Qu’est-ce que la phobie sociale ? Souvent surnommée la peur des autres, elle fait souvent écho à l’anxiété liée aux interactions sociales. On la surnomme souvent la « peur des autres » et pour cause ! Elle survient en effet majoritairement en présence des autres ou dans l’anticipation de leur rencontre. La phobie sociale est un trouble anxieux qui peut cependant être détecté si l’on y regarde de plus près. Souffrez-vous de cette peur si particulière ? Pour le découvrir, il ne vous suffit que ce poursuivre votre lecture ! Vous découvrirez dans cet article : 

  • Qu’est-ce que la phobie sociale 
  • Comment savoir si vous en souffrez
  • Les 5 symptômes de ce trouble anxieux

Qu’est-ce que la phobie sociale 

La phobie sociale est un trouble anxieux de plus en plus fréquent, apparaissant majoritairement chez les jeunes adultes. Ce trouble gagne cependant de l’importance depuis quelques temps pour des classes d’âge différentes, comme les adultes et plus âgés.

On la surnomme aussi anxiété sociale, bien que la connotation soit différente. Ce sont deux appellations pour un même trouble : la « peur des autres ». Pour comprendre si vous souffrez de ce trouble, il est nécessaire de répondre à quelques questions… Avez-vous de l’anxiété à l’idée de :

  • Parler en public devant un auditoire
  • Prendre la parole dans un groupe
  • Initier une conversation nouvelle
  • Discuter yeux dans les yeux
  • Parler à des inconnus dans la rue
  • Passer un entretien professionnel

Si vous ressentez de la peur rien qu’à y penser, cela peut être un signe, mais d’autres troubles existent aussi ! La phobie sociale est souvent confondue avec la timidité, pourtant ce sont deux troubles différents. Etre phobique, c’est ne pas pouvoir passer outre la peur, contrairement à la timidité.

Il y a une timidité plutôt légère, il y a aussi la timidité maladive… Puis vient alors la phobie sociale aussi appelée anxiété sociale ! Plusieurs types de troubles peuvent de ressembler car ils portent sur le même domaine : les autres. Qu’est-ce que la phobie sociale alors ?

phobie-sociale

N’oubliez cependant pas que chaque trouble a ses caractéristiques, et une timidité n’est pas la même chose qu’une phobie sociale. Si vous êtes timide, vous êtes inhibé. Si vous êtes phobique social, vous êtes complètement bloqué.

Vous souffrez peut-être de ce trouble, ou alors d’une timidité plus ou moins importante. Pour le découvrir, il y a certains signes que vous pouvez observer, mais cela ne vous dispense pas d’aller consulter. Découvrez dans cet article les 5 symptômes les plus fréquents de la phobie sociale.

1 – La peur des autres

Le premier symptôme typique de la phobie sociale, est la peur des autres. Et oui, le psychiatre Christophe André, personnage de renom, avait déjà abordé cette ci-célèbre « peur des autres » qui désigne bel et bien la phobie sociale. La phobie sociale se traduit en une peur d’interagir avec les autres.

Souffrir de phobie sociale, c’est avoir peur des interactions avec les autres, que ce soit face à face ou en groupe, d’une façon plus importante que la normale. C’est pour cela que l’on parle de phobie sociale, c’est parce que ce n’est pas juste une peur, mais une peur irrationnelle. C’est la peur des :

  • Interactions face aux autres
  • Situations impliquant un jugement 
  • Situations de performance et d’évaluation
  • Interactions sociales en groupe 
  • Situations où on est le centre de l’attention

Une des particularités tient également au fait que cela s’étend aussi aux petits groupes. Avoir de parler en face d’un auditoire de 100 personnes : certes cela fait peur ! Mais si vous avez peur même en groupe restreint et entourée de personnes que vous connaissez, cela est différent.

Ressentez-vous de l’anxiété lorsque vous êtes entouré de personnes que vous connaissez pourtant depuis des années ? Et cela dernièrement ? Lié à votre peur globale des autres ? Ressentez-vous de l’anxiété en présence de des :

  • Membres de votre famille
  • Amis de longue date
  • Connaissances récentes
  • Membre de votre famille éloignés
  • Personnes déjà rencontrées
  • Personnes inconnues

Si oui, votre anxiété s’étend aussi aux personnes que vous connaissez. Evidemment, la seule perspective d’aller parler à des inconnus, n’est pas plus réjouissante ! Ce sera d’ailleurs une chose à réapprendre au fil de votre évolution.

