Qu’est-ce qu’une crise d’angoisse ? Est-ce que vous en avez une, ou est-ce que vous êtes en train de faire une crise cardiaque ? Bonne question. 

Dans la majorité des cas, la réponse sera simple. Vous avez plus de chances de faire une crise d’angoisse que de faire une crise cardiaque. 

Cependant, les symptômes peuvent parfois se confondre. Comment alors les différencier ? Découvrez justement dans cet article : 

  • Qu’est-ce qu’une crise d’angoisse
  • Quand peuvent-elles survenir
  • Les 5 signes que vous en avez

Qu’est-ce qu’une crise d’angoisse

Souffrez-vous de crises d’angoisse ? Ou de toute autre chose ? Il n’est pas toujours facile de savoir de quel mal nous souffrons. 

Il existe tellement de termes pour désigner les troubles anxieux finalement : anxiété, panique, angoisse, inquiétudes…

Et puis est-ce vraiment une crise d’angoisse ou… Un problème de santé plus grave ? Vous allez tout savoir grâce à cet article. 

Déjà, qu’est-ce qu’une crise d’angoisse ? Une crise d’angoisse est une période soudaine de peur intense accompagnée de lourds symptômes physiques.

La peur est telle qu’elle nous donne le sentiment d’être détaché de la réalité. Ses crises peuvent survenir pour des raisons diverses et variées.

De nombreuses personnes souffrent de crises d’angoisses. En général, elles sont souvent confondues avec des problèmes de santé, et pourtant…

Très souvent, ce n’est que l’angoisse qui nous joue des tours en prenant leur apparence. Mais quand est-ce que ces crises peuvent survenir ?

Quand peuvent-elles survenir

Les crises d’angoisse peuvent survenir avec et sans raison. Parfois, elles se déclenchent suite à une période de stress intense vécue. 

Parfois, elles se déclenchent alors même que nous sommes au calme. C’est aussi lié à votre sensibilité au stress et à la période de vie actuelle.

Si vous traversez des moments difficiles émotionnellement, vous aurez peut-être plus de chances d’en faire qu’en période normale. 

Les crises d’angoisses peuvent survenir à n’importe quel moment, et c’est là la difficulté. Les contextes ne se ressemblent pas forcément. 

Si vous êtes dans une période où vous dormez peu par exemple, elles pourront survenir encore plus, si vous êtes déjà anxieux-se.

Nous ne sommes pas égaux envers ses crises, et il est important aussi de comprendre ses propres fragilités.

A quelle fréquence peut-on en avoir

Les crises peuvent survenir dans divers contextes, certes, mais elles peuvent également avoir diverses fréquences. 

Vous pouvez souffrir de crises d’angoisse de manière occasionnelle. Une période intense émotionnellement peut en créer : décès, traumatisme…

Mais elles peuvent aussi se répéter. Dans ce cas-là, on parlera souvent du trouble panique, qui est le fait d’avoir des crises violentes et répétitives.

Là on parlera alors d’un trouble anxieux différent, un trouble anxieux chronique, dont l’impact sera beaucoup plus important au quotidien. 

Car même si chaque crise marque et traumatise, il est encore plus difficile de se remettre de crises longues et répétitives.

Souffrez-vous donc de crises d’angoisse ? Ou d’autre chose ? Voici 5 signes qui vont vous aider à y répondre.

1 – Sentiment intense et soudain de peur

Le premier signe d’une crise d’angoisse est le sentiment soudain et intense de peur. Et oui, ce n’est pas pour rien que l’on n’appelle cela une “crise” d’angoisse.

Dans ces moments-là, l’angoisse est tellement forte, qu’elle surpasse l’entendement. La peur prend le dessus pendant un moment.

Souffrir d’une crise d’angoisse, c’est souffrir d’un sentiment intense de peur. Avec ou sans raison, le sentiment reste le même.

Si vous ressentez un sentiment intense de peur, vous souffrez soit d’anxiété, soit d’angoisse. L’angoisse est beaucoup plus lourde.

