles à maîtriser
  • Faisant imaginer les pires scénarios

Face à des inquiétudes telles, il est donc difficile pour la personne atteinte de ce trouble de faire face seule : c’est l’une des raisons pour lesquelles je vous conseille d’aller chercher une aide extérieure si cela est votre cas, je vous promets que cela changera votre vie.

A la base de ces inquiétudes, il y a aussi des croyances qu’il nous faudra déconstruire, mais que nous pouvons tout de même exposer ici. Souvent, une personne atteinte de ce trouble, se dire des choses comme :

  • Penser que c’est souvent de sa faute
  • Employer toujours l’expression « et si ?« 
  • Etre trop perfectionniste
  • Avoir une peur extrême de la critique
  • Penser que l’on est atteint de malchance
  • Et que cette malchance va se propager
  • Avoir peur de faire des erreurs
  • Etre très critique envers soi-même
  • N’être sûr de rien, et tout le temps
  • Besoin d’être rassuré très fréquemment

Ainsi, le trouble anxieux généralisé est caractérisé par un certain type d’inquiétudes et de croyances, résultant en un haut niveau d’anxiété.

Les inquiétudes : un combat constant ?

Un des caractéristiques majeures des personnes souffrant d’anxiété généralisée, est la prédominance d’inquiétudes constantes, et cela au quotidien. Dans ce climat, arrive alors une sorte de combat constant entre ses pensées et inquiétudes, c’est-à-dire que l’on :

  • Combat ses propres pensées
  • Cherche à les faire partir de force
  • Prend leur contenu très sérieusement (trop peut-être !)
  • Lutte constamment contre soi-même
  • Renforce toutes nos inquiétudes en le faisant
lutter-anxiete-generalisee

On a parfois tendance à réellement examiner une croyance que notre peur nous a mis en tête, alors même qu’il faudrait juste la laisser couler, comme une pensée sans importance. Cela peut être des pensées comme :

  • « Et si je perdais mon emploi ? »
  • « Et si je faisais faillite du jour au lendemain ? »
  • « Ou que je me retrouvais en difficulté financière ? »
  • « Et si j’échouais à ma présentation ? »
  • « Ou à mon entretien d’embauche du lendemain ? »

Plus vous vous concentrez sur ces pensées, et en développez l’argumentaire, c’est-à-dire en imaginant toutes les issues catastrophiques possibles, et plus vous ressentirez de l’anxiété et de la détresse.

Et plus vous essayez de combattre ses pensées, de les nier en vous disant qu’elles n’existent pas, qu’elles vont passer, et plus elles se renforceront et reviendront. C’est une sorte de balance constante entre :

  • Examiner excessivement ses pensées
  • Nier totalement ses inquiétudes

Or, il ne tient qu’à vous de sortir de cette balance pour retrouver l’équilibre que vous méritez.

Pour vous y aider, voici déjà 5 moyens que vous pouvez utiliser dès maintenant, pour lutter contre l’anxiété généralisée.

1 – Accepter ses pensées, bonnes ou mauvaises

La première chose que vous pouvez faire pour lutter contre l’anxiété généralisée, est d’apprendre à accepter la présence de ces pensées plutôt que de vous afférer à les combattre. En effet, combatte vos pensées revient à les renforcer, alors même que les accepter revient à :

  • Prendre conscience de ces pensées
  • Pouvoir en changer et les modifier
  • Diminuer le combat constant contre soi-même
  • Mobiliser de meilleures ressources pour y pallier
  • Réduire le poids psychologique de leur présence

On ne peut pas changer quelque chose que l’on ne reconnaît pas ! Par exemple, si vous ne reconnaissez pas que vous êtes en surpoids, vous ne pourrez pas changer votre alimentation et vous mettre au sport pour y pallier, car vous n’aurez pas conscience qu’il y a un problème.

De même pour vos inquiétudes et pensées négatives : si vous ne reconnaissez pas qu’elles existent et qu’elles sont là, alors vous ne pourrez pas trouver les moyens de les déconstruire, car vous n’aurez pas avoué qu’il y a en fait un problème. Il est réellement important d’apprendre à :

  • Accepter la présence de cet obstacle dans notre vie
  • Voir en cela une opportunité d’apprendre sur soi, de
  • Prendre soin de soi de la bonne manière, de
  • Gagner en maîtrise de son mental et émotions.
  • Apprendre à reconnaître la présence de ses émotions,
  • Permettra aussi de les accepter.

Cela vous aidera grandement sur le chemin vers la conquête de l’anxiété généralisée, car rien ne sert de se battre contre ses pensées : mieux vaut reconnaître leur présence, l’accepter, pour ensuite chercher à les modifier.

