Comment soigner le stress post traumatique ? Vivre un traumatisme peut nous arriver à toute et tous si tenté que nous soyons mis en face d’assez de stress, de difficulté, de souffrance et dans une situation pour laquelle nous sommes démunis. Les événements de rupture choquent et créent un traumatisme psychologique (parfois physique aussi) chez les personnes, et cela n’est pas limité qu’aux situations de guerre ou agressions.

Cauchemars, repli sur soi, souffrance, difficulté à communiquer, flashbacks… Votre vie a peut-être changée du tout au tout ! Comment donc faire pour revenir à la normale ? Pour soigner ce stress post-traumatisme qui impacte votre vie de tous les jours ? Il n’existe évidemment pas une solution, mais des centaines diverses et variées (et de qualité variable), alors, aujourd’hui nous allons en voir 5 qui vont vous aider à avancer.

Comment soigner le stress post traumatique

Le syndrome de stress post traumatique est un trouble anxieux qui se développe après une situation vécue comme traumatique par la personne, qu’elle ait été en contact direct avec cette situation ou non. Le traumatisme, n’est pas réservé qu’aux personnes ayant vécu la guerre, et non ! Il peut aussi nous arriver à tout un chacun après une expérience souvent inattendue, vécue comme violente et génératrice d’une forte souffrance. Cela peut être le cas de situations comme les :

  • Catastrophes naturelles : tremblements de terre, tsunami…
  • Agressions verbales : harcèlement dans la rue, au travail…
  • Agressions physiques : se faire tabasser par un groupe de personnes…
  • Décès brutal d’un proche : inattendu donc peut être traumatique
  • Agressions sexuelles : dans la majorité des cas toujours traumatique
  • Victimes d’attentats : avoir vécu la situation met face à un trauma
  • Accouchements prématurés : le stress vécu peut en effet traumatiser !
  • Procédures d’urgences : toute intervention très violente peut impacter

Ou même la vie tout simplement ! Car beaucoup de situations peuvent être à même de cause un traumatisme chez une personne, car ce n’est pas la situation qui compte finalement mais le vécu de cette situation, l’expérience que l’on n’en fait et la façon dont elle nous affecte, ou non. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il ne suffit pas d’être en contact direct avec un événement pour qu’il soit traumatique. Quatre sortes de situations peuvent en fait exister :

  1. Contact direct avec la situation : vous vivez une agression, un choc, et êtes mis en contact direct avec l’événement traumatique.
  2. Contact indirect avec la situation : un de vos proches vit une agression, un choc, et cela vous impacte même indirectement.
  3. Vous assistez à la situation après : vous arrivez sur le lieu d’un accident et cela vous créer un choc même sans connaître la personne.
  4. Vous accédez à beaucoup d’informations d’un drame : vous regardez la télévision, les infos, des photos et vidéos si bien que vous vous mettez à la place des victimes…

Ces 4 situations peuvent créer en résultat un traumatisme, et conduire au développement après plusieurs mois donc d’un stress post traumatique. Car la particularité de ce trouble, est qu’il ne se développe pas directement après le traumatisme : il peut prendre des jours, des semaines, des mois, voire parfois des années, et peut s’activer par la suite donc, pas forcément juste après. Aussi, mis face à ces 4 situations, une personne pourra aussi ne pas développer de trouble traumatique, car son vécu aura été intégré, cela dépend donc des gens et de leur vécu, ainsi que d’énormément de facteurs. Ainsi, voici donc 5 clés pour vous aider à avancer.

1 – Prendre le temps de se retrouver après son traumatisme

La première chose que vous pouvez faire pour soigner votre stress post traumatique si vous en souffrez, c’est de prendre le temps de vous retrouver après le traumatisme. En effet, on oublie parfois l’importance de prendre soin de soi et de se retrouver après des événements stressants et traumatisants. Prendre du temps pour vous pourra vous aider à prévenir l’apparition du trouble, mais s’il est déjà là, vous pouvez tout de même :

Un seul mot : chouchoutez-vous ! Je sais que c’est une clé que l’on omet souvent d’aborder, mais c’est cependant une étape qui pourra vous aider à vous remettre d’un choc au lieu d’y rester. Après une situation choquante, que ce soit un agression un accident ou un décès, on a tendance à rester bloqué dans la situation, à continuer de passer en boucle les événements, et cela n’est pas bon, il faut en sortir, car cela ne fera que vous :

  • Faire ressasser des événements déjà révolus
  • Ancrer d’autant plus dans un vécu traumatique
  • Faire prendre conscience de vos erreurs ou actions
  • Faire voir les choses que vous « auriez » pu faire mieux
  • Vous faire revivre une situation déjà génératrice de souffrance

Donc ce n’est pas la meilleure des choses ! Si par exemple, vous vivez le décès brutal de l’un de vos proches (ce que je ne vous souhaiterais jamais évidemment !), au lieu de rester bloqué dans le fait de revivre la situation, essayez de vous aménager juste 10 minutes pour au moins essayer de prendre soin de vous… La situation est difficile, je le sais, mais il vous faut juste essayer. Cela vous aidera à vous remettre déjà un peu. En bref, prenez soin de vous : les bénéfices sur le moral seront indéniables.