Il est parfois complexe de différencier les deux, néanmoins avec le temps, vous réussirez à mieux les distinguer.

Sentiment soudain

Une crise d’angoisse, c’est d’abord un sentiment soudain d’anxiété. Peut-être qu’avant ce moment, tout allait plutôt bien. 

Votre journée avait été épuisante, certes, mais vous étiez arrivée au bout. Il ne fallait que faire une pause et vous ressourcer.

Et puis de retour chez vous, vous avez ressenti ce sentiment soudain d’angoisse. Une angoisse survenant en début de soirée.

Souffrir de crises d’angoisse, c’est aussi voir des moments d’angoisse survenir sans crier gare ni prévenir. 

Le sentiment est souvent soudain, imprévu, mais vous apprendrez avec le temps à mieux gérer les émotions venant avec. 

Angoisse importante

Une crise d’angoisse, c’est aussi une montée d’angoisse importante. Peut-être qu’avant cela, vous n’aviez vécu “que” de l’anxiété. 

L’anxiété est difficile aussi évidemment, néanmoins l’angoisse atteint un autre niveau. Elle dépasse la raison et l’objectivité.

Si vous vivez une crise ou attaque de panique, c’est que votre angoisse est devenue trop importante pour que vous ne l’ignoriez.

Elle ne pouvait que s’exprimer, car trop de choses ont été enfouies. C’est comme cela que les émotions fonctionnent. 

Quand on accumule la fatigue, le stress, une période de vie fragilisante, un tempérament sensible, une personnalité facilement inquiète…

L’angoisse peut parfois faire son nid, mais il faut encore déterminer si vous souffrez réellement, ou non, de crises d’angoisse. 

2 – Symptômes physiques sévères

Le deuxième signe d’une crise d’angoisse est l’apparition de symptômes physiques sévères. Et oui, comme si l’angoisse n’était pas suffisante !

Il faut en plus qu’elle s’accompagne de symptômes physiques lourds. Des symptômes d’ailleurs pas si faciles à ignorer…

On les confond souvent avec des problèmes de santé plus lourds : problèmes de coeur, crise cardiaque, problème de santé…

Et il est en effet complexe de différencier les deux. C’est lorsque l’on apprend à détecter ses propres signaux que l’on s’améliore. 

Au début, on peut faire l’erreur d’aller voir un médecin pour une sensation au coeur, qui s’avère en fait être une crise d’angoisse.

Palpitations et coeur 

Une crise d’angoisse, c’est en effet souvent des palpitations et autres sensations au cœur. Il est normal de penser à un problème de santé. 

D’ailleurs, il est bien que vous y pensiez. Qui sait, peut-être que vous avez raison ? Mais si les résultats ne montrent rien…

palpitations-coeur-angoisse

Il faudra vous résoudre à ce que cela soit surtout une crise d’angoisse. Cela prendra du temps de comprendre vos symptômes. 

Alors il y a souvent des palpitations, le cœur qui s’accélère dû à l’angoisse. Des douleurs thoraciques et une difficulté à respirer. 

L’angoisse nous fait signe qu’il y a un danger perçu, donc notre corps réagit. Apprendre à se détacher de cela prendra du temps. 

Sensations et douleurs

Une crise d’angoisse, c’est aussi très souvent des douleurs physiques diverses. En partant du sentiment de tomber dans les pommes à d’autres.

Il y a aussi très souvent des douleurs physiques comme des contractures, des tensions, servant de réactions à l’angoisse.

On peut aussi souffrir de tremblements, mais aussi transpirer excessivement, dû à la peur intense et soudaine. 

Sans oublier parfois des nausées, douleurs au ventre, maux de tête, mal aux yeux, ou autres… Beaucoup de symptômes ! 

Ne vous inquiétez pas, ils varient selon les personnes. Vous ne les aurez pas tous, seulement certaines… Et heureusement d’ailleurs.

3 – Sentiment de perte de contrôle

Le troisième signe d’une crise d’angoisse est le sentiment difficile de perte de contrôle. Et oui, un aspect plus cognitif ici. 