La phobie sociale est la « peur des autres » et d’interagir avec eux. La peur de l’évaluation et du regard des autres devient alors assez importante pour nous stopper dans nos essais d’amélioration. Si vous souffrez d’une peur importante des interactions sociales, vous souffrez peut-être de ce trouble.

2 – Une conduite d’évitement

Le deuxième signe typique de la phobie sociale, est un comportement de fuite. Et oui, face à une anxiété trop importante liée aux autres, le comportement pour lequel le phobique social opte le plus fréquemment utilisé reste celui de la fuite.

Le jugement et l’évaluation des autres fait peur et nous n’avons pas toujours les clés pour gérer cette peur. C’est ce manque de stratégie de gestion de la peur qui nous conduit aussi à avoir ce comportement. On aimerait pourtant bien :

  • Réussir à gérer notre peur
  • Faire face au jugement des autres
  • Ne pas donner d’importance à tout ça
  • Dépasser la peur du regard des autres
  • Sortir de nos blocages psychologiques

Cependant, la réalité est autre lorsque l’on fait face à une phobie sociale de plein fouet. L’une des L’une des caractéristique de la phobie sociale est justement ce poids si lourd donné au regard des autres.

Une personne non phobique donnerait une importance relative à l’évaluation des autres, alors qu’une personne phobique lui donnerait un poids bien autre. Les réactions à la peur sont pourtant de 4 types différents :

  • Fuite : face à un danger trop important
  • Combat : lorsque l’on pense y parvenir
  • Se cacher : pour échapper au danger
  • Se paralyser : c’est la réaction « freeze« 

Quand l’anxiété liée aux interactions sociales est trop importante, la stratégie la plus fréquente du phobique social est souvent de fuir la situation. Cependant, cela est aussi à un manque de stratégie pour gérer la peur et réduire l’anxiété.

Il est en effet extrêmement important pour vous d’apprendre des techniques de relaxation, de respiration, comme je l’ai fait, pour vous améliorer sur ce point si vous en souffrez. Si vous comportement face aux interactions est la fuite, vous souffrez peut-être de ce trouble.

3 – Des symptômes physiques

Le troisième signe typique de la phobie sociale, est la présence de symptômes physiques importants. Et oui, les symptômes physiques se retrouvent également dans d’autres troubles anxieux, néanmoins la phobie sociale n’y manque pas. Ces symptômes apparaissent dans les situations sociales ou à leur approche.

Par exemple, si vous devez faire un exposé face à un auditoire, les symptômes apparaîtront parce que vous êtes dans une situation de type sociale. Ces symptômes sont donc d’abord physiques, mais ils peuvent aussi être cognitifs. Des symptômes comme des :

  • Palpitations
  • Tremblements
  • Sueurs froides
  • Maux de tête
  • Maux de ventre

Entre autres ! Et ils augmentent au fur et à mesure que la situation se passe, conduisant ainsi au comportement de fuite. Face à leur trop grande importance, il est donc difficile de faire face.

Apprendre des méthodes de relaxation devra devenir votre priorité numéro 1, car vous ne pourrez pas faire sans. Il y a aussi, d’un autre côté, des symptômes cognitifs, comme par exemple des :

  • Difficultés de réflexion
  • Troubles de la concentration
  • Troubles de la mémorisation
  • Pensées dysfonctionnelles
  • Voir tout en noir ou en blanc
  • Pensées catastrophistes

Ces symptômes cognitifs vont de pair avec les symptômes physiques, mais aussi les symptômes émotionnels : peur, anxiété, malaise, détresse… Tout cela apparaît en lien avec une ou plusieurs situations sociales angoissantes, n’aidant ainsi pas à mieux la gérer.

N’oubliez évidemment pas que cela n’est pas spécifique à la phobie sociale : les autres troubles anxieux ont également des symptômes similaires. Mais si vous avez ces symptômes surtout en présence des autres, vous souffrez peut-être de ce trouble.

