« Est-ce que je souffre de phobie sociale ? » Il est intéressant de se poser la question, dans la mesure où il existe parfois une multitude de termes pour définir le fait de se sentir mal avec les autres : timidité, trac, anxiété sociale, introversion… On ne sait jamais vraiment qui est quoi ! Il est donc important de remettre tout cela en contexte et se concentrer sur un cas particulier : celui de la phobie sociale. Certains signes observés peuvent vous aider à déterminer si vous souffrez potentiellement de phobie sociale ou non. Vous en apprendrez plus dans cet article.

Est-ce que vous souffrez de phobie sociale ?

La phobie sociale est un des troubles anxieux les plus fréquents, si elle se développe de préférence lorsque l’on est adolescent ou jeune adulte, elle peut également se développer à tout âge de notre vie. Elle est souvent surnommée « la peur des autres » et pour cause ! Ce n’est pas seulement des autres que l’on a peur, mais aussi et surtout de leur jugement, de leur évaluation et du regard qu’ils pourraient porter sur nous. On peut avoir tendance à le percevoir d’une façon négative et ressentir en conséquence une peur irrationnelle nous coupant des autres. Découvrez 6 signes pour vous aider à voir plus clair sur le lien entre ce trouble et vous.

est-ce-que-je-souffre-de-phobie-sociale

1 – Vous avez peur de l’évaluation

Le premier signe de la phobie sociale, est si vous avez peur de l’évaluation. Et oui, pas n’importe quelle évaluation, mais l’évaluation négative des autres à votre encontre. Nous avons tous peur du jugement des autres à un moment donné de notre vie ou même de façon générale, et cela peut parfois nous bloquer dans nos actions. Cependant, dans le cas de la phobie sociale, le blocage est beaucoup plus important et se ressent au quotidien, dans la majorité des situations. La peur de l’évaluation des autres peut devenir si handicapante qu’elle peut conduire à créer en nous des :

  • Émotions désagréables : anxiété, peur, inconfort, détresse…
  • Croyances négatives : sur ce que pensent les autres de nous…
  • Inquiétudes persistantes : sur les comportements des autres…
  • Peurs enracinées : liées au regard des autres, à leur jugement…
  • Blocages quotidiens : qui empêchent d’avancer, de créer du lien…

La peur de l’évaluation est l’une des caractéristique de la phobie sociale, et elle se fait d’autant plus importante qu’elle s’auto-renforce au quotidien tel un cercle vicieux. Si l’on a peur de l’évaluation d’une personne, notre anxiété augmente graduellement, si bien que l’on aura d’autant plus de pensées négatives qui se développeront. Au final, on se retrouve avec des grappes de pensées négatives sur les autres, sans même sans rendre compte ! Il existe pourtant des personnes positives, bienveillantes, rassurantes qui ne pensent pas à mal : je vous garantis qu’il suffit juste d’en rencontrer pour le découvrir. Vous vous demandez donc « est-ce que je souffre de phobie sociale ? » Et bien, si vous avez une peur importante de l’évaluation des autres, cela peut être un signe.

2 – Vous avez peur de regarder dans les yeux

Le deuxième signe de la phobie sociale, est si vous avez peur de regarder dans les yeux. Et oui, bien que le fait de regarder les autres soit une nécessité sociale, cela peut s’avérer difficile pour les personnes souffrant de phobie sociale. Les yeux sont également le vecteur de l’évaluation que les autres pourraient porter sur nous, ainsi ils peuvent devenir le catalyseur de la peur du phobique social. Et je peux vous garantir que c’est un obstacle notable dans les interactions sociales, pour l’avoir vécue ! C’est une peur handicapante qui peut nous empêcher d’ :

  • Avoir des conversations banales avec les autres
  • Partager avec les gens nos émotions bonnes ou mauvaises
  • Créer du lien et l’entretenir avec d’autres personnes
  • Construire des amitiés ou des relations fortes et de qualité
  • Se sentir bien au quotidien dans nos interactions

La peur de regarder dans les yeux est l’un des caractéristique de la phobie sociale. Elle est d’ailleurs très handicapante dans le sens où ne pas pouvoir regarder notre interlocuteur empêche toutes la totalité de nos interactions sociales… Et oui ! Cette peur peut très vite devenir problématique. La bonne nouvelle c’est que vous pouvez réapprendre à être à l’aise avec cela de façon progressive, tout en soignant votre phobie sociale en parallèle, car il faudra aussi agir sur vos croyances. Les autres sont aussi des êtres bienveillants, alors le travail consistera aussi à vous en convaincre ! Vous vous demandez toujours « est-ce que je souffre de phobie sociale ? » Et bien, si vous avez une peur importante de regarder dans les yeux, cela peut être un signe.