2 – Réduire ses symptômes par les traitements naturels

La deuxième chose que vous pouvez faire pour soigner votre stress post traumatique, c’est de prendre des traitements naturels pour aider à réduire vos symptômes. En effet, je suis bien consciente que les traitements les plus privilégiés, ceux qui vous seront conseillés en premier ne sont pas de ce types ! Ce sera plutôt des antidépresseurs, des bêtabloquants, et autres médicaments chimiques qui apaiseront votre souffrance, néanmoins, ils :

  • Mettront en danger votre santé physique et morale
  • Rendront votre cerveau bien souvent addict à leurs effets
  • Rendront leur sevrage presque impossible
  • Ne soigneront pas la cause de votre mal
  • Ne vous fourniront pas les clés pour vous en sortir

C’est une solution de transition. Les médicaments, ce sont des outils auxquels ont fait appel lorsque l’on pense qu’il n’y a pas d’autre solution ici et maintenant pour la gravité du trouble que l’on observe. Néanmoins, il en existe d’autres, qui sont certes moins mis en avant et dont les compositions sont différentes, mais ce n’est pas pour autant qu’ils ne produisent pas d’effets ou ne sont pas efficaces, au contraire. De nouvelles opportunités s’ouvrent à un traitement différent, et cela peut donc se faire grâce à l’usage de :

Peu importe la solution que vous choisissez, elles existent, et si votre trouble est installé, enraciné et important, cela vaut d’autant plus le coup d’essayer ces traitements-là qui ne vous mettront pas en danger et réduiront vos symptômes naturellement, même si vous aurez du mal à décrocher des traitements chimiques au départ. C’est votre santé, autant mentale que physique sur le long-terme qui est en jeu ! En bref, réduisez vos symptômes grâce aux traitements naturels.

3 – Surmonter le traumatisme grâce à l’EMDR

La troisième chose que vous pouvez faire pour soigner votre stress post traumatique, c’est d’essayer l’EMDR, une nouvelle thérapie pour apprendre à surmonter le traumatisme. En effet, c’est une thérapie assez récente, mais qui pourtant a montrer des résultats positifs sur les traumatique : drôle de nom vous me direz ! Et oui, mais cela a bien une signification, car cela veut dire : Eye Movement Desentisization Reprocessing. Et cela veut dire en termes clairs, que cela vous aide à :

  • Intégrer le traumatisme différemment
  • Modifier vos perceptions face à la situation traumatique
  • Utiliser le mouvement des yeux pour accéder à des informations
  • Reprogrammer vos souvenirs autrement
  • Vous désensibiliser de l’impact émotionnel du trauma
  • Faire perdre en intensité aux représentations traumatiques
soigner-stress-post-traumatique

C’est une thérapies plutôt récente mais bien souvent conseillée aux personnes souffrant des traumatisme, donc cela vaut la peine de donner une chance à cette alternative. Cette thérapie est donc basé de fait sur l’idée que basé sur l’endroit où vous regardons, (par exemple en haut à droite, en haut à gauche), nous accédons à divers souvenirs plus facilement qui nous reviennent alors en mémoire. Nous accédons à nos souvenirs sur le plan :

  • Visuel : quand nous regardons en haut à gauche, en haut à droite…
  • Auditif : quand vous regardons directement à gauche, à droite…

Selon l’endroit où vous regardons, nous pouvons accéder à des informations différentes. Par exemple, essayez de vous souvenir de la première fois où vous êtes allée à Disneyland… Ou à un parc d’attraction ?Vers avez-vous regardé ? Si vous avez regardé en haut à gauche, vous venez de comprendre exactement l’idée de cette thérapie ! C’est là que l’on accède à nos souvenirs visuels. Donnez-vous donc une chance d’essayer une thérapie qui pourrait vous aider à modifier votre vécu traumatique : cela pourrait en valoir la peine ! En bref, utilisez l’EMDR pour surmonter votre traumatisme.

