Et si l’anxiété aussi pouvait causer une réelle fatigue ?

Se réveiller le matin sachant que votre journée sera fatigante ? Voilà une drôle de façon de commencer la journée !

Fatigué(e) la journée ? Épuisé(e) le soir en rentrant ? Éreinté psychologiquement et émotionnellement ? Ce phénomène est pourtant fréquent chez les personnes souffrant d’anxiété.

La nuit recharge ce qu’elle peut de notre énergie. Cependant, la journée nous épuise car l’anxiété la peuple.

Dans cet article, nous allons voir les 4 raisons à ce phénomène, et comment l’atténuer.

Une anxiété qui fatigue ?

La fatigue est quelque chose de normal dans la vie des personnes. Lorsque l’on ne dort pas assez, ou que l’on travaille durant la journée, la fatigue peut se faire ressentir.

Néanmoins, lorsque cette fatigue devient anormale et atteint des niveaux plus élevés qu’attendus, l’anxiété est parfois la cause.

En effet, l’anxiété est un trouble affectant plus que seulement nos émotions. C’est un trouble qui affecte :

  • Nos émotions.
  • Notre humeur.
  • Notre énergie mentale.
  • Ainsi que notre corps.

C’est un trouble qui affecte les niveaux d’énergie des personnes différemment. Une personne peut vivre de l’anxiété sans en devenir trop fatigué. Une autre peut voir toute son énergie partie dans sa gestion. Cela dépend des personnes.

Je fis auparavant parti de ce second type de personnes. L’anxiété m’affectait à un point qu’il me fallait une énorme nuit de sommeil pour reprendre mon énergie.

En effet, l’anxiété prend plus de ressources que l’on ne le pense. Que ce soit les ressources :

  • Psychologiques,
  • Émotionnelles,
  • Intellectuelles aussi,
  • Énergétiques,
  • Physiques.

L’anxiété peut produire un réel impact dans notre vie qu’il est important de réguler.

La santé est un des éléments clés de nos vies, or sans énergie, tout votre corps et votre cerveau ne peut pas fonctionner au maximum de ces capacités.

Si l’anxiété vous fatigue, c’est qu’elle puise dans vos ressources. C’est qu’elle est un élément à réguler qui vous affecte plus qu’elle ne devrait.

Il faut trouver un moyen de la diminuer. Pour cela, comprenons d’abord les causes du phénomène pour ensuite en aborder les solutions.

4 raisons d’une anxiété qui fatigue

Le phénomène de création de fatigue a différentes causes, quand on y regarde de plus près.

L’anxiété puise dans nos ressources, et crée certains troubles et symptômes causant énormément de fatigue et d’épuisement.

En voici 4 des plus fréquents :

  • Troubles fréquents du sommeil.
  • Tension corporelle constamment élevée.
  • Inquiétudes et épuisement mental.
  • Apparition de dépression.

Ces quatre éléments sont souvent liés à l’expérience de l’anxiété, et créent ainsi une sensation de fatigue intense dans la vie des personnes.

1 – Première cause donc : Les troubles du sommeil.

En effet, une anxiété trop intense peut conduire à des troubles du sommeil. Ce n’est cependant pas automatique. Cela ne m’est pas arrivé personnellement, néanmoins cela arrive à de nombreuses personnes.

Si les inquiétudes vous taraudent le soir ou avant d’aller dormir, cela peut effectivement perturber votre sommeil. Nous nous rappelons tous d’au moins une nuit ou deux dans notre vie où nous avons eu du mal à dormir à cause :

  • D’un examen,
  • Une situation stressante,
  • Une échéance à venir,
  • D’un événement angoissant.

L’anxiété nous empêche de dormir, donc de nous reposer. Et conduit donc à un sentiment de fatigue la journée suivante. A éviter ! Il est important de trouver les moyens de conserver un bon sommeil, des nuits reposantes.

2 – Deuxième cause : une accumulation de tensions

En effet, les personnes anxieuses sont souvent des personnes tendues au quotidien. Elles ont souvent du mal à se détendre, dû à la tension psychologique, qui se traduit aussi par une tension musculaire.

