Comment ne pas soigner l’anxiété généralisée ? Il s’avère qu’il existe des étapes pour le faire, d’ailleurs très souvent suivies…

Souffrez-vous d’anxiété généralisée ? Si oui, vous devez en savoir un peu là-dessus. Certains traitements ne fonctionnent pas mais…

Pourquoi cela ? Il est intéressant de se demander pourquoi nous avons autant de mal à soigner ce trouble. Et oui ! 

Le trouble anxieux généralisé n’est pas un trouble simple à soigner, encore moins à appréhender. Alors découvrez justement dans cet article : 

  • Comment ne pas soigner le TAG
  • Toutes les erreurs que l’on fait pour le soigner
  • Les 5 étapes à suivre pour ne jamais en sortir

Comment NE PAS soigner l’anxiété généralisée

C’est un concept étrange, n’est-ce pas ? Vouloir sortir de l’anxiété généralisée, mais ne pas y parvenir malgré les traitements. 

Souffrez-vous d’anxiété généralisée ? Si oui, avez-vous tout essayé ? Il est possible que oui, et sans forcément de résultat. 

Il est en effet très simple de ne pas soigner l’anxiété généralisée, voire même de l’aggraver en suivant quelques étapes. 

Si je fais cet article, c’est pour que vous soyez conscients des problèmes reliés à ce trouble anxieux. Malgré ce que l’on aimerait croire…

Il est plus difficile de soigner ce trouble, qu’il n’est de l’aggraver. Ou du moins de la conserver exactement tel qu’il n’est. 

Mais avant tout ça, faisons un petit point sur ce qu’est le trouble anxieux généralisé, pour ensuite comprendre plus sur sa (non) guérison.

Souffrez-vous d’anxiété généralisée ?

Pour savoir si vous souffrez d’anxiété généralisée, ou non, c’est simple. Il y a certains signes que vous pouvez observer. 

Evidemment ces signes ne sont qu’indicatifs. Le seul réel diagnostic est celui fait par un médecin ou un psychologue spécialisé. 

Néanmoins, certains signes peuvent vous y faire penser. D’abord, un état global de fatigue et d’épuisement intense. 

Une fatigue qui se fera d’abord physique, mais aussi morale et émotionnelle, car l’anxiété puisera dans votre énergie. 

Ensuite, des difficultés à se concentrer à réfléchir, à fonctionner quotidiennement dû à cette anxiété constante et continue. 

Mais l’anxiété généralisée, c’est aussi des symptômes physiques importants liés à l’anxiété : crises d’angoisses, impression de tomber…

Mais cela se retranscrira aussi en de lourds troubles du sommeil, une fatigabilité accrue et un fonctionnement quotidien difficile. 

Tout cela dû à une anxiété et des inquiétudes constantes, sans raison, que vous ne saurez plus comment contrôler. Ca vous parle ?  

Avez-vous tout essayé ?

Si cela vous parle, peut-être que cela se rapproche de votre situation. Si non, alors, vous ne souffrez peut-être pas de cela et…

Tant mieux ! Je peux vous garantir qu’il vaut mieux avoir un autre trouble. Si vous en souffrez, vous savez. 

Malgré de lourds efforts, pendant de nombreuses années et dans de nombreuses directions, l’anxiété peut pourtant rester. 

Nous déployons tous les efforts que nous pouvons, et ce n’est pas facile. Les résultats ne sont pas toujours à leur mesure. 

Avez-vous la sensation d’avoir tout essayé ? Tous les traitements et options possibles et inimaginables ? 

Il est possible que vous ayez suivi exactement les 5 étapes que je vais vous présenter, et que vous les suivez encore. 

Si vous en suivez encore, que ce soit une ou plusieurs, il se peut que cela soit l’une des raisons de la persistance de votre trouble. 

