Quel métier faire quand on souffre de phobie sociale ?

Est-il même possible de travailler ?

De revenir dans le système normal ?

Et oui, la phobie sociale n’est pas si simple.

Comme elle nous empêche d’être avec les autres…

Elle peut aussi nous empêcher de travailler.

Or, il est nécessaire de trouver une activité.

Pour gagner sa vie mais aussi…

Pour s’accomplir, se réaliser.

Alors découvrez justement dans cet article : 

  • Qu’est-ce que la phobie sociale
  • Comment choisir son métier si on en souffre
  • Les 4 métiers possibles si vous en souffrez

Quel métier faire quand on souffre de phobie sociale

Souffrez-vous de phobie sociale ?

Ce trouble anxieux sévère qui…

Nous empêche de nous sentir bien avec les autres.

On est anxieux, on a peur…

On n’arrive même plus à regarder dans les yeux.

Ou encore à interagir, à rester dans les situations.

Tout devient plus compliqué, plus anxiogène.

Alors comment trouver un quelconque métier ?

Puisque tout métier se fait en lien avec les autres.

De près ou de loin.

Bonne question !

Parce que nous sommes confrontés au monde du travail.

Il faudra bien trouver un travail.

Même si ce trouble anxieux est très sévère.

Evidemment, il faudra d’abord penser guérison.

Travail sur soi et sur sa phobie.

Mais par la suite, il faudra penser à la réintégration.

Comment revenir à une vie à peu près normale ?

Est-ce même possible ? Nous nous heurtons en effet à 2 obstacles. 

Peur de l’évaluation négative des autres

Le premier obstacle quand on a une phobie sociale :

C’est la peur de l’évaluation négative des autres.

Et oui, on a peur du regard des autres.

Mais surtout d’être heurté par leur évaluation.

Blessé émotionnellement par ce jugement.

Si bien que l’on a du mal à interagir.

On ressent une anxiété écrasante.

Et nos pensées automatiques se réveillent.

Des pensées assez négatives.

Si bien que l’on fuit nous ces situations.

Cependant, dans le monde du travail…

Il y aura des situations d’évaluation.

Rien que les entretiens d’embauche par exemple.

Ce sont des situations claires d’évaluation.

Ces situations seront sources d’une anxiété intense.

Mais aussi souvent, d’une anxiété de performance.

Il faudra donc gérer cette peur.

Peur de l’observation, d’être remarqué

Le second obstacle quand on a une phobie sociale :

C’est la peur de l’observation, d’être remarqué.

Ou encore d’être le centre de l’attention.

Cette peur peut être très importante.

Elle est aussi reliée à la peur du regard des autres.

On a peur d’être observé en faisant une tâche.

Par exemple en mangeant, en écrivant.

Mais aussi en travaillant.

Or, dans le monde du travail…

Il se peut que vous soyez observé.

Justement, car le but est de juger votre travail.

Par exemple, si vous êtes en période d’essai.

Vous ne pourrez pas ne pas être observé.

Car le but sera de juger vos habilités.

Et puis si vous intégrez une nouvelle équipe  :

Vous serez peut-être remarqué au départ.

Il y a donc plusieurs situations sociales…

Qui pourront être très anxiogènes.

Il faut donc comprendre ces deux obstacles.

Être sûr aussi que vous souffrez de phobie sociale.

Pour ensuite s’intégrer au monde du travail différemment.

Ce qu’il faut prendre en compte

Souffrir de phobie sociale est donc assez handicapant.

Dans la vie de tous les jours, déjà.

Alors pour la recherche d’un travail, d’autant plus.

Comment travailler avec les autres alors qu’on a…

Peur des autres ?

Cela peut nous sembler impossible.

Et pour moi aussi, au départ.

Jusqu’à ce que je me penche sur la question.

Et que je me demande comment faire.

Car je souffre moi-même de phobie sociale.

Pour choisir son métier ou sa profession :

Que faut-il donc prendre en compte ?

Vous verrez que certaines choses sont importantes.

Des choses que l’on ne considère d’abord pas.

Et puis quand on y réfléchit…

On se dit que cela pourra en effet poser problème.

Il y a notamment deux éléments à prendre en compte. 

Efforts et fatigue qui en découlent

Lorsque vous retournerez dans le monde du travail…

Les efforts sociaux et mentaux auront un coût.