En bref, si vous voulez lutter contre l’anxiété généralisée, il va vous falloir d’abord les accepter, pour ensuite pouvoir les changer.

2 – Chercher des preuves objectives

La deuxième chose que vous pouvez faire pour lutter contre l’anxiété généralisée, est de travailler à chercher des preuves de vos inquiétudes pour les déconstruire. En effet, si vous faites un examen attentif et objectif de vos inquiétudes, vous vous rendrez compte qu’elles ne reposent sur :

  • Rien de réel
  • Aucune preuve concrète
  • Peu ou pas fondées
  • Sans risque réel

Lorsqu’une pensée négative survient, une pensée génératrice de stress ou d’anxiété, deux choix s’offrent à vous : soit vous décidez d’en faire l’examen minutieux négatif en y ajoutant toutes vos peurs et inquiétudes. Soit vous décidez de voir si cela repose sur des faits objectifs, ou non.

Souvent, en faisant l’examen objectif de la situation, vous vous rendrez compte qu’il n’y a en fait que peu de faits qui corroborent votre inquiétudes, contrairement à ce que vous auriez pensé au départ. Rien que cela diminuera d’un peu votre anxiété. Vous vous rendrez compte que vous :

  • Avez des inquiétudes peu fondées sur la réalité
  • Pouvez performer dans les situations que vous craignez
  • Avez déjà été dans ces situations-là donc vous pouvez le refaire
  • Une réussite passée, peut se reproduire dans le présent
  • N’avez plus de raison de vous inquiéter

L’examen de preuves objectives vous aidera d’autant plus que cela vous ancrera dans des faits, dans la réalité, ce qui vous fera sortir de votre tête et de vos pensées pour un moment. Car ce que nous pensons, est parfois très peu le reflet de la réalité : je vous encourage donc à vous ancrer autrement.

En bref, si vous voulez lutter contre l’anxiété généralisée, il va vous falloir déconstruire vos inquiétudes à l’aide de preuves, mais aussi centrées sur le positif.

3 – Bannir les sources de négatif

La troisième chose que vous pouvez faire pour lutter contre l’anxiété généralisée, est de bannir les sources de négatif dans votre vie pour réduire vos inquiétudes. En effet, si vous vous concentrez constamment sur le négatif dans tout ce que vous voyez, cela n’aura d’autre effet que de :

  • Nourrir vos inquiétudes quotidiennes sans cesse
  • Augmenter leur poids dans votre vie constamment
  • Renforcer vos peurs voire de les réactiver
  • Conduire à des émotions négatives entretenues
  • Réduire vos émotions positives au profit de négatives

L’environnement a un rôle clé dans notre vie et nos émotions, or un mauvais environnement même s’il est digital, vous impactera bien plus que ce que vous ne le pensez. Que ce soit les sources comme les :

  • Médias de toutes sortes
  • Journaux d’information
  • Presse écrite d’information
  • Vidéos sur les réseaux sociaux
  • Reportages chocs à la télévision

Souvent, ces sources peuvent être susciter énormément de stress et d’inquiétudes rien que par leur nature, car elles ont tendance à vouloir créer divers réactions chez la personne qui les visionnent. A l’ère de l’information, elles ont tendance à vouloir créer le :

  • Choc (par les images de reporters, les événements violents, …)
  • Drame (par les faits divers, les situations dramatiques, …)
  • Tristesse (par les catastrophes naturelles, les personnes malades, …)
  • Peur (par les événements violents près de chez soi, les images, …)

Et ce sont toutes des émotions négatives, qui sont d’autant plus néfastes pour les personnes souffrant d’anxiété, généralisée ou non d’ailleurs : cela ne fait de bien à personne. Des sources d’information qui entretiennent nos inquiétudes en permanence alors il faut s’en éloigner.

C’est tout un climat qui s’installe, et c’est extrêmement néfaste ! Je vous conseille donc de vous en éloigner. En bref, si vous voulez lutter contre l’anxiété généralisée, il va vous falloir limiter les sources négatives dues aux médias pour cesser d’alimenter vos inquiétudes.

4 – Planifier des moments pour s’inquiéter

La quatrième chose que vous pouvez faire pour lutter contre l’anxiété généralisée, est de planifier des moments précis et cadrés pour vous inquiéter librement. En effet, si vous vous inquiétez constamment, c’est bien que vos inquiétudes sont devenues :

  • Incontrôlables
  • Qu’elles arrivent sans cesse
  • Sans raison

C’est une des caractéristiques des inquiétudes des anxieux généralisés, et pour y pallier, une méthode peut vous aider à recadrer vos inquiétudes lors d’un moment précis, plutôt que pendant la totalité de votre journée.