Repérez ces étapes, gardez-les en tête, et… Faites tout pour les éviter ! Et pour opter pour d’autres alternatives. Voici ces étapes. 

soigner-anxiete-generalisee

1 – Suivre la mauvaise thérapie

La première étape pour ne pas soigner l’anxiété généralisée, est de commencer par suivre le mauvaise thérapie. Et oui. 

Cela arrive bien plus souvent que ce que vous pourriez penser. Mais que veut dire la “mauvaise thérapie” ? 

Evidemment, il n’y a pas de bonne ou de mauvaise thérapie. Chaque thérapie existante sert un but et un objectif propre. 

Le seul souci vient lorsque l’on choisit une thérapie alors qu’elle ne colle pas avec notre objectif. Cela ne match pas. 

Essayez par exemple de couper des carottes avec un couteau à beurre : il n’est pas fait pour ça. Pareil pour les thérapies. 

Certaines thérapies sont spécialisées pour certains problèmes. Et certaines ne conviennent pas forcément à l’anxiété généralisée. 

Thérapies classiques ?

La première idée que nous aurions pourrait être d’aller vers des thérapies classiques, d’où la thérapie clinique. 

Qu’est-ce que la thérapie clinique ? C’est une thérapie simple, sans objectif précis que d’aborder ce qui vous dérange. 

Les problèmes que vous rencontrez dans votre vie. Le ou la thérapeute ou psychologue vous écoute simplement. 

Si cette thérapie peut être efficace dans certains cas, elle ne l’est pas toujours dans le cas de l’anxiété généralisée. 

Parler de ses difficultés, des obstacles que l’on rencontre nous fait nous sentir mieux, certes. Notre pensée est plus claire. 

Néanmoins, parler n’est pas suffisant pour résoudre notre trouble anxieux. La souffrance est réelle au quotidien et ne part pas. 

Il faut beaucoup plus que seulement parler de ses problèmes, il nous faut un réel plan d’action et une analyse de notre situation. 

Souvent, nous allons vers ce type de thérapie, mais nous oublions qu’elle peut ne pas être adaptée à notre problématique actuelle.

Thérapies TCC ?

La deuxième idée que nous aurions pourrait alors être d’aller vers des thérapies TCC, vous savez, ces thérapies en vogue. 

C’est les “thérapies cognitives et comportementales”, ces thérapies de courte durée et tournées vers l’action. 

Elles sont en effet plus indiquées dans le traitement des troubles anxieux, comme les phobies, les angoisses, ou l’anxiété. 

Mais évidemment, le trouble anxieux généralisé échappe toujours aux appellations classiques. Ce n’est pas un trouble comme les autres. 

Il est étendu, c’est pour cela que l’on dit qu’il est “généralisé”. L’anxiété est présente constamment, sans raison, et nous épuise. 

Il est souvent complexe pour ces thérapies de soigner l’anxiété généralisée, même si elles peuvent l’y aider. 

Le TAG est un trouble chronique, c’est-à-dire qu’il est ancré bien plus qu’au niveau de nos pensées et nos comportements. 

Ces deux thérapies peuvent vous aider dans une mesure, mais ne seront pas suffisantes à elles seules pour vous soigner.

2 – Prendre les mauvais traitements

La deuxième étape pour ne pas soigner l’anxiété généralisée, est d’ensuite commencer de mauvais traitements médicamenteux. 

C’est l’une des erreurs les plus fréquentes, cependant elle peut aussi nous aider à comprendre leurs failles. 

Si l’on ne tombe pas en vélo, on ne peut pas forcément comprendre que c’est dangereux. Il faut juste que cela ne se reproduise pas !

Là est la difficulté lorsqu’on souffre de TAG : la souffrance est telle que l’on souhaite un soulagement rapide. 

Sauf que toute solution rapide à un prix. Souvent, quand on privilégie le court-terme, on sacrifie notre santé sur le long-terme. 

Quand l’on se dope pour une compétition, on oublie que l’on peut être suspendu pour le reste de notre carrière. 