4 – Se reconstruire grâce aux thérapies cognitives et comportementales

La quatrième chose que vous pouvez faire pour soigner votre stress post traumatique, c’est d’essayer les thérapies cognitives et comportementales, dites TCC. En effet, votre vécu traumatique est fait d’affects, d’émotions certes, mais il est aussi fait de représentations, de pensées diverses, d’interprétations faites sur la situation, donc à un niveau aussi plus cognitif. Il est important aussi d’agir sur ce niveau-là, car il y a des :

  • Représentations à reprogrammer progressivement
  • Interprétations à modifier lié au vécu traumatique
  • Comportements négatifs utilisés pour gérer le traumatisme à repérer
  • Pensées nouvelles à installer pour réduire votre souffrance
  • Croyances positives à ajouter pour croire en votre récupération

Les TCC peuvent vous aider à y parvenir, si tenté que vous trouviez évidemment le ou la bonne thérapeute, qui vous aidera à avancer pas à pas et non de façon ni trop violente, ni trop gentille. Le but étant toujours de vous en sortir, mais sans vous brusquer pour ne pas renforcer toutes vos défenses, mais sans non plus vous brosser dans le sens du poil si bien que vous n’avancerez pas : et oui, c’est un jeu d’équilibriste ! Néanmoins, cela vous aidera à :

  • Vous reconstruire après votre traumatisme pas à pas
  • Reprogrammer votre esprit pour mieux penser
  • Changer vos perceptions face au monde et à votre vécu
  • Avancer vers la compréhension de votre mental
  • Prendre conscience de vos freins et résistances
  • Mieux comprendre le vécu traumatique qui s’est créé

Alors si vous voulez vous en sortir vous savez quoi faire ! Cela prendra peut-être du temps mais cela marchera. Evidemment, il sera plus utile peut-être d’attendre avant d’aller voir un(e) pratiquant(e) de TCC si vous venez de subir un traumatisme : travailler sur le cognitif alors que vous vous trouverez embourbé dans l’émotionnel ne sera peut-être pas possible. Prenez le temps d’intégrer votre vécu d’abord (grâce au point précédent sur l’EMDR), pour ensuite passer à celui-là. En bref, utilisez les TCC pour vous reconstruire pas à pas sans vous brusquer.

5 – Réapprendre à mettre des mots sur son traumatisme

La cinquième chose que vous pouvez faire pour soigner votre stress post traumatique, c’est réapprendre à mettre des mots sur votre traumatisme progressivement, en prenant le temps de ne pas vous brusquer. En effet, réapprendre à s’exprimer et extérioriser ses difficultés et les souffrances que l’on vit a un aspect réellement thérapeutique, dans le sens où faire le contraire vous bloquera certainement, comme vous devez sûrement le voir. Garder tout pour soi aura pour conséquence de vous faire vous :

  • Replier sur vous-même
  • Intérioriser vos souffrances
  • Entretenir vos difficultés
  • Ressentir de la détresse
  • Garder en vous le négatif
  • Souffrir et en plus en silence

Cela impactera votre santé mentale bien plus que vous ne le pensez, et puis la santé mentale aura un impact sur votre santé physique, et ainsi de suite… Prenez soin de votre santé, autant mentale que physique, c’est tout je vous souhaite ! Cela peut être difficile mais cela en vaudra la peine. Réapprendre à mettre des mots sur ce que vous avez vécu directement ou indirectement vous aidera, et cela peut se faire au travers des :

  • Thérapies de groupe : outil n°1 pour vous en sortir efficacement
  • Ecriture : vous aidera à vous exprimer et mettre des mots
  • Art : vous aidera à extérioriser librement vos émotions

Ces trois outils pourront vous être d’une grande aide pour vous en sortir, car garder en vous votre vécu ne vous aidera pas à l’intégrer et le surmonter. Les thérapies de groupe sont l’outil numéro 1 et de loin le plus efficace ! Alors si vous avez des groupes de parole près de chez vous, n’hésitez plus ! L’écriture et l’art vous permettront aussi de vous retrouver. En bref, réapprenez à mettre des mots sur votre traumatisme pour l’extérioriser.


Finalement, soigner son syndrome de stress post traumatique est un combat de tous les instants, il est néanmoins possible d’y travailler et d’améliorer sa situation actuelle en suivant certaines étapes.

Prendre le temps de se retrouver après un traumatisme. Réduire ses symptômes rapidement grâce aux traitements naturels. Surmonter le traumatisme grâce à l’EMDR. Se reconstruire grâce aux thérapies cognitives et comportementales. Réapprendre à mettre des mots sur son traumatisme.

Ces clés vous aideront à amorcer le chemin vers la conquête de votre syndrome post traumatique, et je dis bien commencer ! Car la route sera longue, mais ce n’est pas pour autant que vous ne pourrez arriver à destination. Un chemin de mille lieux débute par un seul pas, et c’est celui que vous venez de franchir aujourd’hui.

Bien à vous,

Ambre.

Voici un guide gratuit pour vous aider à diviser votre anxiété par deux aujourd’hui, juste ici.