Quelles sont les phobies les plus courantes ? A travers toute la variété de troubles existant, qu’ils soit anxieux, obsessionnels, dépressifs… Les phobies tiennent une place de choix, nous impactant elles aussi.

En effet, nous sommes nombreux à souffrir de phobies. Près de 10% des personnes souffrent d’au moins une phobie, et si leur importance diffère dans la vie des individus, cela soulève toujours la question de leur nature.

Je vous propose donc de découvrir les 10 phobies les plus courantes dans leur ordre d’importance, pour comprendre un peu mieux, ce mal qui nous affecte tous.

1 – Phobie des araignées

La première phobie la plus courante est la phobie des araignées. En effet, l’arachnophobie est une des phobies les plus courantes chez les personnes, c’est d’ailleurs pour cela qu’elle se retrouve en pôle position.

L’arachnophobie désigne la peur irrationnelle des araignées, et de toutes autres espèces du même type, comme les :

  • Scorpions
  • Mygales
  • Insectes
  • Cafards

Et autres. Si vous ressentez déjà un haut le cœur, rien que de les énumérer, cela peut présager une disposition phobique, néanmoins n’oubliez pas une chose !

L’être humain a longtemps dû survivre, et pour cela il devait être conscient des prédateurs pouvant menacer sa survie, les autres animaux pouvant en faire parti. La phobie des araignées est en partie inscrite dans notre :

  • Génétique
  • Histoire de notre « espèce »
  • Condition de notre survie passée

Puisque pour protéger sa famille, les êtres humains devaient aussi les protéger des prédateurs pouvant les attaquer, et les araignées (tous comme les animaux rampants aussi), en faisaient parti.

C’est donc humain d’avoir peur. Néanmoins, il est clair que cette peur a eu du mal à se réguler chez les arachnophobes, percevant ainsi cet animal comme une menace directe à sa survie.

L’arachnophobie peut en conséquence provoquer divers symptômes comme l’ :

  • Attaque de panique
  • Évanouissement
  • Transpiration excessive
  • Pleurs incontrôlables
  • Cris face à l’animal
  • Hyperventilation
  • Et autres symptômes

Inscrite dans nos gênes, cette phobie est une des plus complexes à déconstruire. Elle conduit à l’évitement systématique des lieux et endroits pouvant contenir des araignées.

L’usage de plantes naturelles sédatives, et d’une thérapie d’exposition graduelle peut néanmoins aider à la réduire.

2 – Phobie des serpents

La deuxième phobie la plus courante est la phobie des serpents. En effet, dans la même trempe que celle des araignées, elle vient en deuxième position des phobies les plus courantes.

Elle désigne la peur irrationnelle des serpents, notamment la peur du leur venin et d’être mordu par eux. Cette phobie est elle aussi inscrite dans nos gênes, puisque pour survivre, l’être humain devait éviter les prédateurs tels que les :

  • Araignées
  • Serpents
  • Animaux sauvages

Pour cela, il fallait maintenir une attention constante, et un état dit d’hyper-vigilance pour réussir à les détecter.

Le seul souci est que cet état a perduré pour de nombreuses personnes, alors même que la société a changé. Car les menaces de la société d’aujourd’hui ne sont plus les mêmes. Nous sommes dans un société d’ :

  • Information
  • Consommation
  • Industrielle
  • Technologique
  • Relativement sécuritaire

Du moins pour le monde occidental, car il existe des disparités. Les menaces ne sont plus les mêmes, elles ne concernent pas directement notre survie immédiate, ou la survie de l’espèce.

Vous avez peu de chances de croiser des mygales et des serpents en vous baladant dans la rue finalement… Alors qu’il y a longtemps, l’homme devait coexister avec la nature, d’où l’attention permanente !

Les thérapies d’exposition graduelle peuvent tout de même vous aider également, elles sont d’ailleurs plébiscitées dans le traitement des phobies.

3 – Phobie des hauteurs

La troisième phobie la plus courante est la phobie des hauteurs. En effet, la phobie des hauteurs vient en troisième position des phobies les plus courantes, et pour cause.

La phobie des hauteurs désigne la peur irrationnelle des endroits hauts, qui ne sont d’ailleurs pas toujours considérés comme hauts pour les autres. Ce sont des endroits comme les :

  • Hauts buildings
  • Tours
  • Falaises
  • Ravins
  • Précipices
  • Étages

Et toutes situations impliquant d’être haut dans un espace, parfois même moins impressionnants que ces exemples-là. C’est une des raisons pour lesquelles un phobique des hauteurs sera en effet totalement incapable de faire des sauts :

  • A l’élastique
  • En parachute
  • De faire du parapente
  • De la tyrolienne
  • Etc…

Car toutes ces activités impliquent hauteur, et impression de tomber, de chuter, sensation insupportable pour le phobique des hauteurs, et on peut le comprendre.

Je vous conseille donc d’éviter les restaurants en haut de gratte-ciels avec des baies vitrées sous les pieds… Sous peine de phobie assurée !