Certaines erreurs sont faites parce que nous voulons une solution rapide, que nous souffrons, et aussi que nous avons…

Des mauvais… conseillers ? 

Les médecins font souvent ce qu’ils peuvent avec les connaissances qu’ils ont. Pour le TAG, leurs connaissances semblent assez floues. 

Comment soigner l’anxiété généralisée sans passer par la case médicaments ? C’est une bonne question en effet.  

Il est important de ne pas jeter la pierre. Le système de santé est faillible, certaines choses ne fonctionnent pas. 

La question est : comment allez-vous faire pour résoudre ses failles et tracer votre propre chemin, celui vers votre guérison. 

En effet, le chemin n’est pas simple, il sera même semé d’embûches. Soigner son anxiété généralisée est de loin le plus dur des combats. 

Mais vous vous rendrez compte qu’il y des choses que vous pouvez faire pour améliorer votre situation, même si ce sont de petites choses.

De mauvais traitements ? 

Comment nous n’avons pas vraiment renouvelé notre connaissance sur le TAG, nous utilisons alors les mêmes traitements. 

On nous conseillera alors des antidépresseurs, des anxiolytiques… Et cela n’aura un effet que sur le court-terme et non sur la durée. 

Evidemment, il peut être justifié de faire appel à ces traitements : quand l’anxiété prend le pas, on peut ne plus réussir à faire face. 

Cependant, comment arrêter ces traitements ? Et comment réellement soigner son trouble au lieu de l’étouffer grâce à eux ? 

traitements-anxiete

D’autres questions auxquelles nous n’avons pas toujours de réponses. Il faut prendre aussi conscience des limites de ces traitements. 

Tout n’est pas tout beau tout rose, malheureusement. Ces traitements ont ds avantages, mais aussi des inconvénients certains. 

Parfois, il faut penser en dehors de la boîte et opter pour des traitements peut-être plus naturels et efficaces sur la durée. 

Ils seront peut-être moins violents dans leur effet, mais seront probablement bien meilleurs pour votre santé sur le long-terme. 

3 – Oublier de s’aider soi-même

La troisième étape pour ne pas soigner l’anxiété généralisée, est d’oublier de s’aider soi-même. Et oui, on s’oublie souvent. 

Pour soigner un trouble anxieux, il ne suffit souvent pas d’avoir une aide extérieure. Suivre une thérapie aide pourtant, c’est vrai. 

Cependant, c’est souvent ce que vous ferez pour vous, de votre côté, qui fera aussi une bien plus grande différence.  

Se reposer sur les autres est important, que ce soit votre entourage, vos amis, ou un ou une psychologue ou thérapeute. 

Personne ne s’en sort seul-e et vous aurez besoin d’une épaule pour avancer. Mais il faudra aussi quelque chose en plus. 

Votre aide à vous, non pas pour quelqu’un d’autres mais pour vous-même. Il faut aussi vous engager à travailler sur vous-même. 

Alors si, dis comme ça, ça semble être du boulot, mais je vous garantis que cela se fait aussi par de petites choses.  

En l’absence de solutions…

Face à l’anxiété généralisée, que faire ? Souvent, nous avons tout essayé, et très peu de solutions se sont avérées efficaces. 

Alors en l’absence de solutions, faut-il abandonner, se laisser aller, ou… Penser à une autre façon de voir les choses ?

Peut-être que vous avez entre les mains une partie de votre guérison. On dit souvent que l’on est notre pire ennemi ou notre meilleur ami. 

Dans le cadre de l’anxiété généralisée, il y a des choses que vous pouvez faire. Comme en apprendre plus sur votre trouble. 

Lire des livres sur le sujet. Chercher des solutions nouvelles ou alternatives. Consulter des professionnels à dominante naturelle. 

Ou encore essayer la méditation. Ou alors les exercices de relaxation. Il y a beaucoup de choses que l’on peut aussi faire de soi-même. 