C’est ce qu’on appelle les « moments d’inquiétudes« . Et vous aller voir que c’est une méthode très simple, mais pourtant très efficace. Les moments d’inquiétudes, ce sont des temps précis que vous fixez pour vous inquiéter. C’est-à-dire que vous :

  • Fixez un temps défini dédié à vous inquiéter
  • Cadrez donc vos inquiétudes pour un moment précis
  • Restez concentrés pendant 10 minutes à vous inquiéter
  • Sans aucune autre activité concurrente
  • Faites une liste en amont des sujets sur lesquels s’inquiéter
  • Étudiez toutes les possibilités d’issues possibles catastrophiques
  • Planifiez ces moments deux fois par jour s’il le faut dans votre agenda

Le but n’est donc pas de chercher à se rassurer, ou à minimiser les problèmes ou leur importance pour nous, l’objectif est juste de s’engager dans un moment de pure inquiétude, pour qu’ensuite le vase de vos pensées soient vidé complètement.

Il faut parfois combattre le mal par le mal ! Planifiez à l’avance des heures où vous pourrez avoir ces moments d’inquiétudes pour vous, pratiquer ces moments-là vous aidera à vider le bol de vos inquiétudes pour un grand moment. Faites-le plutôt d’ailleurs dans un :

  • Espace privé (chez vous, dans une pièce avec peu de passage, …)
  • Loin des autres (de vos enfants, votre entourage, vos collègues, …)
  • Sans sollicitations extérieures, (les sms de votre téléphone, …)
  • Dans un moment calme (pas le matin ou en plein rush, …)

Une autre astuce que vous pouvez utiliser pour ces moments planifiés est de dire vos inquiétudes à voix haute, de les parler plutôt que de les dire dans votre tête. Une distinction importante, car cela vous aidera énormément pour :

  • Sortir de votre tête et de vos inquiétudes intérieures
  • Prendre conscience de la nature de vos inquiétudes
  • Prendre du recul sur celles-ci en les prononçant
  • Devenir observateur de ces pensées, plutôt que créateur

Les inquiétudes nous enferment parfois dans un flou de pensées, or les dire à voix haute vous permettra de les rendre plus évidentes, de les comprendre et de prendre du recul sur celles-ci, ce qui vous permettra de vous comprendre également.

En bref, si vous voulez lutter contre l’anxiété généralisée, il va vous falloir planifier des moments d’inquiétudes dans votre journée, afin de mieux les gérer et les réguler.

5 – Améliorer son hygiène de vie

La cinquième chose que vous pouvez faire pour lutter contre l’anxiété généralisée, est d’améliorer votre hygiène de vie globale pour réduire votre anxiété naturellement. En effet, si vous avez une mauvaise hygiène de vie, cela retentira sur tous les aspects de votre vie, c’est-à-dire vos :

  • Émotions (stress, anxiété, angoisses, …)
  • Santé physique et mentale
  • Qualité de vie et celle de vos relations
  • Humeur générale au quotidien
  • Degré d’irritabilité et de réactivité
  • Interprétation des événements

Tout cela influera sur votre vie, et conduira évidemment à de très hauts nivaux d’anxiété alors ne faites pas cette erreur : construisez pour vous-même une bien meilleure hygiène de vie.

Ce qui est le plus important dans l’hygiène de vie, c’est l’installation d’habitudes qui vous permettront d’améliorer votre santé et réduire votre anxiété, et cela sur le long-terme. Des habitudes telles qu’ :

  • Améliorer son alimentation au quotidien
  • Conserver un bonne qualité de sommeil
  • Eviter l’alcool et les drogues,
  • La caféine et le sucre également
  • Garder un espace de vie sain
  • Faire du sport régulièrement

Toutes ces habitudes participeront à réduire votre anxiété naturellement, d’autant plus si vous souffrez d’anxiété généralisée. Car l’anxiété est aussi créée par notre mode de vie, même si elle a aussi évidemment des causes biologiques et génétiques souvent.

En bref, si vous voulez lutter contre l’anxiété généralisée, il va vous falloir améliorer toute votre hygiène de vie, pour réduire votre stress et anxiété au jour le jour.


Finalement, il est possible de lutter contre l’anxiété généralisée et de triompher, si nous sommes prêts à adopter certaines modifications dans notre vie pour y parvenir.

Accepter ses pensées. Travailler sur les modifier tout en les remettant en question. Bannir les sources de négatif. Planifier des moments spécifiques pour s’inquiéter. Améliorer son hygiène de vie.

Autant de clés que vous pouvez utiliser pour lutter contre l’anxiété généralisée sur le long-terme, et ainsi surmonter ce trouble qui vous fait souffrir. Vous êtes capables, je crois en vous.

Bien à vous,

Ambre.