3 – Vous avez peur de parler en face d’un auditoire

Le troisième signe que vous souffrez peut-être de phobie sociale, est si vous avez peur de parler en face d’un auditoire. Et oui, on parle souvent de la « peur de parler en public » ou même du « trac » avant de faire une représentation… La peur de parler en face d’un auditoire est plus commune que l’on ne le pense ! Lorsque l’on a une phobie sociale cependant, on peut avoir tendance plus importante à fuir le fait de devoir parler en public, justement parce que l’on a souvent peur d’être évalué et jugé par les autres. Par exemple, certaines situations peuvent devenir problématiques comme les :

  • Entretiens : qu’ils soient professionnels, évaluatifs, d’embauche…
  • Présentations à l’oral : exposé, soutien de dossier, présentation…
  • Discussions en groupe : prendre la parole, lancer un nouveau sujet…
  • Conversations banales : exprimer son avis sur un sujet, discuter…
  • Affirmation de soi : exprimer son désaccord dans un groupe…

La majorité des situations liées aux groupe peuvent être problématiques et plus difficiles à appréhender pour les personnes atteintes de phobie sociale. Parler en public, au-delà d’être l’une des peurs les plus fréquentes chez les personnes en général, est aussi la manifestation de la peur de l’évaluation. S’exprimer en face de personnes, que l’on connaît ou non d’ailleurs, peut être source d’anxiété, et pas seulement d’anxiété de performance. La particularité dans le cas de la phobie sociale, est qu’elle ne s’exprime pas seulement lors de situations de performance, elle est aussi présente lors de prises de parole dans de plus petits groupes. Parfois même :

  • Famille proche peut être une source de peur d’être évalué
  • Connaissances, sont connues mais pas assez pour nous rassurer
  • Collègues de travail peuvent être sources d’anxiété de performance
  • Personnes connues nous rendent quand même anxieux également
  • Amis de longue date peuvent aussi être une source d’inconfort
  • Entourage éloigné d’autant plus car ils font figure d’inconnus

C’est le groupe en soit qui fait peur, tant par leur regard que par leur jugement. C’est l’une des caractéristique qui peut s’observer, mais elle n’est pas exhaustive car elle peut parfois ne pas se retrouver. Et vous, comment vous sentez-vous en face d’un auditoire ? Arrivez-vous à parler en face d’un public ? Quand est-il des groupes de personnes que vous connaissez ? Il est utile de se poser la question, dans l’idée où y répondre vous donnera de précieuses indications. Alors est-ce que vous vous demandez toujours « est-ce que je souffre de phobie sociale ? » Et bien, si vous avez une peur significative de parler en public même en groupe restreint, cela peut être un signe.

4 – Vous avez de l’anxiété quand vous êtes entouré

Le quatrième signe de la phobie sociale, est si vous avez une anxiété élevée surtout lorsque vous êtes autour d’autres personnes. Et oui, la plus grande caractéristique de cette phobie est qu’elle est sociale, donc elle survient lorsque dans les environnements dits sociaux. Que ce soit de petits groupes de personnes, de grands groupes de personnes, des inconnus… Ou même des personnes connues ! L’anxiété est la même bien qu’elle puisse être plus forte dans certains cas. Si lorsque vous êtes seul(e), vous vous sentez bien, et que lorsque vous vous trouvez entouré d’autres personnes vous commencez à…

  • Avoir plus d’anxiété et de craintes que vous aviez juste avant
  • Ressentir un sentiment d’angoisse ou de malaise plus important
  • Penser à toutes les issues négatives qui pourraient arriver
  • Ruminer sur vos inquiétudes et tous les détails de la situation
  • Avoir peur d’échouer ou de mal vous faire voir par le groupe
  • Réfléchir aux manières de fuir la situation ou de l’éviter

Alors, votre anxiété pourrait bien être liée aux autres ! Une autre situation que vous pouvez observer pour vous-même est la suivante : observez comment vous vous sentez chez vous. Vous sentez-vous bien ? Apaisé(e) ? Calme ? Sécurisé(e) ? Pensez maintenant à votre prochaine sortie ou une rencontre que vous devrez faire entourée d’autres personnes. Vous sentez-vous moins bien ? Plus anxieux(se) ? Plus inquiété(e) ? C’est un exercice très simple que vous pouvez faire, qui pourtant peut vous en apprendre beaucoup ! Vous vous demandez toujours « est-ce que je souffre de phobie sociale ? » Et bien, si vous avez de l’anxiété lorsque vous êtes en présence des autres, cela peut être un signe.