Alors oui, peut-être que tout ne fonctionnera pas, mais cela vaut le coup d’essayer. Vous n’avez rien à perdre. 

Travailler sur soi-même ?

On parle souvent de “travailler sur soi-même” comme d’un travail long, pénible et difficile à faire, mais évidemment ce n’est pas le cas. 

Le point positif au fait de s’améliorer par soi-même, est que c’est vous qui êtes le boss. Vous décidez de l’allure à laquelle vous allez. 

Si vous voulez essayer d’avancer plus vite, vous pouvez en faire plus. Essayer de chercher plus de choses, de solutions, d’alternatives, et de les tester. 

therapie-par-soi-meme

Si par contre vous avez besoin de temps pour avancer, vous pouvez en faire moins. Prendre le temps qu’il vous faut pour vous améliorer. 

C’est vous qui décidez. Et c’est là l’un des avantages au fait d’avancer aussi par vous-même. Qu’avez-vous à perdre de toute façon ? 

Au-delà de l’aide extérieure, vous pouvez aussi faire de belles choses avec les ressources que vous avez actuellement. 

Cela vous demandera d’apprendre à vous connaître et à appréhender votre situation. Le développement personnel est un chemin. 

Mais je peux vous garantir que cela sera un travail bénéfique pour vous et votre évolution personnelle. 

4 – Oublier son hygiène de vie

La quatrième étape pour ne pas soigner l’anxiété généralisée, est d’oublier aussi son hygiène de vie. Hygiène de… quoi ? 

On dit souvent que notre santé est notre plus grande richesse, mais c’est souvent sans compter nos mauvaises habitudes, et je sais de quoi je parle ! 

J’essaie sans cesse de modifier mes habitudes de vie, et ce n’est pas toujours facile. Il y a toujours des obstacles sur le chemin. 

Qu’est-ce donc que l’hygiène de vie ? Un concept intéressant. Et bien l’hygiène de vie est souvent la combinaison de plusieurs éléments. 

D’abord l’alimentation, et oui, une bonne hygiène de vie passe par une bonne alimentation. Evidemment, c’est ce que l’on aimerait dans l’idéal.

Ensuite l’activité physique, et oui, une bonne hygiène de vie passe par une activité physique suffisante. Evidemment, la réalité peut aussi être autre. 

Surtout lorsque l’on souffre d’anxiété généralisée ! Comment faire du sport lorsqu’on est épuisé, et manger sainement lorsque l’on est anxieux ? 

Et bien, il est intéressant de se demander quel mode de vie nous aidera pour guérir. Pour cela, il est intéressant d’étudier ces deux dimensions.

Une question d’alimentation ?

La première dimension est celle de l’alimentation. Elle est souvent oubliée et n’apparaît presque jamais dans les traitements pour l’anxiété.

Pourtant, je peux vous garantir que juste changer cette dimension-là, changera énormément de choses pour vous. 

Surtout si vous souffrez d’anxiété. L’alimentation est très étroitement liée aux émotions, alors une meilleure alimentation vous donnera aussi de meilleures émotions. 

Et notamment, beaucoup moins d’anxiété, et ça c’est l’objectif ! Tout ce que vous mangez impacte comment vous vous sentez.  

Il est rare de se sentir heureux et léger après un repas rempli de junk food et de glucides, contrairement à un repas équilibré. 

Mais encore une fois, il n’est pas simple de changer ses habitudes alimentaires. Les émotions entrent aussi en ligne de compte.

Lorsque l’on est anxieux, triste ou déprimé, on espère que la nourriture nous aidera. Ce n’est évidemment que peu le cas sur le long-terme.

Sport et absence d’énergie… 

La seconde dimension est celle de l’activité physique. Elle est parfois aussi oubliée dans le traitement de l’anxiété généralisée. 

Pourtant, de nombreux traitements naturels comme le sport pourraient grandement vous aider à sortir de l’anxiété généralisée. 