Les tensions les plus fréquentes sont celles au niveau :

  • Du cou,
  • Des épaules,
  • Du dos,
  • Des yeux parfois.
  • Mal de tête aussi.

Cette difficulté à se relaxer peut entraîner une fatigue persistante. Un accompagnement vers l’apprentissage de la relaxation musculaire peut grandement aider.

Et permettre de remplacer tension et fatigue, par détente et énergie.

3 – Troisième cause : inquiétudes et épuisement mental

En effet, vivre de l’anxiété c’est aussi vivre un sentiment d’inquiétude constant, des peurs, qui en soit fatiguent.

Il existe de nombreux éléments liés à l’anxiété qui produisent unes sensation d’épuisement mental :

  • Les inquiétudes diverses.
  • Le sentiment de danger,
  • D’hyper-attention.
  • La fait de ressasser une situation,
  • Ou le passé.
  • Et toutes autres pensées parasites.

Si vous saviez l’énergie que cela consomme de ressasser ! Toute votre énergie part dans ces pensées.

Des pensées qui vont à mille à l’heure, et dans le sens de la peur, de l’inquiétude, sont des causes réelles de fatigue psychologique.

4 – Quatrième cause : apparition de dépression

En effet, une anxiété dont on ne comprend ni la cause, ni les solutions, peut parfois nous emmener vers des émotions négatives. Il y a fréquemment un lien entre anxiété et dépression malheureusement.

Or, la dépression est un trouble sévère connu pour :

  • Affecter la santé mentale,
  • La santé physique,
  • Et puiser dans les ressources des personnes.

Contrairement à ce que l’on pense parfois, la tristesse intense ainsi que l’anxiété drainent notre énergie.

Si votre anxiété est intense et persistante, et que nous avez dû mal à vous en défaire, il est possible que ce nouveau trouble vous affecte. Et arrive à perturber votre énergie et vous fatiguer.

Il est nécessaire de trouver les solutions pour cela.

Étudions maintenant 4 solutions pour vous aider diminuer votre fatigue lié à l’anxiété.

1. Faites de courtes siestes.

En effet, la première chose que vous pouvez faire pour surmonter une anxiété qui fatigue, est de vous reposer.

pourquoi-anxiete-fatigue

Les siestes peuvent devenir un atout indispensable pour les personnes souffrant de fatigue. Qu’elle soit causée ou non par l’anxiété.

Faire de courtes siestes a de nombreuses vertus, parmi les suivantes :

  • Recharger vos batteries,
  • Vous redonner de l’énergie,
  • Ne pas affecter votre sommeil le soir,
  • Vous aider à continuer votre journée.

Rappelons cependant qu’il s’agit de courtes siestes, non pas de siestes d’une heure et plus. Ce qu’il faut, c’est recharger ces batteries, sans affecter le sommeil du soir.

Imaginez faire une sieste de 2 heures, puis vous réveiller… Vous serez probablement plus énergique qu’avant si vous étiez fatigués.

Néanmoins, ce dont on ne parle pas assez par rapport au sommeil est le contre-coup. Si vous dormez trop pendant la journée, vous ne dormirez pas le soir… C’est un aspect que l’on oublie souvent d’aborder.

Une sieste de 20 minutes peut déjà vous aider à récupérer 30% de votre énergie totale.

C’est ce qu’on appelle les « power naps« . Ces siestes express, qui pourtant vous aident à vous ressourcer.

Essayez-les pour voir : elles pourront grandement vous être utiles.

2. Préparez votre sommeil.

En effet, la deuxième chose que vous pouvez faire pour surmonter une anxiété qui fatigue, est de préparer votre sommeil chaque soir.

La préparation vous aide. Un sommeil bien préparé, c’est un sommeil qui sera plus réparateur, et vous permettra de recharger vos batteries.

Vous pouvez utiliser des tactiques pour rendre plus aisé votre sommeil : quelques modifications peuvent vous aider à avoir un repos plus réparateur.

Pour préparer votre sommeil, vous pouvez :

  • Éteindre les écrans 1h avant d’aller dormir.
  • Faire des exercices de respiration.
  • Lire un bon livre.
  • Prendre un bain relaxant.
  • Ecrire le bilan de votre journée.
  • Voir vos objectifs du jour prochain.
  • Réfléchir calmement.
  • Préparer vos affaires la veille.

