Que faire contre la phobie sociale ?

Souffrir de phobie sociale laisse souvent perplexe.

Comment agir, comment réagir ?

Est-il même possible de s’en sortir ?

Si vous voulez vous améliorer, il va falloir agir.

Il va falloir être proactif mais aussi patient.

Mais pour cela, il faut savoir par où commencer.

Quelles actions vous pouvez mettre en place aujourd’hui.

Découvrez justement dans cet article : 

  • Pourquoi la peur des autres nous empêche d’agir
  • Les 2 leviers à utiliser pour dépasser ce blocage
  • 5 clés pour lutter contre la phobie sociale

Quand la peur nous bloque…

La phobie sociale, un sacré nom pour un sacré trouble…

On la surnomme souvent “la peur des autres” et pour cause :

Elle désigne cette phobie des interactions.

Cette peur intense de devoir communiquer.

Ou encore regarder dans les yeux, être observé.

Être le centre de l’attention, sous le feu des projecteurs.

Certaines personnes en rêvent, mais certaines autres…

Ressentent de l’anxiété rien qu’à leur évocation.

Je le comprends d’ailleurs tout à fait car…

J’ai moi-même été dans cette situation.

Et souffrir de phobie sociale n’a pas été facile du tout.

Encore aujourd’hui, je travaille à stabiliser mon trouble.

Mais je comprends à quel point cela peut nous bloquer.

Car j’ai moi-même été totalement bloquée pendant longtemps. 

Face à une phobie sociale sévère

Quand on souffre d’une phobie sociale sévère…

Effectivement, le blocage est important.

Les peurs sont intenses, ce sont des peurs phobiques.

Et on ne sait pas toujours quoi faire.

Ni comment s’en sortir, par où commencer.

Il est facile de se perdre et de finir déprimé.

Mais ce n’est pas de votre fait.

Votre phobie sociale se développe depuis longtemps.

Et aujourd’hui, elle est arrivée à un point où…

anxiete-sociale-aide

Les peurs sont sévères et importantes.

Il vous faut une aide extérieure.

Justement, parce que le trouble est important.

Si vous voulez traiter votre phobie sociale, il faut commencer aujourd’hui.

Je sais que ce n’est pas facile du tout…

La peur des autres nous tiraille.

Mais je veux réellement le meilleur pour vous.  

Souffrir d’un trouble de longue durée

Au-delà d’une phobie sociale sévère, c’est aussi…

Un trouble qui dure depuis longtemps.

Qui se développe depuis des semaines, des mois.

Souvent aussi, depuis des années.

Dans mon cas par exemple, cela s’est développé progressivement.

Jusqu’à un point de rupture où…

La peur était devenue beaucoup trop importante.

Et le blocage était total, si présent.

Quand le blocage dure, il est encore plus difficile finalement…

De croire qu’il est possible de s’en sortir.

On s’habitue à cette peur bloquante.

On se dit qu’elle ne partira pas.

Parce que malgré nos efforts, elle ne part pas.

Mais il nous faut penser différemment.

Si le blocage a mis du temps à s’installer.

Il lui faudra aussi du temps pour se désinstaller.

Patience et persévérance, malgré la difficulté. 

Que faire contre la phobie sociale

Face à un trouble aussi handicapant :

Que pouvons-nous donc faire ?

Quelle fenêtre s’ouvre à nous ? 

Existe-t-il une marge de manœuvre ?

Au départ, cela nous semble bien compliqué.

Voire même impossible, utopique.

On ne sait pas comment sortir de ce trouble.

C’est d’ailleurs pour cela qu’il faut aller consulter.

L’aide d’un professionnel est nécessaire.

Surtout face à un trouble de cette ampleur.

Mais vous pouvez aussi agir de votre côté.

Evidemment, vous pouvez faire des choses.

Mais vous ne saurez pas quoi faire si vous n’êtes pas aidé.

Si vous n’êtes pas accompagné, guidé.

La première étape est toujours d’en parler.