Car l’angoisse ne crée pas seulement des symptômes physiques, mais conduit aussi à des pensées et sentiments divers.

L’un des plus importants, reste celui d’avoir l’impression de perdre le contrôle. Plus rien ne va pendant un instant. 

Il n’est pas facile de vivre une crise d’angoisse. Au départ, on ne sait même pas ce qu’il se passe et ce que c’est.

C’est par la suite que l’on comprend que nos émotions nous jouent des tours, et évidemment ce n’est pas facile. 

On se pose énormément de questions, et c’est totalement normal. Avec le temps, tout deviendra aussi plus clair.

“Que se passe-t’il ?”

Une crise d’angoisse, c’est souvent un moment où l’on se dit “mais qu’est-ce qui est en train de se passer” ? 

Plus rien n’a de sens, et on ne comprend pas forcément la raison de ces symptômes et de cette angoisse brutale.

On essaie de comprendre, mais cela échappe à notre logique. Normal ! L’angoisse ne suit pas la logique. 

qu-est-ce-qu-une-crise-angoisse

Elle la dépasse, car elle est du registre émotionnel voire même parfois inconscient. Les angoisses sont complexes. 

Alors si vous vous demandez ce qu’il se passe, vous n’êtes pas le-la seul-e. Beaucoup de personnes se sentent exactement pareil. 

Au départ, tout semble nébuleux, et par la suite, vous appréhenderez vos symptômes et sentiments beaucoup mieux. 

“Pourquoi cela m’arrive ?”

Une crise d’angoisse, c’est aussi très souvent un moment où on se dit “mais pourquoi ça m’arrive ?”

On cherche encore une fois une relation de cause à effet, mais cela ne suit toujours pas la logique. L’angoisse survient juste !

Il n’y a pas forcément de raison précise à une angoisse. Peut-être que vous dormez peu en ce moment, tout en accumulant du stress…

L’angoisse induit souvent cette déconnexion à la réalité, qui fait que l’on ne sait même plus où l’on se trouve. 

On perd le contrôle pendant un moment et cela fait peur. Mais il n’y a pas de raison ni de logique, mais des éléments objectifs. 

Dormir plus par exemple et améliorer votre hygiène de vie peuvent être des moyens d’agir sur ces crises inédites.

4 – Absence de danger immédiat

Le quatrième signe d’une crise d’angoisse est la présence d’un danger perçu. Et oui, le danger n’est pas toujours réel.

C’est l’un des problèmes avec l’angoisse : elle peut se déclencher même en l’absence d’un danger réel.

Vous pouvez être tranquillement chez vous, sans que rien de spécial ne se passe, et tout d’un coup… Angoisse ! 

Des éléments de la journée vous reviennent en tête, l’angoisse augmente, et la crise se déclenche. Pas toujours logique.

Les crises d’angoisses ne sont pas logiques de toute façon, alors arrêtons de chercher un sens à tout cela. 

Concentrons-nous sur ce que nous pouvons faire pour améliorer la situation et diminuer la fréquence et intensité de ces crises.

Danger réel et immédiat ou…

Une crise d’angoisse, c’est souvent l’impression d’un danger immédiat arrivant. Comme si un lion se trouvait devant nous.

Nous paniquons, nous avons aussi l’impression que nous allons mourir ou faire une crise cardiaque, mais en fait…

Il n’y a pas forcément de danger réel et visible. Il n’y a pas un lion venant de sortir de sa cage juste devant vous. 

danger-perçu-angoisse

Pourtant, l’angoisse nous fait croire en un danger imminent qui, même si nous ne savons pas lequel, continue à exister.

Il est important de comprendre que notre cerveau nous joue aussi des tours. Ce n’est pas forcément facile au départ. 

Lire des articles ou regarder des vidéos sur le sujet des angoisses, pourra aussi vous aider à mieux comprendre tout cela. 

Encore une fois, comprendre ce qui nous arrive peut prendre du temps, donc ne vous tapez évidemment pas sur les doigts.

Danger perçu et ressenti

Une crise d’angoisse, c’est donc un danger qui s’active certes, mais qui est perçu et ressenti, et non réel. 

