Pourquoi les écrans sont mauvais pour l’anxiété ? En fait, ils sont mauvais pour la santé en général, mais étudions tout de même l’anxiété.

Si vous regardez la télévision, que vous visionnez des séries, des films… Vous utilisez les écrans. Alors découvrez dans cet article :

  • Pourquoi les écrans sont mauvais
  • 3 raisons qui le prouvent
  • Comment en maîtriser l’usage

Pourquoi les écrans sont mauvais

Finalement, c’est l’usage des écrans, plus que les écrans en soit, qui peuvent le rendre néfastes. Il existe un bon usage des écrans.

Un usage maîtrisée et raisonnée, qui ne tournerait pas en une addiction ! Car on parle de plus en plus de l’addiction aux téléphones et aux écrans…

Et c’est addiction est bien réelle. De nombreuses personnes en souffrent, et peut-être que vous aussi ! Ce n’est pas une tare, cela peut nous aider.

C’est en sachant quel est notre souci, que l’on peut le solutionner. Dans le cas des écrans, c’est le fait de trop en consommer qui les rend néfastes.

Il est donc important de faire la différence, entre un usage néfaste des écrans, et un usage positif ! Car il existe en effet une différence.

Mauvais usage des écrans

Il y a d’abord un mauvais usage des écrans. Quand vous êtes par exemple sur votre téléphone du matin jusqu’au soir, sans faire de pause.

Ou alors que vous travaillez sur votre ordinateur jusqu’à 3h du matin. Que vous travaillez sur écran pendant des heures sans aucun break.

Un usage trop prolongé des écrans en devient néfaste. Alors qu’ajouter de petites variantes pourraient vous aider : lire des livres papier par exemple…

Au lieu par exemple de livres numériques ! Cela peut aussi vous permettre de ne pas passer 3h à lire un livre sur votre nouvelle tablette…

Même si elle est peut-être très bien ! Sauf qu’être sur les écrans pendant trop longtemps dans la journée peut avoir des conséquences néfastes.

Vous découvrirez justement dans cet article pourquoi les écrans sont mauvais, et qu’est-ce que vous pourrez faire pour en améliorer l’usage.

Bon usage des écrans

Il y a à l’inverse également un bon usage des écrans. Un usage qui est donc maîtrisée, avec moins d’heures à la suite passés sur les écrans.

C’est un usage qui permet aussi d’accéder à une meilleure santé. Santé physiques globale, et santé mentale également, ne l’oublions pas !

Vous aurez aussi bien moins mal à la tête, ou de problèmes pour dormir le soir… Et puis vous aurez beaucoup moins d’anxiété, ça c’est sûr !

La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez décider d’être un peu moins sur votre téléphone, un peu moins sur votre tablette, etc…

Tout est entre vos mains ! Mais si vous n’êtes pas encore décidés, voici 3 raisons qui vont vous en persuader : vous n’avez plus qu’à les découvrir !

1 – Les écrans modifient votre cerveau

La première chose à savoir sur les écrans, est qu’ils modifient votre fonctionnement cérébral. Et pas dans la meilleure des directions !

Faire beaucoup d’écran, cela peut aussi conduire à développer une addiction. Essayez un peu d’être sans votre téléphone pendant 48h…

Et oui, vous ne pouvez sûrement pas. L’addiction aux écrans est réelle, et s’ils sont addictifs, c’est qu’ils ont un effet sur le cerveau.

Il suffit parfois d’une notification, pour recevoir un nouveau signal neuronal… Et d’une privation de téléphone pour ressentir du stress.

Voire même un sentiment de panique, dû à cette détox forcée. C’est bien que les écrans modifient nos réactions, mais aussi notre fonctionnement.

Cela se fait sur différents plans, rendant compte de la modification de votre fonctionnement cérébral, notamment trois éléments.

Addiction aux écrans

Le premier plan reste celui de l’addiction aux écrans. On en parle souvent lié aux jeunes, néanmoins elle touche aussi tous types d’adultes.

Regarder la télévision peut devenir une addiction, lorsque vous ne faites du matin jusqu’au soir. Comme regarder Netflix peut également le devenir.

pourquoi-ecrans-mauvais

Puis il y a aussi les jeux vidéos : l’un des grands problèmes d’addictions aux écrans ! Certaines personnes passent des journées entières sur les jeux…

Sans même faire de pause. Si l’on veut lutter contre l’anxiété, il nous faut aussi maîtriser notre usage des écrans, car l’impact est général.

Santé mentale va de paire avec santé physique ! Il nous faut donc réduire les nuisances impactant la santé, pour réduire aussi notre anxiété.

Manque de concentration

Le second plan est celui de la concentration. En effet, les écrans impactent aussi très durement les fonctions cognitives les plus importantes.

Essayez un peu de vous concentrer longtemps, après avoir fait un marathon de films Netflix… Vous ne pouvez pas. C’est comme si vos neurones…

Avaient littéralement fondues ! C’est l’effet qu’ont les écrans sur le cerveau, et toutes nos fonctions cognitives. La concentration est donc aussi affectée.