Comme vous combattrez vos peurs…

Mais aussi les pensées négatives qui en découlent :

Cela impliquera de faire beaucoup d’efforts.

quel-metier-phobie-sociale

Des efforts qui à la longue vous fatigueront.

A la fin de votre journée :

Vous serez sûrement épuisés.

Parce qu’être avec les autres demande des efforts.

C’est une expérience différente des autres.

Ceux qui ne souffrent pas de phobie sociale n’ont pas ça.

Ils se sentent bien avec les autres.

Même si certaines personnes sont introverties.

Mais quand la phobie sociale entre en jeu…

Cela nous demande un effort supplémentaire.

Il faudra donc le prendre en compte. 

Environnement social constant

Lorsque vous retournerez dans le monde du travail…

Un autre problème se posera aussi.

L’environnement dans lequel vous serez…

Sera un environnement social.

Vous serez entourés de personnes constamment.

Comment faire pour survivre ?

Pour gérer son anxiété sociale ?

Il est en effet compliqué de le faire.

Car vous ferez des efforts.

Vous serez également épuisé.

Et vous serez confrontés à vos peurs.

Pas quelques minutes, mais toute la journée.

Et cela fait une réelle différence.

Je peux vous le garantir !

Faire face à ses peurs constamment est difficile.

On conseille plutôt des expositions limitées.

Quelques heures de suite par exemple.

Mais pas forcément toute une journée.

C’est comme si vous étiez arachnophobe :

Le but n’est pas de vivre 24/7 avec des araignées.

L’exposition doit être progressive et limitée.

Il faudra donc faire attention à cela.

En tout cas, voici 4 métiers si vous avez une phobie sociale. 

1 – Écrivain ou journaliste

Quel métier faire quand on a une phobie sociale ?

Le premier métier pourrait être…

Celui d’écrivain ou de journaliste.

Et oui, l’écriture est un domaine assez spécial !

Qui ne requiert pas toujours de présence humaine.

Vous pouvez écrire des livres.

Ou alors des articles, pour le web ou la presse.

Il suffit de très bien connaître un sujet.

Par exemple la mode, le développement personnel.

L’alimentation, la médecine.

Si possible d’avoir une formation dans le domaine.

Pour ensuite trouver un journal pour vous engager.

Un site web demandant des rédacteurs.

Ou un vrai magazine papier spécialisé.

Dans ce cas-là, vous êtes un prestataire.

Ou alors vous pouvez devenir employé.

Les statuts peuvent différer.

En tout cas, l’écriture est à votre portée.

Si cela vous intéresse, évidemment !

Vous pouvez aussi écrire des livres sur différents sujets.  

Pour les solitaires et introvertis

Et oui, l’écriture convient souvent aux introvertis.

En effet, je me retrouve moi-même dans cela !

J’adore écrire, surtout des articles.

Comme celui que vous lisez actuellement.

C’est un peu un métier d’introvertis.

ecrivain-metier-phobie-sociale

Pourtant, vaincre la phobie sociale…

Implique que vous sortiez aussi de cela.

De cette tendance à l’introversion.

Pour se tourner plus vers les autres.

Progressivement, certes.

Mais se tourner vers les autres.

Et apaiser pas à pas cette peur de l’autre.

Vous verrez qu’à partir d’un moment :

Vous adorerez être avec les autres.

Même si vous êtes introverti à la base.

Alors oui, cela prendra du temps.

Cela demandera aussi du travail.

Mais c’est vous qui serez gagnant à la fin.

Écrire ne demande pas toujours d’être avec les autres.

Même si des journalistes travaillent dans des bureaux.

Si vous êtes prestataire :

Vous pouvez aussi travailler de chez vous. 

Mais il faut aimer écrire ! 

Évidemment, il faut avoir un intérêt pour cela.

N’essayez pas de devenir écrivain…

Si cela ne vous intéresse pas.

Si vous n’aimez tout simplement pas l’écriture.

Même si vous souffrez de phobie sociale.

Il faut trouver un métier que vous aimerez.

Qui vous correspondra.

Mais selon vos intérêts.

Et pas seulement, ce qui est possible.

Si vous avez un intérêt pour l’écriture :

Ecrire des livres, devenir rédacteur.

Ou alors journaliste de presse ou sur le web.