Et de chercher une aide extérieure. 

Ce sur quoi vous ne pouvez pas agir

Il est important de savoir ce qui est hors de votre contrôle.

Ce qu’il faut enlever de votre sphère d’actions.

Et oui, on ne peut pas agir sur tout.

Cela vous évitera d’être frustré.

Parce qu’on ne peut pas agir sur les autres par exemple.

Sur leurs actions, on ne peut pas les contrôler.

Ni choisir leurs réactions, ou changer leurs pensées.

Alors si vous avez peur d’être jugé négativement par les autres :

Sachez que vous ne pourrez pas influer là-dessus.

C’est quelque chose que vous devrez accepter.

Même si c’est difficile, ou anxiogène.

Parce que tout cela est assez incertain.

On ne saura jamais ce que tout le monde pense.

Mais, c’est une chose à accepter.

On ne peut pas changer les autres ou leurs pensées.

Ni leurs jugements, positifs ou négatifs.

Il n’y a en fait qu’une chose importante…

Ce sur quoi on peut agir 

La seule chose sur laquelle vous pouvez agir :

C’est évidemment vous, et personne d’autre.

Vos pensées, vos actions, vos comportements.

Vos réactions aux événements de la vie.

Ce sont des choses sur lesquelles vous pouvez agir.

Alors que vous n’exercez pas de contrôle sur les autres.

Et s’il était possible de choisir vos pensées ?

De modifier progressivement vos réactions ?

Et de réagir différemment aux situations ?

Tout cela s’apprend mais soyez accompagné !

Sortir de la phobie sociale n’est pas simple, seul.

Alors cherchez le soutien dont vous avez besoin.

Que ce soit de votre entourage, votre famille.

Ou d’un thérapeute qui vous aide à en sortir.

Prenez le temps qu’il vous faudra.

Pour vous aider d’autant plus, voici 5 clés pour vous améliorer. 

1 – S’habituer à la relaxation

Que faire contre la phobie sociale ?

La première action que vous pouvez faire est :

De vous mettre aux exercices de relaxation.

Et oui, on les met pourtant souvent de côté.

Alors que ce sont des alliées de taille !

Surtout lorsqu’on souffre de phobie sociale.

Lorsque l’on a peur des autres, que faire pour réduire cette peur ?

Souvent, on ne sait pas quoi faire.

Alors on panique, et la peur se renforce peu à peu.

Si bien qu’à la fin, notre peur devient phobique.

Il nous faut en fait des outils pour réduire cette peur.

Et les exercices de relaxation peuvent vous aider.

Avant une situation, ils peuvent vous apaiser.

Mais seulement si vous les appliquez.

Et si cela pouvait réellement fonctionner ? 

Est-ce que cela fonctionne ? 

Parfois, on peut avoir des idées reçues sur ces exercices.

Et moi la première, à l’époque de mon anxiété sociale !

Je pensais que cela ne fonctionnerait jamais.

J’avais déjà essayé des exercices, qui n’avaient pas marché.

Alors j’avais laissé ça un peu de côté.

Jusqu’à ce que j’essaie un exercice qui me convienne.

En fait, il faut trouver chaussure à son pied.

Si un exercice de respiration ne vous convient pas…

Il vous suffit juste d’en essayer un autre.

Ce n’est pas si compliqué finalement.

Jusqu’à trouver celui qui vous convient.

Si cela prend un peu de temps ce n’est pas grave.

Tant que vous en trouvez un à la fin.

Cela fonctionnera évidemment, dès que vous l’aurez. 

De petits exercices quotidiens

Que faire quand vous trouvez le bon exercice ?

Et bien, il va falloir l’appliquer évidemment.

Mais pas qu’une fois ou occasionnellement.

Il est nécessaire de les appliquer régulièrement.

D’en faire un peu tous les jours.

Souvent, les exercices sont courts.

meditation-relaxation

Donc cela ne pose pas problème.

Vous pouvez faire 5 minutes de respiration abdominale.