C’est souvent le cas pour les troubles anxieux en général. Nos inquiétudes se basent sur nos pensées souvent biaisées.

On n’a l’impression que les gens nous regardent pas exemple, alors qu’ils ne nous remarquent même pas. 

L’anxiété déforme notre vision. L’angoisse, elle, nous fait percevoir un danger immédiat qui n’est en fait que perçu.

De plus, les attaques de paniques peuvent se déclencher sans raison, ce qui en fait des moments assez traumatisants.

Le danger est perçu, illogique, mais il est ressenti comme tel et déclenche une crise. Vous retrouvez-vous dans cette description ?

Qu’est-ce qu’une crise d’angoisse finalement ? C’est un moment où la perception d’un danger est telle qu’elle déclenche des symptômes.

5 – Crises violentes et traumatisantes

Le cinquième signe d’une crise d’angoisse est le traumatisme face à la violence des crises. Nous n’en sortons en effet pas indemnes ! 

Avoir une crise d’angoisse, c’est aussi vivre un moment difficile, rempli d’émotions mais aussi d’incompréhension. 

On ne sait pas ce qui nous arrive, car souvent, nous n’avons jamais eu de crise avant. C’est donc le flou le plus total.

Les crises d’angoisses sont souvent vécues comme violentes. Leur durée peut cependant varier selon les personnes.

Certaines crises durent entre 5 et 20 minutes, quand d’autres peuvent durer des heures et survenir les unes à la suite.

D’où ce qu’on appelle le “trouble panique”, trouble anxieux qui rend compte de ses crises violentes et répétitives.

Mais même si votre crise est occasionnelle, il y a de grandes chances que vous ne l’oubliez pas de si tôt.

Choc de la première crise

La première crise d’angoisse est toujours la plus traumatisante. On ne s’attend évidemment pas à la vivre. 

Heureusement, elle peut aussi être la dernière. Les crises d’angoisses ne se répètent pas toujours, souvent ce n’est qu’une fois. 

Parfois, elles deviennent chroniques et continuent de survenir. Ce n’est donc pas facile de gérer une chose que l’on ne contrôle pas.

Votre première crise d’angoisse vous a-t elle marquée ? Est-ce que vous vous souvenez du lieu ? Du contexte assez précisément ?

Il est possible que les détails soient beaucoup plus clairs dans cette situation, que lors de vos autres moments d’angoisse.

choc-crise-angoisse

Fréquemment, notre première crise d’angoisse nous laisse avec le sentiment d’être un peu traumatisé…

Que s’est-t’il passé ? Tout est allé beaucoup trop vite ! Je n’ai rien compris. L’angoisse est montée, et… Hop. 

En prenant du recul sur la situation, vous pourrez revenir sur vos sentiments et les éléments qui ont conduit à cette crise.

Peur de les voir se répéter

Au delà de la première crise, c’est aussi la peur de les voir se répéter qui apparaît, dû au traumatisme de la première.

Après avoir vécu une crise d’angoisse, on se dit mais… Plus jamais ! “Trop violent émotionnellement pour moi !”

C’est là que peut apparaître une anxiété anticipatoire, c’est-à-dire que l’on a peur de revivre une crise d’angoisse. 

Et en fait, rien que cette idée rend l’apparition d’une crise plus probable. Car notre anxiété est déjà plus élevée.

Mais il est normal de se sentir comme cela, car les crises sont violentes et difficiles à comprendre. 

Il y a toujours ce sentiment de perte de contrôle qui fait que l’on a peur pour soi et pour sa vie. L’angoisse nous joue des tours. 

Est-ce que vous vous retrouvez dans ces sentiments ? Et dans les 5 signes évoqués ? Si oui, et bien vous en savez déjà plus. 


Qu’est-ce qu’une crise d’angoisse ? C’est un moment soudain de peur accompagné de lourds symptômes physiques. 

Souffrez-vous de ces crises ? Si oui, voici une vidéo de formation offerte qui va vous aider à définir la stratégie pour vous en sortir, juste ici.