Les thérapies de visualisation, voire même de réalité virtuelle, peuvent vous aider, si effectuées de manière très progressive seulement (et je le précise), pour le traitement de cette phobie.

4 – Phobie de voler

La quatrième phobie la plus courante est la phobie de voler. En effet, la phobie d’être dans les airs vient en quatrième position dans le classement des phobies les plus courantes.

La phobie de prendre l’avion par exemple, désigne la peur irrépressible de se retrouver dans les airs, aggravée évidemment par les possibles perturbations de vol causées par les conditions atmosphériques. Ce qui est difficile dans cette phobie, c’est le :

  • Sentiment d’absence de contrôle
  • Sensation de vide
  • Peur de tomber
  • Création de scénarios catastrophes
  • Peur de mourir
  • Symptômes corporels associés

C’est une peur plus courante que l’on ne le croît, et qui joue sur une des failles de l’être humain moderne : le désir de contrôler sa vie et de la maîtrise, indispensable aussi à sa survie.

Car laisser notre vie dépendre d’un pilote et d’un avion que nous ne comprenons pas, tout ça en plein dans les airs, cela peut faire peur. Les personnes ayant ce type de phobie ont tendance à :

  • Eviter les voyages en avion
  • Privilégier les moyens de transports autres
  • Devenir irritable à l’idée de prendre l’avion
  • Se sentir stressés et paniqués
  • Ressentir des symptômes physiques divers
  • Ressentir beaucoup d’anxiété
phobies-courantes

Les thérapies cognitives et comportementales peuvent vous aider à y faire face progressivement, ainsi que le fait de se documenter sur les avions pour dissiper la peur.

5 – Phobie des chiens

La cinquième phobie la plus courante est la phobie des chiens. En effet, contrairement aux apparences, elle fait bien partie des 10 phobies les plus courantes.

La phobie des chiens désigne la peur irrationnelle d’être mordu ou poursuivi par un chien, ou juste la phobie générale de ces animaux-là. Elle vient souvent en réponse à une expérience :

  • Traumatisante
  • Arrivée durant l’enfance
  • Surtout entre 5 et 9 ans
  • Impactante
  • Qui a contribué à développer la phobie

Et oui, il suffit parfois d’une expérience traumatisante, ou même d’avoir simplement entendu l’histoire d’une personne ayant vécu un événement de ce type lié aux chiens, pour développer une phobie à l’âge adulte.

Si certes, la majorité des chiens sont inoffensifs, il reste parfois aussi dans l’imaginaire collectif quelque part l’image d’animaux :

  • Terrorisants
  • Agressifs
  • Prêt à mordre
  • Et impulsifs

Et cela peut aussi alimenter une phobie ultérieure, surtout si vous avez eu une expérience négative d’avoir été poursuivi ou mordu par un chien notamment durant l’enfance.

Faites donc attention aux idées reçues sur ces petits animaux ! Et si cette phobie vous impacte au quotidien, il vous est possible de travailler à l’aide d’un ou d’une thérapeute pour vous aider à la surmonter.

6 – Claustrophobie

La sixième phobie la plus courante est la claustrophobie. En effet, une phobie totalement différente qui vient pourtant en sixième position des phobies les plus courantes.

La claustrophobie désigne la peur irrépressible des petits espaces, fermés et étroits, conduisant à un évitement quasi constant de ses endroits, ou à une panique extrême en cas d’enfermement. Les symptômes peuvent être un :

  • Sentiment de panique
  • Détresse émotionnelle
  • Impression de s’évanouir
  • Besoin express de s’enfuir
  • Difficultés à respirer
  • Augmentation du rythme cardiaque
  • Hyperventilation
  • Et autres symptômes

Les petits espaces suscitant cette peur ne sont pas toujours rencontrés dans la vie de tous les jours. Cependant parfois, la phobie s’étend à des endroits tels que les :

  • Ascenseurs
  • Sous-sols
  • Petites pièces
  • Endroits sans fenêtres
  • Ou fenêtres fermées

Cela peut ainsi devenir un vrai handicap dans la vie de tous les jours. Pour soigner cette phobie, les solutions restent assez classiques :

Demander l’aide d’un thérapeute et persévérer assez longtemps pour la diminuer, ce qui peut être difficile avec une phobie aussi persistante, mais cela n’en reste pas moins possible.

7 – Phobie des germes

La septième phobie la plus courante est la phobie des germes et maladies. En effet, elle est plus courante que l’on ne le croît, et peut s’avérer très handicapante.

La phobie des maladies désigne la peur irrationnelle d’être affectée par un germe ou une maladie, elle est souvent aussi associée à la phobie des injections. Dans ces cas-là, elle peut s’avérer très handicapante et pourra résulter en un :

  • Évitement de tous soins médicaux
  • Fuite de tous tests sanguins
  • Mauvaise prise en charge de sa santé
  • Symptômes physiques divers

C’est une peur extrême des procédures médicales, or cela rend le fait de prendre soin de sa santé d’autant plus compliqué. Environ 5 à 10% des personnes souffrent de cette phobie, ce qui reste conséquent.