Si vous faites beaucoup d’écran, vous aurez aussi beaucoup plus de mal à vous concentrer. Le cerveau sera sollicité constamment et ralenti.

Il est donc important de prendre conscience de l’impact des écrans. Autant sur le cerveau en soit, que sur nos fonctions cognitives essentielles.

Réflexion altérée

Le dernier plan est celui de la réflexion. En effet, la concentration n’est pas la seule fonction cognitive altérée : la capacité de réflexion l’est aussi.

Essayez par exemple de résoudre un problème complexe, de faire un puzzle à 5000 pièces… Après avoir regardé toute une série d’une traite.

Personne ne réussirait à réfléchir, ni à aligner ses pensées dans ce cas. C’est encore comme si nos neurones étaient parties en vacances…

Pourquoi les écrans sont mauvais ? Et bien, justement parce qu’ils impactent notre cerveau et son fonctionnement global.

Il est donc important de prendre conscience des dangers des écrans, pour avancer vers une meilleure maîtrise de ces temps.

2 – Les écrans influent sur votre sommeil

La deuxième chose à savoir sur les écrans, est qu’ils influent aussi sur votre sommeil. Si vous avez des troubles du sommeil, attentions aux écrans !

Deux cas peuvent souvent survenir. Dans un cas, vous n’aviez pas de troubles de sommeil, jusqu’au jour où… Les écrans sont arrivés.

Dans l’autre cas, vous aviez déjà des troubles du sommeil, et… Les écrans les ont aggravés. Pas mieux finalement ! Mais il faut en être conscient.

Avoir du mal à s’endormir, ou alors à se rendormir… Souffrir d’insomnies, d’un sommeil perturbé… Voici quelques exemples de troubles du sommeil.

Un usage trop important des écrans peut justement contribuer à chacun d’entre eux. Découvrez-donc l’impact des écrans sur votre sommeil.

Difficulté à s’endormir

Les écrans influent d’abord sur votre facilité (ou non) à vous endormir le soir. Trop d’écran, veut aussi dire un temps pour s’endormir assez altéré.

Vous prendrez par exemple deux fois plus de temps à vous endormir si vous avez fait de l’écran… Comparé au temps que vous prenez d’habitude.

Cette difficulté à s’endormir peut devenir persistante, si votre usage des écrans reste élevé. Veillez donc à réduire vos temps d’écran !

troubles-du-sommeil

Au moins avant de vous coucher, une heure avant aidera déjà votre sommeil. Ne laissez pas les troubles du sommeil impacter votre vie.

Le sommeil est vital, autant pour la santé physique que pour la santé mentale. D’où encore, la problématique de l’anxiété.

Eveil cérébral constant

Pourquoi les écrans sont mauvais ? Et bien, justement parce qu’ils provoquent un éveil cérébral constant. Comment alors s’endormir ?

Si l’on souhaite s’endormir, alors que notre cerveau est éveillé : nous nous heurtons alors à un problème. Faire beaucoup d’écran, c’est aussi…

Proposer des sollicitations constantes à nos yeux, notre cerveau… Et au final, au moment de dormir nous ne sommes pas du tout prêts !

Comment voulez-vous dormir si votre cerveau est totalement éveillé ? L’un des enjeux, sera justement de diminuer le temps d’écran général.

Mais surtout le diminuer un certain temps avant d’aller dormir ! Sinon, notre sommeil risque d’être lourdement altéré.

Troubles aggravés

Les écrans peuvent aussi aggraver des troubles du sommeil déjà présents. Si vous avez déjà des insomnies par exemple, les écrans n’aideront pas.

Si vous avez aussi des difficultés à vous endormir le soir, cela ne vous aidera pas non plus. Il faut prendre de la distance sur nos usages digitaux.

Surtout si vous souffrez effectivement de troubles du sommeil ! Avant même que les appareils existent. Ou du moins que leur usage augmente.

Certains traitements naturels peuvent aider aux troubles du sommeil : mélatonine, valériane, passiflore… Mais si les écrans sont présents…

L’effet ne risque que d’être temporaire, voire parfois même supprimé par des écrans qui sur-activeront constamment votre cerveau.

3 – Les écrans affectent votre anxiété

La troisième chose à savoir, est qu’ils peuvent également affecter très lourdement votre anxiété. Ce que vous regardez compte aussi.

Il y a déjà les écrans en soi ! Les écrans dégagent des ondes électromagnétiques, et affectent le fonctionnement de votre cerveau.

Or, dans le cerveau, certaines régions sont également dédiées à la régulation de la peur, d’où le dérèglement parfois de l’anxiété.

N’oubliez pas que c’est aussi la nature des informations que vous regarderez sur ces écrans. Certaines informations sont plus anxiogènes.

Il est donc important de prendre conscience des dangers des écrans… Pour votre anxiété également, ainsi que votre santé mentale.

Usage trop important des écrans

Le premier danger des écrans, reste l’intensité de leur usage. Passer sa vie sur les écrans peut comporter des risques pour la santé.