5 – Vous avez peur d’être le centre de l’attention

Le cinquième signe de la phobie sociale, est si vous avez peur d’être le centre de l’attention en présence des autres. Et oui, l’une des particularités de cette phobie, est l’effet de répulsion très important que provoque l’idée même d’être le centre de l’attention ! Que les autres nous voient, nous observent, portent leur attention sur nous… Prendre la parole dans une discussion de groupe, être pointé du doigt, désigné(e)… Argh ! Et oui ! C’est une des caractéristiques importante de la phobie sociale. Cela est très étroitement lié à la peur d’être :

  • Observé par les autres : lorsqu’on mange, qu’on écrit, qu’on travaille…
  • Évalué et jaugé : lors d’un entretien, un examen, une présentation…
  • Jugé négativement : si l’on fait quelque chose mal, imparfaitement…
  • Ridiculisé par nous-même : à cause de nos réactions, attitude…
  • Humilié par les autres : lors de situations anxiogènes, bloquantes, etc…

Ces peurs ne sont pas fondées, et heureusement ! Néanmoins elles ont tendance à persister, et ces peurs irrationnelles ne sont pas si simples à déconstruire ! Etre le centre de l’attention est une situation qui met pourtant certaines personnes à l’aise : il y a des personnes qui aiment être sur le devant de la scène et performer en face des autres. A l’inverse, souffrir d’anxiété sociale nous fait ressentir tout l’inverse : l’envie de nous terrer dans un coin et que personne ne nous remarque. C’est une des raisons pour laquelle on la confond souvent avec la timidité. Vous vous demandez toujours « est-ce que je souffre de phobie sociale ? » Et bien, si vous avez une peur importante rien à l’idée d’être le centre de l’attention, cela peut être un signe.

6 – Vous avez peur que votre anxiété se voit

Le sixième signe de la phobie sociale, est si vous avez peur que les autres voient que vous avez peur. Et oui, ça sonne un peu comme le film « Inception« , pourtant c’est bel et bien réel ! Quand on a peur et que l’on ressent de l’anxiété, on a souvent peur que les autres le remarquent à leur tour, ce qui nous mettrait encore plus mal à l’aise ! Cela peut d’ailleurs renforcer l’anxiété que l’on ressent, donc il est important de réduire cette appréhension. L’anxiété que l’on ressent en présence des autres est souvent accompagnée de symptômes physiques que l’on a en effet parfois du mal à apaiser :

  • Accélération du rythme cardiaque et de la respiration
  • Transpiration plus importante, excessive, plus visible
  • Tremblements, sueurs froides, hyper-activité générale
  • Maux de tête, maux de ventre, douleurs et maux divers
  • Difficultés à réfléchir, à se concentrer, à avoir les idées claires
  • Mouvements parasites : toucher ses cheveux, son visage, …
  • Tensions, contractures musculaires, langage corporel de repli

Certains symptômes physiques de l’anxiété sociale sont en effet difficiles à cacher ! Il est souvent probable de ressentir la peur que les autres remarquent les signes de notre anxiété : la crainte d’être le centre de l’attention est également liée à cela. Evidemment, il est clair que les autres sont beaucoup moins concentrés sur nous, que ce que nous pensons : souvent, ils me remarquent même pas ce sur quoi nous portons notre attention. Néanmoins, cette peur peut être un signe révélateur d’une peur des autres ! Vous vous demandez toujours « est-ce que je souffre de phobie sociale ? » Et bien si vous avez une peur significative que votre anxiété soit vue par les autres, cela peut être un signe également


Finalement, il est plus simple que l’on ne le pense de comprendre là où vous nous trouvons et de quel type de trouble nous souffrons. Ce ne sont que des signes évidemment, et je vous conseillerais toujours d’aller consulter un professionnel de santé pour le déterminer. Certains signes peuvent cependant indiquer une phobie sociale en développement, et vous pouvez en observer certains.

Si vous avez peur de l’évaluation par exemple. Peur de regarder dans les yeux. De parler en face d’un auditoire. Que vous ressentez de l’anxiété lorsque vous êtes entouré d’autres personnes. Que vous avez peur d’être le centre de l’attention et fuyez cette situation à tout prix. Et si vous avez peur que votre anxiété se voit, alors vous avez le sixième signe d’une potentielle phobie sociale.

Ces signes ne sont qu’indicatifs : vous pouvez en avoir certains et pas d’autres, ou d’autres non présents dans cette liste. Les 6 signes sont cependant une indication d’une tendance à avoir peur des autres et de leur évaluation, qui est une des caractéristiques de la phobie sociale. Pour plus d’informations, allez-voir cet article.

Bien à vous,

Ambre.

Voici un guide offert qui va vous aider à diviser votre anxiété par 2 dès aujourd’hui, juste ici.