Pourra vous intéresser.

C’est un métier possible.

Alors à vous de voir s’il pourrait vous correspondra.

Vous aurez ainsi la liberté d’évoluer à votre rythme.

De travailler en même temps sur votre phobie sociale.

Mais en vous exposant à votre rythme.

Il faut traiter sa phobie sociale

2 – Artiste ou graphiste

Quel métier faire quand on a une phobie sociale ?

Le second métier pourrait être…

Celui d’artiste ou de graphiste.

Et oui, ces métiers peuvent s’exercer :

Sans forcément être dans un environnement social.

Ce sont des métiers d’indépendants.

Quand je dis artiste, cela peut vouloir dire :

Peintre, dessinateur.

Tous les métiers reliés à l’art et au dessin.

Souvent, on les exerce en indépendant.

Pour répondre à des demandes extérieures.

Ou alors à son propre compte.

Ce qui vous donne le temps de créer.

Tout en y allant à votre rythme.

Attention tout de même à l’aspect financier !

Mais ce sont des métiers passion.

Aussi, lorsque vous êtes graphiste :

Vous pouvez créer de chez vous.

Si vous travaillez avec certaines entreprises.

Pour les artistes et imaginatifs

Ce sont donc des métiers pour les personnes imaginatives.

Qui aiment la création et l’art.

C’est un métier différent de celui d’écrivain.

Ou de journaliste d’ailleurs.

Que l’on a vu juste avant.

Ici, cela peut vous correspondre si vous aimez créer.

En plus, vous pouvez exercer en indépendant.

Ce qui diminuera la pression de l’aspect social.

graphiste-artiste

Même si vous devrez communiquer avec des gens.

Que ce soit pour établir les premiers contacts.

Ou des contrats pour certaines demandes.

Il faudra toujours travailler avec des gens.

Ou du moins pour des gens.

Mais l’interaction sera moins importante.

Donc vous ressentirez moins d’anxiété.

Alors si ce type de métier artistique vous intéresse :

Vous pouvez foncer !

Parce qu’il est possible pour vous.

Plus que d’autres métiers en tout cas.

En tout cas pour le moment.

Vous vous améliorerez avec le temps, c’est sûr.

Donc vous aurez plus d’opportunités. 

Mais il faut aimer l’art et la création ! 

Évidemment donc, il faut aimer l’art !

Le dessin souvent, mais surtout la création.

Car aujourd’hui, la création peut être numérique.

Vous n’êtes pas obligé de savoir dessiner.

Mais il faut aimer créer, concevoir.

On peut en effet être graphiste pour des affiches.

Pour la publicité, la création de flyers etc.

Mais aussi pour les réseaux sociaux, etc.

Il existe beaucoup de possibilités.

Mais cela dépend de vos intérêts.

Si vous souffrez de phobie sociale certes…

Mais que vous n’aimez pas la création :

Ne forcez pas les choses.

Continuez à chercher.

Vous trouverez un métier qui vous correspondra.

ll faut juste prendre le temps.

3 – Entrepreneur indépendant

Quel métier faire quand on a une phobie sociale ?

Le troisième métier pourrait être…

Celui d’entrepreneur ou d’indépendant.

Et oui, certains métiers s’exercent en indépendant.

Vous pouvez être à votre compte.

Même si oui, cela peut faire peur.

Certains ont des âmes d’indépendants.

D’autres non, et ce n’est pas grave.

Chacun son truc.

Il faut faire ce qui nous correspond.

Vous pouvez aussi créer votre entreprise.

Dans le domaine que vous voulez.

Le design, l’artisanat, la technologie…

Selon ce qui vous passionne.

Vous pourrez alors choisir vos horaires.

Travailler comme vous le souhaitez.

Cela peut être une bonne option. 

Entrepreneur ou profession d’indépendant

Lorsque vous êtes auto-entrepreneur par exemple :

C’est vous qui choisissez vos tâches.

L’heure à laquelle vous les faites.

Avec qui vous les faites.

C’est-à-dire seul ou non.

Vous pouvez embaucher quand cela fonctionne.

Mais ça n’a pas à être une multinationale.

Une ou deux personnes peuvent vous aider.

Ou alors vous pouvez exercer seul.

entrepreneure

Tout en étant en lien avec des clients.

Ou avec une entreprise qui demanderait vos services.