4 – Des comportements à risque

Le quatrième signe typique de la phobie sociale, est la présence de comportements souvent à risque. Ce symptôme ne se retrouve cependant pas pour tout le monde, mais il reste fréquent. Souffrir de phobie sociale, c’est avoir une peur qui nous bloque dans beaucoup de domaines.

Le domaine des interactions sociales et de la création de relations sociales est alors mis à mal par exemple. En l’absence de stratégie appropriée pour faire face, et face à une peur bloquante dans des domaines importants, certains comportements sont parfois utilisés pour pallier, comme la…

  • Consommation excessive d’alcool
  • Consommation de drogues
  • Fumer en quantité importante
  • Dépendances diverses
  • Troubles du comportement alimentaire
  • Consommation dangereuse de médicaments

Pour pallier à des émotions trop importants, certains comportements à risque sont parfois utilisés. Certaines ont pour fonction de réduire la peur pour aller dans les situations angoissantes : alcool, médicaments, au péril de votre santé…

Certains ont plutôt pour fonction de pallier à la souffrance psychique vécue due à cette situation : se réfugier dans la nourriture, les dépendances, au péril également de sa santé… Les domaines que la phobie sociale impacte sont nombreux, allant de la :

  • Interactions sociales
  • Milieu professionnel
  • Activités quotidiennes
  • Fonctionnement familial
  • Milieu personnel
  • Conservation des amitiés

Des domaines pourtant centraux dans la vie des personnes. L’être humain est en effet un être social, et ne plus réussir à socialiser c’est aussi créer un état psychique de souffrance. Trouver des moyens d’en sortir est parfois complexe car il existe de nombreux blocages.

La phobie sociale crée des blocages forts liés au regard des autres et à leur communication, se qui rend ce trouble anxieux complexe à désinstaller. Croyez-moi, j’en ai fait les frais ! Les comportements à risque restent cependant un signe dans certains cas.

5 – Des peurs irrationnelles

Le cinquième signe typique de la phobie sociale, est la présence de peurs irrationnelles. Et oui, le simple fait d’appeler cela la phobie sociale implique que l’on parle de peurs irrationnelles. Une phobie est une peur irrationnelle d’un objet ou d’une situation.

Lorsque l’on parle de phobies, on pense souvent à celles les plus connues ou fréquentes, et pourtant… Il existe différents types de phobies qui font également partie de cette catégorie, comme le cas de la phobie sociale. Il y a évidemment la :

  • Phobie des araignées,
  • Des serpents et animaux
  • Phobie de la foudre,
  • Des aiguilles et injections,
  • Phobie des grands espaces,
  • Des petits espaces, etc…

Beaucoup de phobies assez fréquentes sont mises en avant, si bien que l’on a l’impression que ce sont les seules existantes. Qu’est-ce que la phobie sociale finalement ? C’est la peur irrationnelle de l’évaluation et du jugement des autres.

Souffrir de peurs irrationnelles, c’est souffrir de pensées « dysfonctionnelles » conduisant à cette peur irrationnelle. Des croyances limitantes, négatives, et surtout automatiques ! Dans le cas de la phobie sociale, par exemple le fait de :

  • Voir tout en noir ou en blanc
  • Maximiser l’impact d’une situation
  • Minimiser une réussite obtenue
  • Utiliser la généralisation pour tout
  • Interpréter les conduites des autres
  • Imaginer ce que pensent les autres

Pourtant, on n’a en fait aucune idée de ce que les autres pensent, dont pourquoi essayer de l’imaginer ? Nous ne saurons en plus jamais si nos suppositions étaient vraies, ou complètement erronées ! C’est cette sur-interprétation qui conduit à ces peurs irrationnelles.

Il est évidemment difficile de désinstaller les peurs irrationnelles car elles sont basées sur des croyances enracinées. Avoir les exercices adéquats, vous parviendrez cependant à les réduire fortement ! Des peurs irrationnelles liées aux autres sont un des signes de la phobie sociale.


Qu’est-ce que la phobie sociale ? La phobie sociale est un trouble anxieux complexe centré sur la peur de l’évaluation et du regard des autres. Pour le dépasser, il vous faudra apprendre des méthodes de relaxation spécifiques.

Vous avez ainsi découvert 5 signes de cette phobie si particulière. Si vous voulez aller plus loin, voici un guide gratuit pour vous aider à diviser votre anxiété par deux dès aujourd’hui, juste ici.