De nombreux symptômes physiques sont liés à cette phobie, lors de procédures médicales les personnes peuvent ainsi :

  • S’évanouir
  • Avoir une baisse de tension
  • Transpirer
  • Avoir la nausée
  • Une accélération du rythme cardiaque

Et cela peut compliquer la poursuite de l’examen médical, par exemple lors de prises de sang. Soigner cette phobie reste donc complexe à l’heure d’aujourd’hui, néanmoins les thérapies d’exposition et de visualisation restent toujours les plus adaptées.

8 – Phobie sociale

La huitième phobie la plus courante est la phobie sociale. En effet, certaines phobies concernent des situations plus généralisées, d’où celle-ci qui vient tout de même en huitième position.

La phobie sociale désigne la peur intense et irrationnelle d’être dans des environnements sociaux, d’être le centre de l’attention, et d’être jugé, critiqué, autant que de se ridiculiser en face des autres. Cc’est la peur d’un jugement

  • Dur
  • Négatif
  • Porté sur nous
  • De la part des autres

Qui pousse aussi le phobique social à fuir les situations de ce type. Car la peur est tellement persistante qu’elle lui bloque l’accès aux environnements sociaux, qui sont d’ailleurs de types bien divers.

Elle conduit à des symptômes comme :

  • Nausée
  • Tremblements
  • Rougissements
  • Attaques de panique
  • Sentiment de mal-être
  • Gestes parasites
  • Transpiration excessive
  • Hyper-vigilance

Et autres symptômes difficiles à vivre, autant que de coexister avec cette phobie au quotidien. Handicapante, elle nécessite évidemment l’aide d’un consultant extérieur.

Dès que possible, tournez-vous vers des thérapeutes pour entamer votre travail sur vous-même, car la route sera longue mais elle en vaudra la peine.

9 – Phobie du tonnerre

La neuvième phobie la plus courante est la phobie du tonnerre. En effet, liée à la peur générale des catastrophes naturelles, elle vient en neuvième position des phobies les plus courantes.

Elle désigne la peur irrépressible du tonnerre et de la foudre. Puisque même si le danger réel est assez minime, la peur, elle, peut tout de même exister. Cette phobie est d’ailleurs plus développée chez certains animaux comme les chats et les chiens qui peuvent :

  • Essayer de trouver un refuge
  • Se cacher sous des couettes
  • Se terrer dans des cachettes

Néanmoins cela impacte les humains également ! Car nombreux sont ceux qui en souffrent, et vivent de hauts niveaux de stress lorsque le tonnerre se prépare.

Durant les tempêtes plus particulièrement, les personnes ayant ce type de phobies peuvent adopter des comportements comme :

  • Trembler subitement
  • Pleurer
  • Ressentir de la nausée
  • Transpirer excessivement
  • Avoir envie d’aller aux toilettes
  • Avoir le cœur qui s’accélère

Un des aspects difficiles de ce type de phobie, est le fait qu’elle impacte nos sens, ce qui rend l’émotion d’autant plus compliquée à surmonter. La peur est entretenue par la :

  • Vision : apercevoir un éclair nous fait le penser proche de nous
  • Audition : le bruit d’un éclair violent active en nous la peur
  • Sensation : vivre une tempête nous fait avoir peur pour notre sécurité

Une thérapie d’exposition graduelle peut s’avérer compliquée puisque la foudre n’apparaît pas tous les jours ! Néanmoins, la réalité virtuelle ou l’imagerie peuvent donc être d’un bon ressort.

10 – Agoraphobie

La dixième phobie la plus courante est l’agoraphobie. En effet, de la même trempe que la phobie sociale, elle vient en dernière position du top 10 des phobies les plus courantes.

L’agoraphobie désigne la peur de se rendre dans des environnements à l’extérieur de chez soi, souvent publics. Elle est basée sur un sentiment d’insécurité des espaces extérieurs, qui rend compliqué le fait de sortir de chez soi. Aller dans les :

  • Supermarchés
  • Grands magasins
  • Places publiques
  • Centres commerciaux
  • Ou même sortir de chez soi

Peut alors devenir impossible pour la personne souffrant d’agoraphobie, compliquant ainsi l’entièreté de son existence.

C’est un trouble lourd d’autant plus qu’il est :

  • Anxieux
  • Généralisé
  • Handicapant
  • Affectant le quotidien

Et qu’il possède aussi un aspect génétique et environnemental, qui ont tous deux contribué à son développement.

Pour le soigner et s’en sortir, il est nécessaire d’aller consulter et de se faire aider, notamment par des thérapeutes de thérapies cognitives et comportementales.


Finalement, il existe des phobies plus courantes que d’autres, nous pouvons ainsi les dénommer et les présenter. Elles sont au nombre de 10.

Araignées. Serpents. Hauteurs. Avion. Chiens. Petits espaces. Germes. Interactions. Grands espaces.

Tous sont des types de phobies que vous pouvez rencontrer, et qui impacteront ou non votre vie de tous les jours selon leur nature. Comprenez-les pour ensuite travailler à mieux les maîtriser.

Bien à vous,

Ambre.