Cela dépend de votre créneau.

Finalement, vous avez une certaine liberté.

Quel métier faire quand on a une phobie sociale ?

Cela dépend de ce qui est plus important pour vous.

Est-ce que c’est la liberté, l’indépendance ?

Dans ce cas-là, entrepreneur peut vous convenir.

Vous choisissez quels jours vous travaillez.

Combien d’heures aussi.

Et vous n’êtes pas toujours entouré des autres.

Du moins c’est vous qui décidez.

Bonne idée non ? 

La peur d’entreprendre…

Cependant, face à cette idée-là…

Il peut en effet y avoir des peurs.

Comment faire pour entreprendre ?

Ou alors pour travailler en tant qu’indépendant ?

Que prestataire pour quelqu’un ?

Cela peut faire peur en effet.

On ne sait pas comment gérer cette vie.

Où est la structure finalement ?

Et comment trouver des clients ?

Face à ça, il existe des formations.

Des formations sur la vente, l’entrepreneuriat.

Vous pourrez apprendre tout cela.

Mais il faudra aussi vous donner du temps.

Le temps de construire votre clientèle.

Donc il vous faudra un matelas de secours.

Des proches peut-être pour vous aider.

Et puis cela ne correspond pas à tout le monde.

Si vous ne vous sentez pas de le faire :

Il y a d’autres métiers.

Ne vous inquiétez pas. 

4 – Chercheur 

Quel métier faire quand on a une phobie sociale ?

Le quatrième métier pourrait être…

Celui de chercheur dans le domaine que vous voulez.

Et oui, il y a aussi des métiers scientifiques.

Et non seulement artistiques ou créatifs.

Vous pouvez aussi devenir chercheur.

Cela se rapproche un peu d’écrivain mais…

Il y a tout de même le côté scientifique.

Et évidemment, il faut certaines études.

Si vous voulez être chercheur en psychologie :

Il faudra avoir obtenu certains diplômes.

Pour ce faire, il y a aussi l’enseignement à distance.

Personnellement, je l’ai suivi. Cela a duré quelques années.

Le temps de travailler sur ma phobie sociale.

Puis je suis revenue dans le système normal.

Vers la fin de l’université.

Donc vous pouvez aussi opter pour ça.

Pour ensuite devenir chercheur…

Dans le domaine qui vous passionne. 

Pour les scientifiques et curieux

Être chercheur pour une discipline…

C’est aussi être curieux, vouloir rechercher.

Vouloir découvrir des choses.

Et apporter à une discipline.

Alors oui, c’est un métier assez différent de ceux d’avant.

Il y a un côté scientifique.

chercheur-scientifique

De recherche mais aussi d’écriture.

Car il faudra aussi écrire des articles.

Mais des articles différents de ceux des rédacteurs.

Qui seront plus simples et épurés.

Ici, il y a des normes différentes à respecter.

Pour l’écriture scientifique.

Il faut lire des ouvrages, se documenter.

Mais vous pourrez faire des études.

Des choses assez intéressantes.

Enfin, cela dépend encore une fois de vos intérêts ! 

Un métier pour les intellos ?

Mais est-ce un métier pour les intellos ?

Pas forcément.

Alors oui, il faut faire des études.

Mais il faut aussi être passionné.

Ou intéressé par une discipline.

L’histoire, la psychologie, la médecine…

Ce que vous voulez.

C’est un métier que vous pouvez faire à distance.

Ou alors dans un laboratoire de recherche.

Vous n’êtes pas toujours obligé d’être présent.

Car c’est un métier de recherche assez solitaire.

Même si vous pouvez collaborer.

Vous pouvez écrire un article à plusieurs.

Mais cela peut être compliqué.

C’est un métier intellectuel en effet.

Mais si cela vous intéresse, vous pouvez.

Selon moi, c’est un métier avec moins de contraintes sociales…

Qui est possible si vous avez une phobie sociale.

Alors à vous maintenant de décider ! 


Quel métier si on souffre de phobie sociale ?

La phobie sociale peut en effet nous stopper.

Notamment dans le monde professionnel.

Il faut donc prendre en compte certaines choses.

Vous avez déjà 4 idées à explorer.

Pour aller plus loin, voici 1h de formation offerte :

Pour commencer à vaincre votre phobie sociale, juste ici