Ce qui impacte énormément le repos reste les psychostimulants : c’est-à-dire la caféine, la théine, qui perturbent le sommeil. Si vous les consommez après 18 heures, vous risquez de perturber votre sommeil. Et ainsi être plus fatigué, donc plus anxieux, puis fatigué dû à l’anxiété. Un cycle sans fin.

Aussi, faire de l’exercice durant la journée permet de mieux dormir le soir. Un exercice de qualité la journée permet un sommeil de qualité par la suite. Tentez de faire de l’exercice une routine, et vous verrez des modifications dans votre vie.

N’oubliez pas de d’éviter de manger une nourriture trop riche le soir, ou lourde. Cela vous permettra de préserver votre sommeil et ainsi avoir plus de ressources pour moduler votre anxiété.

Utilisez ces clés pour diminuer la fatigue que vous avez dû à l’anxiété.

3. Utilisez des stratégies de relaxation.

En effet, la troisième chose que vous pouvez faire pour surmonter une anxiété qui fatigue, est d’utiliser des stratégies de relaxation.

Pour réduire l’impact de l’anxiété sur votre énergie, vous pouvez apprendre à vous relaxer. A adopter des stratégies de relaxation pour diminuer votre anxiété.

L’anxiété peut drainer notre énergie et puiser dans nos ressources : apprendre la relaxation peut permettre d’interrompre le processus et empêcher la fatigue d’arriver dû à l’anxiété.

Pour cela, vous pouvez adopter quelques unes de ces stratégies :

  • Respiration abdominale.
  • Relaxation musculaire progressive.
  • Méditation guidée.
  • Ecriture libre.
  • Moment de lecture relaxant.

Plusieurs stratégies peuvent vous aider à atteindre un meilleur état de relaxation. Il en existe de nombreuses. Encore faut-il les appliquer et en comprendre les bienfaits.

Ces techniques peuvent vous aider à réduire votre stress et anxiété durant la journée, pour ainsi vous sentir moins épuisé au final de votre journée.

Utilisez ces méthodes ! Elles feront des merveilles.

4. Prévenir plutôt que guérir.

En effet, la quatrième chose que vous pouvez faire pour surmonter une anxiété qui fatigue, est de prévenir votre fatigue.

Et oui, l’adage dit souvent « mieux vaut prévenir que guérir » ! Et bien… Ils n’ont pas tord ! Le meilleur moyen de réduire la fatigue dû à l’anxiété est… de réduire l’anxiété.

Rien ne sert de se focaliser sur le symptôme (la fatigue), mais plutôt sur la cause même du problème : l’anxiété.

Une tâche difficile vous me direz… Néanmoins, selon moi travailler sur son anxiété est moins difficile que de devoir vivre chaque jour avec. La laisser prendre le dessus, là est une expérience difficile.

C’est pour cela que je vous encourage donc à agir :

  • Dès aujourd’hui.
  • Par de très petites actions.
  • En persévérant au minimum 60 jours.
  • En commençant par des exercices de respiration.

Selon moi, l’exercice numéro un à implémenter pour réduire son anxiété, est la respiration.

L’anxiété demande des actions, de la persévérance, mais le résultat est bien réel à la fin. Votre qualité de vie ne sera plus la même : elle aura largement augmenté.

La fatigue est plus facile à prévenir, qu’à stopper. Il est préférable de la prévenir, plutôt que de la soigner. Plus votre anxiété sera faible, moins vous vous sentirez fatigués, si votre fatigue est dû à celle-ci.

Grâce à ces 4 conseils, vous diminuerez la fatigue que vous ressentez dû à votre anxiété, tout en commençant à agir sur la cause même du problème : votre anxiété.


Finalement, une anxiété qui fatigue a de nombreuses causes.

Troubles du sommeil, tension corporelle, inquiétudes constantes, dépression… Il est nécessaire de trouver des solutions pour en diminuer l’impact.

Faire des siestes. Préparer son sommeil. Utiliser des stratégies de relaxation. Et vous diminuerez ainsi l’impact de cette fatigue sur votre vie.

Bien à vous,

Ambre.