Au-delà de l’addiction aux écrans, qui existe pourtant réellement, il existe aussi un risque pour votre santé. Connaissez-vous la lumière bleue ?

La « lumière bleue » est une lumière émise par les écrans qui peut aussi abîmer les yeux et la santé. Dans quel état sont vos yeux après disons…

Plusieurs heures d’écrans ? Il est probable que vous ayez les yeux secs, fatigués, mais que vous ayez aussi des maux de tête, douleurs…

Avoir un usage trop important des écrans peut être dangereux, il est donc important d’en prendre conscience. Et d’en réguler les usages !

Dérèglement de l’amygdale

Un autre effet d’une consommation trop importante d’écrans, peut aussi être le dérèglement de l’amygdale. Attention à votre cerveau !

Dans le cerveau, existe ce qu’on appelle l’amygdale cérébrale. Un élément chargé de la régulation de la peur et des émotions en général.

pourquoi-ecrans-mauvais

Comme les écrans agissent sur le fonctionnement du cerveau… Ils agissent alors également sur le dérèglement de l’amygdale cérébrale !

D’où le fait de ressentir beaucoup plus d’anxiété, de peur… Ce sont en fait les écrans qui dérèglent vos émotions sans que vous ne le remarquiez.

Plus vous serez sur les écrans, et plus vous ressentirez de l’anxiété, car tout concourt à dérégler votre amygdale. Vous savez donc quoi faire…

Internet et les informations

Au-delà de l’usage trop important en heures des écrans, ce sont aussi les informations qui sont problématiques. Internet est un océan de données !

On peut accéder à tout et n’importe quoi sur Internet désormais. Des informations anxiogènes, catastrophes, toutes les news en temps réel…

Et puis on reçoit souvent des notifications directement sur notre téléphone, à la seconde où il y a un changement… Et notre anxiété alors ?

Certaines informations peuvent être plus anxiogènes que d’autres. Or, comme vous pouvez accéder à tout, comment trier les informations ?

Trop d’écran déconnecte aussi de la réalité, ce qui augmente l’anxiété. Donc faites attention à ces usages, si vous souhaitez vous préserver !

L’enjeu de réduire les temps d’écran

Il faut dire que le web est réellement ancré dans notre société ! Nous sommes dans une société d’information, et tout se fait par écran.

Les cours peuvent être donnés à distance, on peut lire des livres sur notre téléphone… On reçoit des notifications sans cesse sur tous nos appareils…

Et puis il y a aussi toutes les émissions de télévision, que ce soit les news d’information, les éléments chocs, les films violents ou catastrophes, etc.

Tant de ressources diverses existent sur le web, et c’est contre cela qu’il faut lutter. Car pour réduire votre anxiété, il vous faudra maîtriser nos usages.

Faire un temps d’écran élevé par jour est dangereux pour la santé, et peut conduire à anxiété et dépression. Il faut bien faire attention.

Risques pour la santé

L’un des risques les plus importants des écrans, reste le risque pour la santé en général. Les écrans émettent aussi des ondes électromagnétiques.

Par exemple, quand votre téléphone est en Wi-fi, en 4g, en Bluetooth… Ce sont des ondes qui sont émises pour capter internet à travers la distance.

Malheureusement, ces ondes à longue distance ont aussi un impact sur votre santé, et le fonctionnement de votre ventre, de vos hormones…

cerveau-ondes

Plus les ondes émises sont puissantes, et plus elles créeront un désordre important, encore plus chez les personnes les plus sensibles.

D’où l’enjeu également de réduire les temps d’écran si vous êtes fragiles ! Mais pour aussi vous préserver de ses effets avant qu’ils ne surviennent.

Il y a donc les ondes, mais aussi donc la lumière bleue, qui peut aussi détériorer la vision et créer des problèmes oculaires durables.

Risque pour l’anxiété et le moral

L’autre risque le plus important des écrans, est aussi celui pour l’anxiété et le moral. Ce que l’on regarde sur les écrans ne nous rassure pas toujours !

Il suffit parfois de tomber sur une information sur le web, pour avoir une baisse de moral. Ou de tomber sur une autre pour regarder espoir.

C’est ce constant yo-yo entre bonnes et mauvaises informations. Souvent, la majorité sont anxiogènes, ou faites pour créer un état de choc.

Il faut donc vraiment y faire attention ! Préservez-vous de sources d’angoisses inutiles, de sources de possibles baisses de moral.

Les réseaux sociaux par exemple, peuvent aussi cultiver l’angoisse et l’insécurité, car on se dit que l’on n’est jamais « assez » si, ou « assez » ça…

Il faut briser ce cycle là, pour regagner sa santé globale, tout en préservant sa santé mentale de sources d’angoisses inutiles. A vous de jouer désormais !


Les écrans peuvent être néfastes, justement parce qu’ils dérèglent le cerveau et la totalité de son fonctionnement donc la peur aussi.

Si vous voulez aller plus loin et en apprendre d’autant plus sur l’anxiété, vous retrouverez un guide offert sur le lien juste ici.