Et répéter cela deux à trois fois par jour.

Finalement, cela ne prendra pas trop de temps.

Et vous obtiendrez pourtant de très bon résultats.

Vous vous sentirez plus apaisé, calme.

Vous aborderez les situations avec un peu plus de confiance.

Et cela fait réellement la différence dans l’anxiété sociale.  

2 – Utiliser la préparation 

Que faire contre la phobie sociale ?

La deuxième action que vous pouvez faire est :

D’utiliser la préparation à votre avantage.

Et oui, il faut parfois user de stratégies.

Quand la peur est trop importante :

Rien ne sert de foncer dans le mur.

D’autant plus que souvent, on a plus tendance à éviter.

A fuir les situations qui nous font peur.

En fait, la solution n’est pas forcément de fuir.

Peut-être qu’il faut juste réfléchir un instant.

Et se demander ce que l’on pourrait faire.

Ce qui pourrait rendre la situation moins difficile.

Ce qui pourrait nous aider à réduire notre anxiété.

Et là, on peut commencer à se préparer. 

L’anticipation est le pouvoir !

On dit souvent que l’anticipation est le pouvoir !

Et pour cause, car cela aide beaucoup.

Vous avez un coup d’avance quand vous anticipez.

Encore plus quand vous souffrez de phobie sociale.

Si vous anticipez la peur que vous ressentez…

Et que vous mettez en place des stratégies pour y faire face :

Tout sera plus simple lors de la situation.

Mais lorsque je parle d’anticipation…

Je ne parle évidemment pas d’anticipation anxieuse.

Cette anticipation qui nous fait imaginer les pires scénarios.

Imaginer ce qui pourrait mal se passer, etc.

Ici, je parle de l’anticipation positive.

Celle qui vous aide à vous préparer.

A assurer vos arrières pour vous lancer.

Celle-ci vous aidera à vous en sortir. 

Utiliser des stratégies aidantes

Il est donc utile de penser à certaines stratégies !

Puisqu’il nous faudra travailler intelligemment.

Face à une phobie sévère, il ne faut jamais brusquer les choses.

Il faut y aller doucement et sans forcer.

ecrire-inquietude

Mais cela n’empêchera pas l’anxiété de survenir.

Et toutes nos pensées automatiques également.

On peut donc faire usage de certaines stratégies.

Par exemple, opter pour un plan de secours.

Si vous ne vous sentez pas bien, que faites-vous ?

Par exemple, vous pouvez sortir prendre l’air quelques minutes.

Puis revenir quand vous aurez repris vos esprits.

Vous pouvez aussi sortir en étant accompagné.

Surtout quand les situations vous créent beaucoup d’anxiété.

On peut avoir besoin d’une aide ou d’un soutien extérieur.

Vous pouvez utiliser ce type de stratégies.

L’idée étant de vous préparer au moins aux situations qui vous font peur. 

3 – Installer une routine quotidienne

Que faire contre la phobie sociale ?

La troisième action que vous pouvez faire est :

D’installer une routine quotidienne pour vous améliorer.

Et oui, pour vaincre la phobie sociale, il faudra installer des habitudes.

Oui, mais quel type d’habitude ?

Des habitudes positives qui vont vous aider pour la suite.

Une habitude est quelque chose que l’on fait automatiquement.

Sans même avoir à y penser.

Par exemple, quand vous vous brossez les dents le soir.

Vous n’y pensez pas forcément, c’est habituel.

Et bien il faut installer des habitudes de ce type :

Si vous voulez dépasser l’anxiété sociale.

Il faut que vos actions dites “habituelles” vous aident à en sortir. 

“S’habituer” aux lieux sociaux

Pour cela, il faut commencer par des habitudes simples.

Qui sont parfois plus compliquées qu’on ne le pense !

La plus importante selon moi est :

L’habitude d’aller dans des lieux sociaux.

Evidemment, on comprend pourquoi cela pose problème.

Nous avons peur, donc évidemment, nous évitons.