Imaginez ne faire aucun sport, aucune activité et ne jamais bouger de chez vous : votre état de santé va-t’il s’améliorer ? Et votre anxiété diminuer ? 

Effectivement, moins vous ferez d’activité physique et plus vous ressentirez de l’anxiété. Malheureusement, les deux vont ensemble. 

manque-energie

La bonne nouvelle est que vous pouvez changer les choses. Même avec peu d’énergie, vous pouvez amorcer un changement. 

Cela n’a pas besoin d’être beaucoup pour déjà être quelque chose. Commencez dès aujourd’hui une activité physique de type cardio.

Elle est votre meilleure option pour tenter de guérir votre TAG. Mais faites encore une fois preuve de patience sur le chemin.

5 – Fermer les yeux sur son état de santé

La cinquième étape pour ne pas soigner l’anxiété généralisée, est de fermer les yeux sur votre état de santé. Ouch ! 

Et oui, je sais que ce n’est pas toujours simple de jeter un oeil sur sa santé, mais parfois, nous fermons aussi les yeux. 

Je parle par expérience. Parfois, nous repoussons aussi des examens importants, des problèmes de santé à régler…

Si bien qu’à un moment nous ne pouvons plus les ignorer. Mais quel est le lien entre anxiété généralisée et problèmes de santé ? 

Et bien contrairement à la croyance commune, il existe énormément de liens entre ces deux idées. Si vous souffrez de TAG, c’est sûrement…

Que vous souffrez aussi de désordres de santé dont vous n’êtes pas au courant. Tout n’est pas visible de l’extérieur. 

Certains bilans pourront vous aider à les détecter, mais il vous faudra aussi commencer à repérer certains signaux.

Repérer les signaux

La première étape reste de repérer les signaux que nous envoie notre santé. Une douleur, une sensation étrange…

Ou juste une énergie constamment basse et un épuisement chronique, qui peut aussi être le symptôme d’une fatigue chronique.

En même temps, comment ne pas être épuisé lorsque l’on a de l’anxiété tout le temps ? C’est impossible. 

Alors si vous êtes fatigué constamment, cela peut être dû à votre anxiété mais aussi à des problèmes de santé sous-jacents. 

Prêtez attention à tous les signaux qui pourraient vous donner des indications. Sinon, demandez évidemment à un médecin. 

Quand je dis médecin, je parle aussi des médecines non traditionnelles, comme les naturopathes et homéopathes. 

Concernant les signaux, ce sont aussi des éléments que vous pouvez observer pour vous-même. Vous avez ce pouvoir entre vos mains.  

Comment se soigner ? 

La deuxième reste alors de comprendre comment soigner ces désordres. Là, vous aurez besoin d’une aide extérieure. 

Car cela n’est pas tout de détecter quels désordres existent dans votre santé. Il reste encore à les soigner et améliorer votre santé.

Ce n’est pas toujours facile en effet, mais vous pourrez toujours faire appel aux médecines douces et médecines naturelles pour vous aider. 

Il est important de comprendre que la solution se trouvent dans la nature. Même si énormément de personnes nous diront l’inverse. 

S’il existe des traitements naturels et sans danger, pourquoi finalement utiliser des traitements chimiques et avec effets secondaires ? 

Cela n’a pas de sens. Car l’une des choses que vous découvrirez, est aussi que ces traitements peuvent être efficaces. 

Il est important de se défaire l’idée que les traitements naturels sont moins efficaces. En fait, ils le sont tout autant, il suffit juste de les essayer. 

Alors faites votre propre avis et avancez pas à pas vers votre guérison. Vous connaissez maintenant les erreurs à éviter.

soigner-anxiete-generalisee

Comment ne pas soigner l’anxiété généralisée ? Drôle de concept, cependant il y a de nombreuses erreurs faites sur le chemin de la guérison. 

Vous souffrez d’anxiété généralisée ? Et cet article vous a aidé ? Voici un guide offert pour vous aider à réduire votre anxiété pas à pas, juste ici.