Mais il y a de petites situations qui sont moins anxiogènes.

Au lieu d’un supermarché, aller dans un petit magasin.

Au lieu d’aller au centre ville, aller dans des magasins en périphérie.

Vous pouvez faire ce type de modulation.

Mais le but est d’essayer de s’habituer à ces lieux.

Autant que possible, et progressivement.

Si cela prend du temps, ne vous inquiétez pas, c’est normal.

Il faut le temps de désinstaller la peur.   

L’échelle de la peur

Pour débuter son travail, il peut aussi être utile…

De construire une échelle de la peur.

C’est-à-dire la liste des situations sociales qui vous font peur.

Mais hiérarchiquement.

De la moins anxiogène à la plus anxiogène.

Pour savoir par quelle situation commencer.

Car il faudra vous exposer à votre peur.

Evidemment, cela se fera très progressivement.

Il faut inscrire votre amélioration sur le long-terme.

Et en construisant une échelle de la peur :

Vous gagnez déjà en clarté sur votre situation.

Vous voyez le chemin qu’il vous reste à parcourir.

Et les premiers pas qui vous sont possibles.

Même si vous avez l’impression qu’il y a peu de marge de manœuvre.

Il y a toujours une chose que vous pouvez faire. 

4 – Améliorer votre hygiène de vie

Que faire contre la phobie sociale ?

La quatrième action que vous pouvez faire est :

De penser à améliorer votre hygiène de vie.

Et oui, quand vous ne savez pas quoi faire pour vous en sortir :

Autant se recentrer sur les bases. La santé et l’hygiène de vie.

Si votre santé va bien, tout ira. Justement, vous aurez moins d’anxiété.

Plus de ressources pour vaincre l’anxiété sociale.

L’hygiène de vie est clé si vous avez un trouble anxieux.

Mais même si vous n’en avez pas, d’ailleurs.

Modifier son hygiène de vie aura un impact positif sur vous.

Il faut cependant éviter certaines erreurs… 

Attention à certaines erreurs…

Lorsque l’on souffre de phobie sociale :

On peut avoir tendance à faire des erreurs.

A consommer des choses mauvaises pour nous.

Pour faire face à la peur persistante.

Pour réduire la peur des autres temporairement.

La consommation d’alcool par exemple.

Certaines personnes l’utilisent pour atténuer leur peur d’interagir.

Mais attention aux conduites à risque de ce type.

Cela ne fonctionnera jamais sur le long-terme.

Attention aussi à la consommation de drogues.

Je préfère toujours le répéter une fois de plus, que moins.

Tout comportement de ce type est dangereux.

Et ce que je veux pour vous :

C’est une réelle amélioration.

Je sais que vous en êtes capables. 

Changer son alimentation

Après avoir éviter ces erreurs, vous pourrez alors :

Penser à changer votre alimentation.

Et oui, l’alimentation est le pilier numéro 1.

Mangez-vous trop de sucre ?

Pas assez de légumes, de poisson ?

Ou alors trop de viande et de protéines ?

Trop de glucides et de mauvais gras ?

Il est important de faire le point sur son alimentation.

Sur là où vous en êtes actuellement.

Il y a peut-être certaines erreurs que vous faites.

Et certaines choses que vous faites bien aussi d’ailleurs !

Il faut faire un bilan éclairé de la situation.

Car votre alimentation aura un effet sur vos émotions.

Une mauvaise alimentation donnera plus d’anxiété.

Une bonne alimentation en donnera moins.

Si vous voulez vaincre la phobie sociale :

Il vous faudra passer par là.

Du moins, de mon expérience, cela a réellement fonctionné.

Alors à vous de jouer !

alimentation-saine-equilibrer

Que faire contre la phobie sociale ?

Nos blocages sont souvent dus à nos peurs.

Lorsqu’elles sont sévères, il faut être patient.

Mais aussi agir sur soi, et non sur les autres.

Appliquez donc bien toutes ces clés.

Voici aussi 1h de formation offerte pour vous aider, juste ici